Connect with us

À la Une

RDC-Ituri: une vingtaine d’otages des présumés ADF relâchés à Tchabi

Published

on

Plus de vingt civils kidnappés à Banyali-Chabi et Batongo, territoire d’Irumu, dans la province d’Ituri, ont été relâchés la nuit du dimanche 05 au lundi 06 mai 2019. Il s’agit des personnes kidnappées par des rebelles présumés de “Forces démocratiques alliés” (ADF) lors d’un accrochage entre ces rebelles et les militaires Fardc.

Lors de ce combat, quelques personnes ont été blessées et admises aux soins à l’hôpital général de Boga. Néanmoins, un chef de localité porté disparu n’est pas encore retrouvé.

D’après Bienfait Baraka Bin Mwaka, président de la société civile dans le groupement Banande-Kainama au Nord-Kivu, près de Tchabi, la situation est sous contrôle des forces armées de la RDC.

« Il ya une vingtaine de rescapés qui viennent d’être relâchés depuis la nuit de dimanche à lundi. Il s’agit des personnes kidnappées à Banyali-Chabi et Batongo. Il y reste encore les infirmiers d’une ONG internationale et trois infirmiers du centre de santé de Tchabi. Le chef n’est pas encore retrouvé. Les blessés au cours de ce combat sont alités à Boga…», a affirmé le président des forces vives de Kainama.

Les affrontements ont éclatés dimanche 05 mai dans les villages de Batonga, à Banyali-Chabi, dans la province d’Ituri et une partie du groupement Banande-Kainama, dans le Nord-Kivu. Ils ont piller des biens de valeur dont les animaux de la basse-cour et enlevés plusieurs personnes puis blessés trois autres dont le chef de la localité Bayele. La situation était confuse tout l’avant-midi de dimanche jusqu’à l’arrivée des renforts des Fardc venus de la province d’Ituri, a affirmé Bienfait Baraka.

Un déplacement de la population a été signalé vers Kainama, renseignent nos sources.

Delphin Mupanda/CONGOPROFOND.NET