mbet

Connect with us

À la Une

RDC/Kasangulu : Mfumu Difima installe le comité territorial des autorités traditionnelles

Published

on

 

Le nouveau comité de l’Association nationale des autorités traditionnelles du Congo (ANATC) du territoire de Kasangulu, dans la province du Kongo central, a été installé le mercredi 17 juillet, par Sa Majesté Mfumu Difima Bolls, secrétaire général de l’ANATC. Cette cérémonie grandiose a connu la participation de plusieurs chefs traditionnels venus de différents coins de la République, notamment du Grand Kasaï, du Grand Bandundu, de la ville de Kinshasa…


Le nouveau comité de l’ANATC/Kasangulu se présente de la manière suivante : le chef Madiampamba est élu président ; Nkongolo vice-président ; Nsinga secrétaire ; Masamba rapporteur ; Mme Mpelekele trésorière ; et Kingabi trésorier adjoint. Cette nouvelle équipe travaillera avec un collège de conseillers.


« Tous ces membres de comité que j’installe aujourd’hui ont été élus librement par leurs pairs à l’issue d’une assemblée générale élective; je ne m’y suis impliqué ni de près ni de loin », a précisé Mfumu Difima.

En présence de Mme l’Administrateur de territoire, Isabelle Nkusu Ntemo, ainsi que des personnalités civiles et militaires du territoire, le
secrétaire général de l’ANATC a transmis un message de paix et de réconciliation. « Le nouveau comité que nous avons installé a un seul devoir, à savoir veiller sur les populations, car, ce sont les autorités traditionnelles qui protègent leurs peuples contre des attaques de tous genres », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « Pour que Kasangulu redevienne fort, il faudra que les chefs traditionnels se lèvent ; c’est auprès d’eux que les autorités politiques puiseront leurs forces d’agir ».

S’adressant à la population de Kasangulu venue nombreuse à cette cérémonie inédite, Mfumu Difima a surtout eu des mots justes, mais sévères pour mettre en garde tous les fauteurs de troubles au sein du territoire de Kasangulu. « Que celui qui viendra chez nous pour détruire même un petit morceau de notre terre, qu’il y entre mais ne sorte plus », a-t-il exhorté les nouveaux membres du comité ainsi que
les notables à qui revient la charge de veiller de façon spirituelle et mystique à la vie de la population locale.


Afin d’éradiquer le regain d’insécurité qui sévit dans le territoire de Kasangulu, Mfumu Difima a demandé à la population de collaborer avec leurs autorités traditionnelles et surtout dénoncer des inciviques qui viennent semer la désolation au sein des communautés
locales.

Mais, il a également mis en garde quiconque se hasarderait à braver l’interdiction de la vente illicite et anarchique des terres de carrière sur l’ensemble du territoire, signée le 15 juillet par l’ administrateur de territoire. « Si nous n’y prenons garde, des clans vont disparaitre au profit des exploitants et Kasangulu deviendra la 25ème commune de Kinshasa », a-t-il prévenu.


Pour sa part, le président du nouveau comité de l’ANATC/Kasangulu, a placé son mandat sous le signe de la paix.

Après avoir épinglé des maux qui rongent cette partie du territoire national – l’insécurité, la faim, la vente anarchique des terres – le chef Madiampamba a invité le chef de l’État à s’impliquer personnellement dans la résolution de l’insécurité à Kasangulu, où la moindre escarmouche peut dégénérer en
conflit ouvert.

Rich Ngapi/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Mbandaka : Les Kimbanguistes ont commémoré le 106 ème anniversaire de Dialungana Kiangani

Published

on

L’église Kimbanguiste/section de la ville de Mbandaka, dans la province de l’Equateur, a bel et bien célébré ce mercredi 25 mai, sa fête de nativité ( Noël). Un évènement coïncidant avec le 106ème anniversaire de Son Eminence Dialungana Kiangani, ancien leader spirituel de cette église. La cérémonie s’est déroulée à la paroisse mère sise avenue Itela à Mbandaka 2, commune de Wangata, où toutes les paroisses environnantes s’étaient réunies pour communier ensemble.

Tout a commencé, d’abord, par un défilé de plus de 3 Km des croyants, parti de l’hôtel de ville jusqu’au siège de l’église. Ces derniers ont marché avec des chants de cantiques, chemin faisant, montrant au grand public leurs sentiments de joie.

Se confiant à CONGOPROFOND.NET, Benjamin Mokoko Nkonga, pasteur provincial a.i, a fait savoir que la seconde venue du Messi a eu déjà lieu et son nom c’est Dialungani Kiangani qu’aujourd’hui tous les Kimbanguistes à travers le monde commémore son jour. Il a appuyé ses arguments par les Saintes écritures de la Bible dans Esaï 53:3, Daniel 7:14 et Apocalypse 3:12.

Par ailleurs, Benjamin Mokoko a expliqué que la date d’aujourd’hui coïncide avec celle que toute la communauté Kimbanguiste avait décidé de célébrer comme étant le véritable jour de naissance de Jésus-Christ en l’an 2000, soit présentement 22 ans, après des longues études scientifiques et spirituelles faites par des chrétiens Kimbanguistes par rapport aux calendriers romain et Juif.

Enfin, celui-ci a profité de cette occasion pour inviter tous les Équatoriens à l’unité et à l’amour fraternel. “C’est dans cela qu’on peut espérer à l’épanouissement de tous !”, a-t-il conclu.

Eric Liyenge/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising

K-WA Advertising