K-WA Advertising

Connect with us

À la Une

RDC/Kinshasa : après les enseignants du Lycée Mpiko, ceux de Mont Amba entrent en grève

Published

on

Depuis ce lundi 23 septembre, les enseignants du Complexe scolaire du Mont Amba sont en grève comme leurs confrères du lycée Mpiko.

Parmi les revendications de ces enseignants figurent la demande des mesures d’exception pour leur institution et certains préalables avant l’application de la gratuité de l’enseignement de base.

Les grévistes sollicitent du gouvernement à défaut de la prime des parents, d’inscrire sur les listes de paie des enseignants employés par l’Etat mais qui ne bénéficient pas encore de leurs salaires, rapporte la radio Okapi.

Avec plus de 6000 élèves et 450 enseignants et personnel administratif, cette école d’application de l’Université de Kinshasa fonctionne chaque année avec un budget de plus de 2 135 000 USD.

“Après plus de deux semaines de la rentrée scolaire, le Complexe scolaire Mont Amba n’a bénéficié du gouvernement ni frais de fonctionnement ni la prime des enseignants.
Du coup, les élèves viennent à l’école sans étudier,” indique Norbert Ndambu, président de la délégation syndicale dans la lettre adressée au Recteur de l’UNIKIN, avec copie au Président de la République.

Norbert Ndambu assure que cette école ne dépend pas de l’Enseignement primaire et secondaire et n’a pas été budgétisée pour la gratuité de l’enseignement. C’est ce qui est à la base de la grève.

« Le gouvernement a déclaré la gratuité, mais le Mont Amba n’a pas été ciblé parmi les écoles qui devraient bénéficier de cette mesure. Parce que nous ne sommes pas budgétisés. En plus, il y a à peu près 167 nouvelles unités, des personnes qui ne sont pas payées et qui ne vivent que de la prime. Mont Amba est une unité décentralisée de l’Université de Kinshasa. Nous ne dépendons pas de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel », note une enseignante de ce complexe scolaire auprès de la radio Okapi.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

La députée Solange Masumbuko Nyenyezi aux FARDC:” Recevez mes encouragements et ne baissez pas les bras !”

Published

on

Chers vaillants soldats, en cette journée de la Libération nationale, je m’adresse à vous en ces mots:

Primo, en souvenir des filles et fils patriotes qui sont tombés sous le drapeau national, versant leur sang pour sauver toute la nation, je verse, en effet, mes larmes d’une mère; et toute la République se souvient d’eux.

Secundo, grande est ma joie de constater la dévotion, la bravoure et la détermination avec lesquelles vous portez à coeur cette nation bénie, vous vous battez pour la stabilité et la sécurité du territoire national et défendez les frontières de la RDC notre pays, nonobstant les diverses difficultés rencontrées sur terrain. Ainsi donc, je sèche mes larmes quant à ce.

Tertio, je ne cesse de ménager aucun effort pour booster jusqu’à la fatigue l’autonomisation des dépendantes femmes militaires, policières et et autres dépendants de nos FARDC par les différentes actions posées à travers mon ONG “ADEAC” et ma Fondation “SOMA”.

In fine, recevez mes encouragements et ne baissez pas les bras. Continuez à défendre l’intégrité territoriale nationale. Ainsi, toute la nation vous en sera reconnaissante.

Allez-y Chères FARDC!

Honorable Solange Masumbuko Nyenyezi Amisi
Députée Nationale

Continue Reading

K-WA Advertising