Connect with us

Actualité

RDC/Kasumbalesa: L’inspecteur de la DGDA invite les autorités à s’attaquer à la contrebande

Published

on

Une forte délégation du ministère des Finances, de la DGDA, OCC, DGM, ANR en provenance de Lubumbashi, a effectué une visite de travail à Kasumbalesa, ville située à 90 km de Lubumbashi, le lundi 02 mars 2020.
Objectif, faire une étude approfondie sur la contrebande pour maximiser les recettes, selon la vision du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi.

Après l’accueil par l’ordre opérationnel de Kasumbalesa et le comité local de sécurité conduit par le maire de la ville,
le directeur provincial de la DGDA/Haut Katanga et sa suite ont reçu des explications claires sur le fonctionnement de la contrebande appelé “Bilanga”. Une pratique qui constitue un manque à gagner pour l’État congolais.

Berly Beya, inspecteur de la DGDA/Kasumbalesa, a fait voir à sa hiérarchie les efforts fournis par la Direction générale des douanes et accisses de Kasumbalesa pour anéantir la contrebande, mais rendus nuls par la population. Concrètement,
Il s’agit de l’érection de 2 km du mur à la frontière, détruit ensuite par la population en colère, mais également le pillage des outils de l’entreprise KSB.

Pour l’inspecteur Beya, cet endroit constitue un “virus financier” pour l’État congolais, car il fait perdre beaucoup d’argents au trésor public. Voilà pourquoi il plaide pour une implication des autorités pour mettre fin à la contrebande.

Après cette étape, le directeur provincial de la DGDA a tenue une importante réunion avec l’ordre opérationnel, portant sur les voies et moyens qui vont permettre de prendre les mesures qui s’imposent pour mettre fin à ce phénomène.

Au sortir de cette séance, le patron provincial de la DGDA/Haut Katanga, a fait voir à la presse la mise sur pied d’une commission d’étude ayant pour travail d’approfondir cette question de la contrebande et étudier comment y résoudre.

Joseph Malaba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Actualité

Lemba/Righini : Le personnel du Centre médical “Mwinda ya Lobiko” abandonne un corps sans vie devant un poste de police !

Published

on

Les habitants du quartier Righini, dans la Commune de Lemba (Kinshasa), ont découvert, cette matinée de lundi 17 juin 2024, le corps sans vie d’un trentagénaire devant un poste de police. La dépouille de cet homme, non encore identifié, y serait déposée depuis la nuit de ce dimanche 16 juin 2024.

Selon les informations fournies par la police, la victime proviendrait du Centre médical “Mwinda ya Lobiko, accompagné d’un personnel soigant, une garde et un policier pour être transféré aux Cliniques Universitaires où l’accès leur serait refusé avec cet homme à bout du souffle qui va succomber peu après. Le corps de cet infortuné va être déposé devant ce poste de police.

Ce serait précisément dans la soirée (23h) de ce même jour que cet homme rendrait l’âme. Le personnel soignant et la garde du Centre médical précité auront pris fuite. « Les Cliniques n’ont pas traité cet homme alors qu’il était en vie parce qu’il n’y avait aucun membre de sa famille sur place. C’est pendant la discussion qu’il est décédé. En entrant au bureau pour faire une réquisition au médecin, l’A.G et la garde de ce centre médical ont rapidement déposé son corps et ont pris la poudre d’escampette…», a confié le major Bela à CONGOPROFOND.NET.

Seul la nuit, cet officier de permanence a relayé cette information à ses supérieurs qui, aussitôt arrivés ce lundi matin, ont sécurisé la zone du drame avant que les secouristes ne viennent évacuer son corps.

Effectuant immédiatement une descente au Centre médical “Mwinda ya Lobiko”, situé sur l’avenue Malula n° 15 dans le même quartier de la même agglomération, notre reporter a une réceptionniste qui n’a fourni la moindre information à ce sujet. “C’est aujourd’hui que je suis arrivée. Les membres du collectif ayant fonctionné hier sont tous partis…», a-t-elle appuyé.

Signalons que quelques volontaires de la Croix-Rouges sont arrivés à ce poste de police vers 11h en attendant la réponse à la convocation de la police envoyée au parquet de Matete. Ce dernier, a-t-on appris, a toute de suite dépêché son substitut pour constater les faits. Dossier à suivre.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte