mbet

Connect with us

Actualité

RDC: la 7ème édition de l’AFMED ouverte ce lundi à Kinshasa

Published

on

Plusieurs centaines de médecins venus de 14 pays participent, depuis ce lundi 5 novembre au Fleuve Congo Kempisky hôtel, à la 7ème édition du congrès international de l’Association des anciens de la faculté de médecine de la faculté de médecine de l’Université de Kinshasa (AFMED/Unikin). L’objectif de ce grand forum scientifique: échanger sur les différents écueils auxquels fait face le secteur de la santé en République démocratique du Congo (RDC).

Autour du thème principal :« médecine d’ici et d’ailleurs », différentes tables rondes sont organisées, notamment, autour de « Droit des malades » et « cancers en RDC ».

Outre les plénières, les organisateurs ont programmé des ateliers pratiques dans certains grands centres hospitaliers de la ville dont les Cliniques universitaires de Kinshasa (CUK), l’Hôpital général de référence de Kinshasa (HGRK), le Centre hospitalier Monkole ainsi que l’hopital du Cinquantenaire.

Dans son allocution de circonstance, le président du comité d’organisation, le Dr Jacques Mangalaboy a invité ses pairs à prendre davantage conscience du rôle qu’ils sont appelés à jouer notamment dans le soutien à l’avancement de la faculté de médecine de l’Unikin, cet alma mater qui a formé des milliers de médecins à travers le monde. « Il est temps de formaliser notre engagement à la cause commune. Chacun est invité à soutenir la faculté de médecine afin que celle-ci accomplisse mieux la mission qui est la sienne. Il est également temps d’adhérer à l’AFMED en posant un acte en faveur de cette association qui est une valeur ajoutée », martelé.

Pour sa part, le président de l’Association nationale des pédiatres de la RDC, le professeur Sengha, a exposé sur les problèmes liés à la mortalité infantile en RDC. Parmi les principales causes, il a évoqué la malnutrition, la sous-nutrition, la malnutrition chronique et aigue, la carence en micronutriments ainsi que l’anémie.

Pour rappel, le congrès de l’AFMED regroupe, chaque année, des médecins qui évoluent au pays et leurs collègues qui prestent en dehors de la RDC. Il accueille également les pharmaciens, les étudiants, les techniciens, les experts et autres professionnels œuvrant dans le secteur de la médecine ou de la santé. Les institutions intéressées par le secteur de la santé, les services et établissements publics, les ONGs, les fondations et différents opérateurs économiques y prennent également part.

Pour ces anciens étudiants de la faculté de médecine de l’Unikin, l’objectif est de renvoyer l’ascenseur à cette filière de l’Unikin qui a fait d’eux ce qu’ils sont aujourd’hui. Il est aussi question de réfléchir sur certaines thématiques en vue de l’amélioration de la santé publique en RDC.

L’AFMED – Unikin est une association sans but lucratif créée le 24 mars 2009 à Versailles (France).

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Katumbi/Kabila : Réconciliation sincère ou grand coup de bluff médiatique ?

Published

on

Initiative de Mgr Fulgence Muteba Mugalu, évêque de Lubumbashi, le Forum sur la réconciliation des fils et filles katangais a tiré ses rideaux ce dimanche 22 mai 2022 par une messe de réconciliation et de pardon.

C’est sous les ovations du public que Joseph Kabila, président honoraire de la RDC et sénateur à vie, a fait son entrée dans la cathédrale à Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga. Tout le monde est débout, Moïse Katumbi compris. Ce dernier va même s’approcher du sénateur à vie afin de le saluer, pour la première fois, après…7 ans d’hostilité ouverte entre ces deux personnalités. Chaudes acclamations du public !

Fait ayant bougé le microcosme politique, cela suscite déjà plusieurs interrogations.

Etait-ce le temps fort attendu de ces assises ayant connu la participation de 90% de politiques ?

Est-ce un pardon sincère entre Joseph Kabila et Moïse Katumbi ?

Est-ce au nom de la katanganïté ou des enjeux politiques à venir ?

Est-ce le début d’une alliance politique entre les deux pour les élections à venir ?

Qui s’affichera derrière l’autre ? Si c’est  Moïse Katumbi, fera-t-il le consensus au sein du PPRD et du FCC qui l’avait vomi et humilié ? Si c’est Kabila, sera-t-il accepté par les invétérés d'”Ensemble pour la République”, à qui, convient-il de souligner, il a fait voir de toutes les couleurs ?

Toutes ces questions et tant d’autres taraudent les esprits des uns et des autres.

D’ores et déjà, la bataille d’influence s’annonce rude. Il faut une réconciliation politique pour que chacun puisse convaincre son équipe à accepter son nouvel allié.

À l’allure où vont les choses, la carte s’annonce difficile, car les Fatshistes aussi ne désarment pas. La loi électorale, en discussion au parlement, joue en leur faveur et risque de frapper durement certains candidats.

Somme toute, les Tshisekedistes doivent bien lire les signaux forts lancés depuis la capitale du cuivre.

Joseph Malaba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising