Connect with us

À la Une

RDC: Lancement officiel à L’shi du PADMPME financé par la BM à hauteur de 100 millions USD 

Published

on

La cérémonie du lancement officiel du Projet d’appui au développement des micros, petites et moyennes entreprises (PADMPME) a eu lieu à Lubumbashi, ce mercredi 19 février 2020 dans le chapiteau du Pullman Grand Hôtel Karavia en présence de plusieurs autorités nationales et provinciales politico-administratives, de jeunes et femmes entrepreneurs, de diplomates représentant les organismes internationaux de développement et du groupe de membres de la Banque Mondiale.

 

Cérémonie ouverte par le gouverneur de province Jacques KYABULA Katwe qui a, dans son mot de bienvenue, loué les efforts du gouvernement central pour avoir initié le projet avec le concours de ses partenaires, dont l’unique objectif est celui de créer de l’emploi en vue d’améliorer les conditions de vie de la population.

Le coordonnateur du PADMPME ayant pris la parole pour présenter le projet, explique à l’assistance que c’est un programme de soutien que le gouvernement du pays a mis en place pour la promotion des initiatives économiques dans le cadre de sa stratégie de développement des petites et moyennes entreprises. L’objectif du développement de ce projet, est de soutenir la croissance des PME et d’accroître les opportunités d’emplois et d’entrepreneuriat pour les jeunes et les femmes dans les zones ciblées à savoir : les villes de Kinshasa, Lubumbashi, Matadi et Goma. Le projet ne couvrira donc pas l’agriculture, l’exploitation forestière et la production animale.

 

En vue d’atteindre ses cibles et de réaliser son objectif de développement, le projet est structuré autour de trois composantes à savoir : la composante destinée aux opportunités entrepreneuriale pour les jeunes et les femmes, qui fournira un appui direct aux femmes entrepreneures qui sont engagées dans les activités de production, sous forme des subventions et d’assistance technique à plus long terme, et permettra également d’octroyer des subventions aux nouvelles entreprises et une assistance technique pour les jeunes entrepreneurs motivés, qui ont des nouvelles idées d’affaires, viables, et qui ont besoin d’un capitale de démarrage, d’une expérience pratique et d’un mentorat dans la pratique des affaires pour réussir. Il s’agit ensuite de la composante portant sur le développement des PME, qui permettra de fournir des subventions de contrepartie aux PME établies et qui connaissent des contraintes de croissance; et enfin, il s’agit de la composante consacrée au renforcement de la capacité des prestataires publiques et privés, ayant la charge de fournir des services de développement des entreprises, qui offrira aux acteurs nationaux et provinciaux comprenant le secteur public, privé et la société civile, des opportunités de formation pour renforcer leurs compétences et leurs capacités à exécuter les fonctions d’appui pendant la mise en oeuvre du programme.

 

A lui de poursuivre que les résultats attendus de ce projet, se déclinent de manière très concrète, permettant d’en mesurer aisément l’impact pour le développement socio-économique du pays

 

Quatre mille cinq cents (4500) femmes micros entrepreneurs bénéficient d’une formation, deux mille cinq cents (2500) femmes micros entrepreneurs reçoivent des subventions en natures, sept cent cinquante (750) jeunes entrepreneurs reçoivent une formation et des subventions en espèce, cinq cent (500) PME bénéficient des subventions de contrepartie; quatre centres des PME sont créés; cinq réformes sont mises en oeuvre pour soutenir le développement du secteur privé; trois milles entreprises créées par les bénéficiaires ciblés; 30% d’augmentation de revenus moyens des micros, petites et moyennes entreprises bénéficiaires; enfin, neuf mille emplois à temps plein créés par les PME bénéficiaires, a-t-il conclu.

 

Le moment venu pour qu’officiellement au nom du chef de l’État le projet soit lancé, le ministre national en charge des Petites et moyennes entreprises et artisanales, Justin KALUMBA Mwana Ngongo, a rappelé à l’assistance que le gouvernement congolais se félicite d’avoir rempli les exigences préalables à l’accord de financement 6287-ZR conclu le 21 septembre 2018 avec l’Association Internationale de Développement (Groupe de la Banque Mondiale).

 

Ces exigences, convient-il de rappeler, concernaient notamment la ratification de l’accord de financement 6287-ZR par les deux chambres du parlement congolais, la promulgation par le président de la République Démocratique du Congo, la publication au journal officiel et l’avis juridique en constitutionnalité du procureur général près le conseil d’État. Toutes ces étapes remplies, la Banque Mondiale a déclaré l’entrée en vigueur de l’Accord au 20 Novembre 2019. En outre, il a encore rappelé que l’objectif ultime c’est de créer la classe moyenne dans le pays à travers ce projet financé à hauteur de cent millions de dollars américains par la banque mondiale. Il a part ailleurs, encouragé et interpellé, les bénéficiaires des subventions, les accompagnateurs inclus dans le projet et les politiques à mieux gérer ce financement pour que tous les objectifs soient atteints. Aussitôt après, le PADMPME a été officiellement lancé par lui sous les ovations de toute l’assistance.

 

 

 

Gédéon ELONGA/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

TP Mazembe: Le technicien Coppolani porte plainte contre Kitengie, Siadi Baggio et Adolphe Kabamba

Published

on

« Aujourd’hui, j’ai déposé plainte contre Frédéric Kitengie et Siadi Baggio pour diffamation, et contre Adolphe Kabamba pour propos racistes et haineux. Ma plainte à la FIFA, ce sera pour rupture abusive du contrat, diffamation et racisme », a déclaré le technicien français Alexandre Coppolani après l’annonce par le TP Mazembe, ce lundi 04 juillet, de la fin du contrat qui le liait à son préparateur physique.

Contacté par nos confrères de “Ma vie pour Mazembe”, le technicien français s’est montré confiant tout en fustigeant le comportement du manager du TP Mazembe, Frédéric Kitengie, qui selon lui, va tuer le club en continuant ainsi.

Il annonce avoir déposé trois plaintes au pénal en France et ajoute que aujourd’hui mardi, il saisira la FIFA.

Dejà quelques minutes après la publication du communiqué sur le site web des Corbeaux sur la rupture de son contrat, le technicien français a réagi sur sa page facebook en ces termes.

«Je remercie les fans du TP Mazembe pour les moments que nous avons partagé, je tiens a les assurer que j’ai tout donné pour ce club.»

«J’ai apporté le maximum que je pouvais. Je remercie le président Moïse Katumbi pour sa confiance et le conseiller Ramazani pour son soutien sans faille. Je souhaite toute la réussite à ce grand club mais aussi du changement dans le management.»

«Plusieurs postes ne peuvent pas être occupés par un seul homme ( manager, directeur sportif, journaliste, agent des joueurs, avocat à ses heures perdues, directeur de chaîne de TV, voyagiste) qui veut avoir le contrôle sur tout mais qui ignore peut-être qu’il y a des règles et des lois en dehors de la RDC.»

Affaires à suivre !

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising