Connect with us

non classé

RDC/ Kinshasa : Embellissement du boulevard Lumumba, dernière arnaque de Kimbuta !

Published

on

Lancés à grande pompe par l’Agence congolaise des grands travaux, les ouvrages d’embellissement du boulevard Lumumba sont à l’arrêt.
Ces travaux consistaient à embellir les espaces verts compris entre le grand et le petit boulevard de la 1ere rue à la place de l’échangeur.

Mais sur place, l’on peut observer que la nature a commencé à reprendre ses droits. L’espace semble devenir l’ombre de lui-même.
L’on peut constater des tas d’immondices, des flaques d’eau, des herbes qui poussent partout et des caniveaux bouchés.

Les piscines aménagées pour les jets d’eau sont devenues des lieux d’habitation pour les têtards et crapauds. Les caniveaux sont bouchés par des sachets et bouteilles en plastiques.
Et dire que cela a coûté 15 millions de $ au trésor public !

Quel était le but de ce projet?

Le projet d’embellissement du boulevard Lumumba est une continuité des travaux du projet lancé depuis deux ans par Joseph Kabila, alors présidente de la République.

Ce projet consistait d’abord à aménager ce boulevard et implanter des passerelles. Puis maintenant, il servait à embellir tous les espaces libres se trouvant sur le tronçon entre la première rue et l’échangeur de Limete.

D’après le coordonnateur de ce projet, Eric Kamalandua, ils allaient planter des pelouses et 9 000 arbres le long de ce boulevard.

Une allée au milieu de cet espace sera aménagée pour les piétons.

Un coin repos était prévu avec des bancs pour permettre à ceux qui sont fatigués de se reposer.

Au pied de chaque passerelle, on devrait aménagé quelques kiosques où les piétons pouvaient s’acheter de boissons et/ou des journaux pour s’informer de l’actualité du pays
.
Un coin également était prévu pour la vente des cartes prépayées de différents réseaux de télécoms.

Qu’en est il aujourd’hui ?

Ces travaux prévus pour une durée de huit mois, à dater du mois de juin 2018, devraient s’achever au mois de janvier 2019.

Mais depuis l’avènement de Félix Tshisekedi à la présidence, plus rien. Plus personne n’en parle !

Les travaux ont été arrêtés et les engins disparus avec les ouvriers sans aucune explication.

Nous sommes allés du côté de l’architecte et coordinateur du projet Eric Kamalandua pour nous enquérir, rien. Ni l’ACGT ni l’hôtel de ville de Kinshasa nous ont fourni la moindre explication.

Interrogés à ce sujet, la population est divisée. Certains sont d’avis qu’ils fallaient achever les travaux afin de redorer l’image du boulevard Lumumba. D’autres par contre, sont d’avis qu’ils fallaient le laisser dans l’état au lieu de gaspiller inutilement l’argent du contribuable congolais.

« Ils ont chassé les maraîchers pour rien. Voici, maintenant que le lieu est abandonné devenant un repère des voleurs et des kulunas. Les gens défèquent partout et c’est la saleté. L’on doit vraiment achever les travaux sinon c’est regrettable, » a déclaré un vendeur ambulant trouvé sur le lieu.

L’hôtel de ville de Kinshasa et l’ancien gouverneur de Kinshasa doivent expliquer au peuple congolais: Où sont passés leurs 15 millions de $?

TMB/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

non classé

Contrôle technique des véhicules à Boma: Dr Guy Bandu apporte une bouée de sauvetage à la population 

Published

on

Alors que le gouverneur du Kongo Central travaille pour la cohésion provinciale et la promotion de l’équilibre géo-économique, beaucoup le voient d’un mauvais oeil. Guy Bandu Ndungidi a signé dernièrement un arrêté rendant obligatoire le contrôle technique de tout véhicule et matériels roulants d’occasion à l’importation, en conventionnel ou en container. La délivrance du bon de sortie des véhicules ne se fera désormais qu’après le résultat dudit contrôle. Pour l’heure, seul le port international de Boma dispose des infrastructures adéquates quant à ce.

Des faits

Plusieurs cas d’accidents signalés sur la route nationale n°1. Une situation dûe, à en croire certains témoignages, au mauvais état des véhicules. Il n’est un secret pour personne que depuis un temps circuler dans la ville de Matadi est devenu un casse-tête. Des embouteillages monstres sont observés sur les grandes artères, principalement vers l’entrée du pont OEBK, à cause des véhicules remorques se dirigeant au port MGT.

Selon les témoignages de certains déclarants, actuellement plusieurs navires sont en mouillage, des containers bloqués aux ports de transit faute d’espace à MGT.

Enfin, le Bas-fleuve avec son unique ville Boma est économiquement malade à cause de l’effondrement des activités portuaires.

Evaluant de près la situation et tenant compte des paramètres socio-économiques, le gouvernement provincial a pris l’option de s’appuyer sur l’arrêté Tsasa-di-Ntumba dans le souci de réglementer et réguler les activités économiques.

Pour rappel, cette décision fait suite à un atelier de deux jours organisé au gouvernorat avec la participation de tous les intervenants portuaires y compris les armateurs et la Fec. L’arrêté Bandu n’est que la mise en application de l’une des 26 recommandations assorties de ces assises.

De l’avis d’un juriste

Pour Me Willy Mbadi, c’est du bon droit que le gouverneur a signé cet arrêté soutenu par une forte légitimité au nom de l’équilibre économique provincial entre les deux principaux pools constituant le Kongo Central à savoir l’Est et l’Ouest. Dans tous les cas, la partie droite du fleuve Congo se réjouit et remercie le président de la République, son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi qui a enfin accompli, au travers le gouverneur du Kongo Central le Docteur Guy Bandu Ndungidi, sa promesse faite aux Bomatraciens de relancer l’exploitation du port pour l’amélioration des conditions socio-économiques de cette partie de la province. La population attend impatiemment la fin du moratoire de 45 jours pour l’application effective de l’arrêté Bandu.

Sandrine Lisingi/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising