Connect with us

À la Une

RDC: Lancement officiel à L’shi du PADMPME financé par la BM à hauteur de 100 millions USD 

Published

on

La cérémonie du lancement officiel du Projet d’appui au développement des micros, petites et moyennes entreprises (PADMPME) a eu lieu à Lubumbashi, ce mercredi 19 février 2020 dans le chapiteau du Pullman Grand Hôtel Karavia en présence de plusieurs autorités nationales et provinciales politico-administratives, de jeunes et femmes entrepreneurs, de diplomates représentant les organismes internationaux de développement et du groupe de membres de la Banque Mondiale.

 

Cérémonie ouverte par le gouverneur de province Jacques KYABULA Katwe qui a, dans son mot de bienvenue, loué les efforts du gouvernement central pour avoir initié le projet avec le concours de ses partenaires, dont l’unique objectif est celui de créer de l’emploi en vue d’améliorer les conditions de vie de la population.

Le coordonnateur du PADMPME ayant pris la parole pour présenter le projet, explique à l’assistance que c’est un programme de soutien que le gouvernement du pays a mis en place pour la promotion des initiatives économiques dans le cadre de sa stratégie de développement des petites et moyennes entreprises. L’objectif du développement de ce projet, est de soutenir la croissance des PME et d’accroître les opportunités d’emplois et d’entrepreneuriat pour les jeunes et les femmes dans les zones ciblées à savoir : les villes de Kinshasa, Lubumbashi, Matadi et Goma. Le projet ne couvrira donc pas l’agriculture, l’exploitation forestière et la production animale.

 

En vue d’atteindre ses cibles et de réaliser son objectif de développement, le projet est structuré autour de trois composantes à savoir : la composante destinée aux opportunités entrepreneuriale pour les jeunes et les femmes, qui fournira un appui direct aux femmes entrepreneures qui sont engagées dans les activités de production, sous forme des subventions et d’assistance technique à plus long terme, et permettra également d’octroyer des subventions aux nouvelles entreprises et une assistance technique pour les jeunes entrepreneurs motivés, qui ont des nouvelles idées d’affaires, viables, et qui ont besoin d’un capitale de démarrage, d’une expérience pratique et d’un mentorat dans la pratique des affaires pour réussir. Il s’agit ensuite de la composante portant sur le développement des PME, qui permettra de fournir des subventions de contrepartie aux PME établies et qui connaissent des contraintes de croissance; et enfin, il s’agit de la composante consacrée au renforcement de la capacité des prestataires publiques et privés, ayant la charge de fournir des services de développement des entreprises, qui offrira aux acteurs nationaux et provinciaux comprenant le secteur public, privé et la société civile, des opportunités de formation pour renforcer leurs compétences et leurs capacités à exécuter les fonctions d’appui pendant la mise en oeuvre du programme.

 

A lui de poursuivre que les résultats attendus de ce projet, se déclinent de manière très concrète, permettant d’en mesurer aisément l’impact pour le développement socio-économique du pays

 

Quatre mille cinq cents (4500) femmes micros entrepreneurs bénéficient d’une formation, deux mille cinq cents (2500) femmes micros entrepreneurs reçoivent des subventions en natures, sept cent cinquante (750) jeunes entrepreneurs reçoivent une formation et des subventions en espèce, cinq cent (500) PME bénéficient des subventions de contrepartie; quatre centres des PME sont créés; cinq réformes sont mises en oeuvre pour soutenir le développement du secteur privé; trois milles entreprises créées par les bénéficiaires ciblés; 30% d’augmentation de revenus moyens des micros, petites et moyennes entreprises bénéficiaires; enfin, neuf mille emplois à temps plein créés par les PME bénéficiaires, a-t-il conclu.

 

Le moment venu pour qu’officiellement au nom du chef de l’État le projet soit lancé, le ministre national en charge des Petites et moyennes entreprises et artisanales, Justin KALUMBA Mwana Ngongo, a rappelé à l’assistance que le gouvernement congolais se félicite d’avoir rempli les exigences préalables à l’accord de financement 6287-ZR conclu le 21 septembre 2018 avec l’Association Internationale de Développement (Groupe de la Banque Mondiale).

 

Ces exigences, convient-il de rappeler, concernaient notamment la ratification de l’accord de financement 6287-ZR par les deux chambres du parlement congolais, la promulgation par le président de la République Démocratique du Congo, la publication au journal officiel et l’avis juridique en constitutionnalité du procureur général près le conseil d’État. Toutes ces étapes remplies, la Banque Mondiale a déclaré l’entrée en vigueur de l’Accord au 20 Novembre 2019. En outre, il a encore rappelé que l’objectif ultime c’est de créer la classe moyenne dans le pays à travers ce projet financé à hauteur de cent millions de dollars américains par la banque mondiale. Il a part ailleurs, encouragé et interpellé, les bénéficiaires des subventions, les accompagnateurs inclus dans le projet et les politiques à mieux gérer ce financement pour que tous les objectifs soient atteints. Aussitôt après, le PADMPME a été officiellement lancé par lui sous les ovations de toute l’assistance.

 

 

 

Gédéon ELONGA/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

L’ambassadeur Francis Nsita Mahungu honore la RDC au Future Aviation Forum 2024 à Riyad

Published

on

La troisième édition du Future Aviation Forum 2024 a débuté, ce mardi 21 mai à Riyad( Royaume d’Arabie Saoudite), accueillant plus de 5 000 leaders de l’industrie de 120 pays. L’événement met en lumière des opportunités d’investissement d’une valeur de plus de 100 milliards de dollars dans le secteur aéronautique saoudien. Etat entretenant d’excellentes relations avec le pays organisateur de ces assises internationales, la RDC y est représentée par son ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, Mr Francis Nsita Mahungu.

L’événement réunit plus de 30 ministres, 77 dirigeants de l’aviation civile, PDG de compagnies aériennes, des diplomates et 5 000 experts de l’aviation du monde entier.

Parmi les annonces clés du premier jour, citons la signature par Saudi Arabian Airlines (Saudia) du plus gros contrat jamais réalisé avec Airbus. L’Arabie saoudite a également annoncé sa coopération avec Boeing et Airbus pour utiliser de l’aluminium et du titane produits localement dans leurs avions, dans le but de stimuler la fabrication locale.

De plus, des projets de lancement d’une nouvelle compagnie aérienne nationale plus tard cette année ont été révélés.

Saleh Al-Jasser, ministre des Transports et des Services logistiques et président de l’Autorité générale de l’aviation civile (GACA), a lancé la conférence de trois jours à Riyad.

Notons que la première journée du forum avait été marquée par un grand succès, avec de nombreux accords commerciaux, initiatives et accords visant à améliorer la connectivité mondiale.

Les accords annoncés lors du forum témoignent de la confiance dans les opportunités de croissance et d’investissement offertes par le secteur de l’aviation civile dans le Royaume, réaffirmant la position de leader du Royaume dans le secteur de l’aviation mondiale.

Saudi Arabian Airlines (Saudia), par exemple, a conclu un accord avec Airbus pour l’achat de 105 avions des modèles A320-Neo et A321-Neo afin d’étendre et de moderniser sa flotte, améliorant ainsi la connectivité aérienne mondiale avec divers pays.

Au cours du forum, la GACA a également lancé la première édition du rapport sur le secteur de l’aviation du Royaume, qui met en évidence la contribution du secteur de l’aviation civile à l’économie du Royaume, d’un montant de 53 milliards de dollars.

La GACA a également publié une feuille de route pour l’aviation générale, visant à développer le secteur de l’aviation d’affaires et des avions privés dans le Royaume, avec pour objectif de décupler sa taille d’ici 2030.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte