Connect with us

Actualité

RDC/Kananga: 14 cas de vols à mains armées dénombrés par Le CRIPED/DDH

Published

on

La ville de Kananga est en proie à l’insécurité depuis 14 jours. Une structure de droits humains dénommé ” Centre de réflexions, d’initiation politique pour le développement (CRIPED) a dénombré 14 cas d’infiltrations d’ hommes en uniforme non identifiés depuis la fin du mois de septembre.

D’après son directeur exécutif, William André KABASELE Dinda, cette situation est la conséquence de la négligence des dirigeants. “Partant du 25 septembre au 12 octobre, nous avons enregistré, 14 cas des vols à mains armées au chef lieu de la province du Kasaï central. ITM Mutoto a été visité, des matelas, et autres biens de valeur emportés, une policière, deux avocats et d’autres paisibles citoyens ont connu la même situation dans les quartiers Dikongayi, Tukombe, Tshinsambi, Malandji et Plateau sont les plus ciblés”, a-t-il expliqué dans un entretien accordé à CONGOPROFOND.NET.

Face à cette situation, le CRIPED/DDH recommande aux autorités de militariser la ville.
” Il faut que les autorités mettent les moyens à la disposition de la police, la Demiap et le secteur opérationnel pour que ces hors-la-loi soient maîtrisés. A la justice de faire réellement son travail lorsque les inciviques sont arrêtés “, a-t-il conclu.

Le Kasaï Central connaît des temps d’insécurité caractérisés par les vols à mains armées depuis que la milice a écumé cette contrée. Certains acteurs de la société civile locale attribuent cette recrudescence d’insécurité aux policiers et militaires. Alors que dans le camp de service de sécurité, la situation est causée par des petits bandits, qui se seraient infiltrés dans le mouvement Kamuina Nsapu, ont emporté les effets de guerre.

JMB/congoprofond.net

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

%d blogueurs aiment cette page :