Connect with us

Actualité

RDC : Ireman devient le répondant du Cach au Kwango

Published

on

M. Ireman Ilenda, président national du Parti Travailliste Congolais (PTC) est désormais l’œil et la bouche du Cap pour le Changement (CACH) au Kwango, plateforme politique au pouvoir.

Il faut noter que l’adhésion du professeur Ireman au Cach se veut une politique de représentativité de la province du Kwango dans les rangs des structures de décisions publiques de la République. La province du Kwango s’est souvent éloignée des sphères politiques du niveau national, ce qui a eu pour conséquence immédiate l’absence du Kwango dans les projets de développement élaborés au haut niveau. Le Kwango était orphelin. Le Kwango n’avait personne pour plaider en sa faveur. La preuve : de 2006 à 2018, la RD Congo a voté 12 lois de finances où la province du Kwango n’a rien gagné, faute de représentant valable et fort parmi les décideurs.

Pour le PTC, Cach et l’avènement de Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo est une opportunité de développement pour la RDC, au regard des idées révolutionnaires de ce regroupement, incarnées par le nouveau leadership.

Le Kwango, dont les poids lourds de la scène politique sont tous dans le FCC (Front Commun pour le Congo), ne devrait pas se mettre à l’écart au risque d’isolement du nouveau cercle de prise des décisions.

Lors d’une matinée politique que ce parti a organisé à son siège national, dans la commune de la Nsele à Kinshasa, sous le thème « Préparons l’homme qui amène le changement de FATSHI au Kwango » le président national s’est adressé devant une centaine de Kwangolais résidant à Kinshasa et a assuré qu’il choisit de servir le Kwango autrement après son désistement comme candidat Gouverneur.

Désormais, son parti se lance dans des actions concrètes dévolues à un parti politique. « Une touche particulière sera portée : l’encadrement et l’appui des ONG locales, commençant par la Province du Kwango ». « Une démarche indispensable pour la réalisation effective du développement intégral prôné par le chef de l’Etat Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo ».

Répondant à CONGOPROFOND.NET, il a relevé que pour lui, le développement ne devrait pas se limiter à une définition littéraire, car le vrai sens est de le traiter comme étant un exercice de faire bénéficier aux populations les potentialités qui les entourent. « Étant du domaine, l’ouverture politique de Felix Tshisekedi pour l’émergence du Congo suffit pour relayer cet esprit jusqu’à atteindre les fins fonds du territoire national et toutes les couches de la population Congolaise », a affirmé Ireman Ilenda.
Son parti est désormais membre de CACH (Cap pour le changement) et représentant de Cach dans toutes les provinces de l’ex-Bandundu axé au Kwango.

Ireman doit maintenant faire preuve de management pour faire entendre la voix de la province du Kwango au Palais de la Nation et ramener, aux côtés de plaidoyer des députés nationaux, la part du Kwango à Kenge.

Emile YIMBU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Actualité

André Mbata aux Kanangais : « Félix Tshisekedi sera réélu, il n’y aura pas de fraude ! »

Published

on

En séjour à Kananga, le premier vice-président de l’Assemblée nationale, le Professeur André Mbata, a, au cours d’un point de presse tenu ce jeudi 26 janvier 2023 dans la cour de la résidence officielle du gouverneur du Kasaï Central, affirmé que le président de la RDC actuel sera réélu pour son bilan élogieux.

Cette élection devrait passer par un enrôlement massif des électeurs du Kasaï Central, martèle-t-il. D’où sa présence, le mercredi 25 janvier 2023, au meeting organisé par le gouverneur du Kasaï Central, John Kabeya, pour sensibiliser la population à l’enrôlement massif. « Si en 2018, le nombre d’électeurs du Kasaï Central avait été réduit sciemment, il n’y a pas de raison actuellement. Nous nous attendons à ce que ce nombre double même parce que notre population est engagée à aller à ces élections », explique-t-il.

Professeur André Mbata a affirmé qu’il n’y aura pas de report ni de fraude et que les élections seront organisées cette année en RDC. « On va élire en 2023, au moment de la campagne nous reviendrons pour dire pourquoi. Mais déjà je tenais à souligner que la population doit aller se faire enrôler pour élire notre candidat Félix Antoine Tshisekedi. Il sera réélu, il n’y aura pas fraudes. Il le sera objectivement. Cette fois-ci notre Président devra bénéficier de la majorité confortable au niveau national et au niveau provincial pour que nous ayons des gouverneurs et des ministres provinciaux qui appliquent également sa vision que nous connaissons tous, le Peuple d’abord ! », a-t-il conclu.

Jeff Mbuyi/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising