Connect with us

À la Une

RDC : Jeanine Mabunda attendue le18 novembre au Conseil d’État

Published

on

 

L’élue de Bumba et Présidente de la chambre basse du parlement Jeanine Mabunda est convoquée le 18 novembre 2020 au Conseil d’État. Ce, à la suite de la plainte de l’élu de Matadi Albert Fabrice Pwela déposée contre le bureau de l’assemblée nationale pour violation des textes.

Bien avant cette convocation, les députés nationaux ont au cours de la plénière tenue lundi 09 novembre 2020 désapprouvé la démarche de leur collègue qui a saisit le conseil d’État aux fins d’obtenir la démission du bureau Jeanine Mabunda pour n’avoir pas présenté le rapport de l’exécution du budget de l’institution dans le délai conformément au règlement intérieur.

Prenant la parole dans le cadre d’une motion soulevée, le député national Lumeya avait démontré noir sur blanc que la démarche de Fabrice Puela d’accuser le bureau devant le conseil d’État était nulle et de nul effet car opérée en violation du règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

Ensuite, la plénière a directement voté sur place une résolution déclarant irrégulière cette saisine du conseil d’État par un député en lieu et place de la plénière comm stipulé dans l’arsenal juridique de la chambre basse du parlement.

Rappelons-le, pour Albert Fabrice Pwela, le bureau de l’assemblée nationale n’a pas respecté les dispositions du règlement intérieur s’agissant du délai à respecter pour présenter le rapport financier de la session parlementaire de Mars. Pour Albert-Fabrice Puela, il revenait au bureau de l’Assemblée nationale de tirer les conséquences de son attitude. Selon le règlement intérieur de l’assemblée nationale, le bureau de l’Assemblée est réputé démissionnaire, dès lors qu’il ne présente pas le rapport de la gestion financière à la plénière de l’Assemblée nationale dans les 30 jours du début de la session de mars, c’est-à-dire au plus tard le 15 avril de l’année en cours.

Invité par la Commission des sages de la Chambre basse du Parlement, l’élu de Matadi Albert Fabrice Pwela avait refusé catégoriquement de retirer sa plainte. Pour lui, le bureau Mabunda est réputé démissionnaire au regard de leur propre règlement intérieur.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Ituri :Cinq groupes armés s’engagent à la cessation immédiate des hostilités sous les hospices du VPM JP Bemba

Published

on

Cinq (5) groupes armés identifiés dans la province de l’Ituri (nord-est de la République démocratique du Congo) ont signé vendredi 19 avril 2024 à Bunia, en présence du vice-Premier, ministre de la Défense Nationale, Jean-Pierre Bemba.

Cet acte d’engagement marque “la cessation immédiate” des hostilités dans cette province sous état de siège.

Nous, les groupes armés de l’Ituri (CODECO, FRPI, FPIC, AUTODÉFENSE, MAPI), réunis en date du 19 avril 2024, sous la haute responsabilité de son Excellence Monsieur le VPM de la Défense Nationale, Jean-Pierre Bemba, prenons l’engagement de cesser immédiatement les hostilités dans l’intérêt de la paix“, ont-ils déclaré à travers l’acte d’engagement.

NB: Tout contrevenant au présent acte se verra sanctionner par les actions militaires ou judiciaires”, ont précisé les signataires.

Arrivé vendredi matin dans la ville de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, dans le cadre de l’évaluation de la situation sécuritaire dans cette province, le vice-Premier ministre, ministre de la Défense Nationale, Jean-Pierre Bemba, a réuni 31 membres issus de cinq groupes armés locaux actifs depuis la reprise des hostilités en 2017, pour examiner les motivations à la base de la reprise des armes dans la province de l’Ituri en dépit des accords de paix régulièrement conclus à Nairobi et dans le territoire de Aru.

Je suis venu au nom du commandant suprême, le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, qui mise sur le retour de la paix, de gré où de force en Ituri, pour vous écouter et comprendre pourquoi en dépit des engagements pris dans le passé, vous continuez toujours à vous entretuer ici en Ituri. Nous devons ensemble dégager des propositions à même de contribuer efficacement au retour définitif de la paix ici“, avait introduit Jean-Pierre Bemba.

Elyane Mukuna/Congo profond


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte