Connect with us

Actualité

RDC/Kabare: 3 détenus de la Prison centrale meurent de famine

Published

on

3 détenus de la prison centrale de Kabare dans la province du Sud-Kivu ont succombé de famine.

 » Deux de nos compatriotes viennent de nous quitter en moins de deux jours. Il s’agit notamment de Mukembanyi Mulondanyi, un prisonnier transféré de la ville de Bukavu en territoire de Kabare pour y purger sa peine de quelques 24 mois. La journée de jeudi, c’est Kasore Bada Ganza qui nous a quitté a causé de la faim », a fait savoir un responsable du cercle de réflexion de Kabare.

Somme toute, la cause évoquée est l’insuffisance de la nourriture. Une vingtaine d’autres détenus ont été victimes de l’hypoglycémie en début de cette année, alors que d’autres encore, toujours à la recherche de la nourriture, se sont nourris des feuilles des maniocs crues… », s’est plaint ce groupe de réflexion.

Des faits reconnus par l’administrateur du territoire, Thaddée Miderho, qui précise que le defunt était jusque-là interné à l’hôpital de Mukongola et est décédé, entre autres, par manque de nourriture et des soins de santé de qualité.

La prison de Kabare, convient-il de souligner, connait sa plus mauvaise histoire avec des évasions à répétition dont la dernière au mois de septembre a vu une dizaine d’evadés prendre le large. Seuls 6 ont étés récupérés, les autres ont été cités dans la dernière attaque du bureau de la CENI à Cirunga.

A cela s’ajoute les cas de décès dont le 13eme a été enregistré ce 19 octobre.

Des sources de la prison centrale de Kabare ont évoqué un effectif pléthore de 258 prisonniers dont 8 femmes, 2 nourrissons, 22 mineurs, dépassant ainsi sa capacité d’accueil. Certains sont contraints de passer la nuit au sol et mettent leurs vies en péril.

La société civile rappelle que c’est depuis deux mois qu’il n’y a pas de nourriture dans cette maison carcérale et les prisonniers malades souffrent d’une prise en charge efficace.

CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Actualité

Kibali Gold Mine : Dr Mark Bristow dévoile les défis de l’an 2023 

Published

on

Le leadership de la société d’exploitation d’or Kibali Gold Mine a animé, ce lundi 30 janvier 2023, sa 47ème conférence de presse trimestrielle afin d’éclairer l’opinion publique sur ses activités en RDC. 

En somme, a rappelé Dr Mark Bristow, les investissements de Kibali en RDC, depuis 2009 à ce jour, dépasse les 4,4 milliards de dollars américains. A l’en croire, la plus grosse part, soit 2,36 milliards USD, a été consacrée au paiement aux entrepreneurs et fournisseurs. 1,21 milliard USD a permis de payer les redevances, impôts et permis d’exploitation. Quant aux salaires, ils ont bénéficié d’une enveloppe de plus de 610 millions USD, alors que 194,7 millions USD ont permis de construire des infrastructures et de soutenir les communautés locales.

Fort de ses solides performances et réalisations de 2022, Kibali va continuer, en 2023, à se concentrer sur l’extension de la durée de vie de la mine de Kibali avec des programmes d’exploration et de conversion des ressources de classe mondiale à Kibali.

Cette société, affirme son numéro 1, poursuivra, durant cette nouvelle année, l’exploration pour des réserves supplémentaires afin de remplacer les ressources épuisées.

Elle tient à augmenter l’automatisation au sein de sa mine souterraine avec l’installation du Multi-Lite à tous les niveaux de la mine souterraine.

Kibali promet de poursuivre le perfectionnement professionnel des Congolais afin d’augmenter le nombre de dirigeants et techniciens nationaux.

Il va compléter le PAR (Plan de Réinstallation) Kalimva/lkamva et développer des programmes économiques alternatifs dans les zones de Watsa/Durba et étendre son partenariat avec les agences de développement (USAID, GIZ).

 » Nous allons renforcer notre partenariat avec les entrepreneurs locaux et dynamiser la frontière économique déjà établie et continuer à établir des partenariats avec les communautés et maintenir notre licence sociale d’exploitation », a conclu le Dr Mark Bristow.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising