Connect with us

Actualité

RDC/ITURI: Une femme tuée par un éléphant en errance à Bahaha

Published

on

Une femme a été tuée ce mardi 06 novembre par un éléphant en vadrouille surnommé « Ya Mado ».
Les faits se sont déroulés au village de Bahaha, sur la route nationale n°4 en chefferie des Babila Bakwanza (Ituri).

Selon nos sources sur place, cet éléphant a commencé à errer depuis des semaines déjà sans que personne ne puisse l’arrêter.

Selon l’administrateur du territoire, ce meurtre « de trop » a suscité la colère de la population locale qui a lynché le présumé propriétaire de “Ya Mado.”

Selon nos sources, la victime se rendait au champ accompagnée de son mari entre 08h00 et 9h00 du matin dans la périphérie du village de Bahaha situé à environ 120 kilomètres au Sud-Ouest de Bunia sur la RN 4.

Le couple a été aussitôt surpris par un éléphant.

Feignant de courir, il a été directement attaqué par l’éléphant « Ya Mado ».

Le mari a pu se sauver, mais la femme a été dépiécée par ce puissant mastodonte.

La nouvelle s’est répandue dans le village comme une trainée de poudre.

Une foule en colère s’est ruée au domicile de Baudouin Zamotine, le père du chef du village de Bandisangu, tué par ce même éléphant.

Les villageois le qualifient de « propriétaire » de cet éléphant et estiment que c’est lui qui l’entretiendrait.

Baudouin Zamotine a été séquestré dans son domicile avant d’être lynché par la population.
Son corps a été jeté sur la RN 4.

La tension a persisté jusque mardi dans l’après-midi à Bahaha, selon des sources locales.

La circulation des véhicules a même été perturbée sur la route Komanda-Kisangani à la suite de ce drame.

Des policiers et des militaires en provenance de Lolwa, à 15 kilomètres du village, ont été déployés en urgence pour maitriser la foule en colère.

Cet éléphant a déjà causé la mort de plus de cinq personnes, des dégâts matériels importants et le déplacement des centaines d’habitants de Bahaha et sa périphérie, racontent les villageois.

Toujours est-il que la bête continue sa vadrouille et personne ne l’a encore arrêté. D’autres accidents peuvent advenir.

Dossier à suivre.

TMB/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Léandre Miema : Le nouveau DG à la tête de la Francophonie RD Congo pour bousculer les conventions

Published

on

Léandre Miema, le nouveau Délégué Général de la Francophonie en RDC, incarne la nouvelle génération de leaders déterminés à faire entendre la voix de leur pays sur la scène internationale. Avec un parcours atypique et des qualités indéniables, il se positionne comme un acteur clé pour relever les défis colossaux auxquels la RDC est confrontée.

Son parcours honorable et ses qualités exceptionnelles sont autant d’atouts dans ses nouvelles fonctions. Jeune mais talentueux, Léandre Miema se distingue par son patriotisme, sa foi inébranlable, son acharnement au travail et son professionnalisme exemplaire. Issu de l’École Nationale d’Administration en RDC et de l’ENA en France, il allie une solide formation d’ingénieur à une expertise en gouvernance publique.

Expert-conseil en numérique, il est fondateur du Kassiterit’s club et du start-up Technosoft.

Sa détermination et son engagement en font un leader résolu à défendre les intérêts de son pays. Les défis à relever et les objectifs à atteindre sont certes énormes mais pas insurmontables pour ce travailler acharné. En tant que DG de la Francophonie RDC, Léandre Miema a pour mission de redonner à son pays une place prépondérante sur la scène internationale.

Son dynamisme et sa volonté de faire bouger les lignes sont des atouts majeurs pour assurer la représentativité de la RDC dans les instances internationales. Malgré l’occupation et les agressions que subit la RDC depuis des décennies, il s’engage à porter haut et fort la voix de son pays.

Léandre Miema incarne l’espoir d’une nouvelle ère pour la RDC, où la jeunesse et l’audace se conjuguent pour relever les défis du présent et de l’avenir. Son parcours et ses qualités font de lui un leader iconoclaste, prêt à défier les conventions pour faire avancer son pays sur la voie de la prospérité et de la reconnaissance internationale.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain/Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte