Connect with us

À la Une

RDC/Incendie à la CENI: Nangaa et le gouvernement jouent à l’apaisement

Published

on

Après l’incendie qui s’est déclaré ce jeudi 13 décembre 2018 aux entrepôts de la Commission électorale nationale indépendante(CENI), le rapporteur de la Centrale électorale apaise les électeurs et rassure sur la bonne continuité des préparatifs des élections.

Selon Jean-Pierre Kalamba, les enquêtes sont en cours pour dénicher la cause de l’incendie ainsi que l’ampleur des dégâts matériels.

Pour sa part le vice premier ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité, a rassuré qu’il s’agit juste d’une partie des matériels partis en fumée. « Le scrutin se tiendra le 23 décembre. C’est 10 % des machines à voter pour la ville de Kinshasa qui a brûlé. Nous remplacerons très rapidement les matériels endommagés de façon à ce que le peuple souverain puisse se choisir ses dirigeants. Nous ne pouvons pas faire des conclusions rapides, mais l’hypothèse criminelle n’est pas à écarter. Parce que le feu a eu deux points de départ, ce qui laisse penser que la simultanéité a été voulue et nous pensons que cela peut être dû à un incendie d’origine criminel. Mais on ne sait pas l’affirmer avec certitude. Ceux qui ont essayé le coup n’ont pas réussi », affirme Henri Mova.

Pour l’heure, il ne s’agit que d’une enquête préliminaire. « On ne peut pas se précipiter dans une telle enquête pour culpabiliser les innocents. On interroge les gardes qui étaient sur place pour avoir les plus d’information. Il s’agit d’abord d’une enquête préliminaire. Il faut être très attentif. Nous allons voir comment ça va se passer. Il faut le faire de manière professionnelle parce que le processus est délicat », a conclu Henri Mova.

Selon Bernabé Bin Kikaya, conseiller spécial de Joseph Kabila en matière diplomatique, l’incendie de l’entrepôt de la CENI ayant ravagé plusieurs machines à voter et isoloirs, ce jeudi matin, est un coup d’épée dans l’eau.

« Incendie criminel du dépôt central de la CENI à Kinshasa, 7000 machines à voter, urnes et isoloirs calcinés. Les ennemis de la démocratie passent à la vitesse supérieure. Coup d’épée dans l’eau, solutions de rechange disponibles », a-t-il écrit sur son compte twitter.

Par ailleurs, la société civile ne voit pas les choses de cet angle, pour Me Jean-Claude Katende, président de l’Association africaine pour la défense de droits humains(ASADHO) qui s’est exprimé également sur twitter, cet incendie est une stratégie visant à empêcher la tenue des élections et permettre à Joseph Kabila de rester au pouvoir.

Signalons qu’un lot important des machines à voter est parti en fumée dans la nuit de mercredi 12 à ce jeudi 13 décembre 2018 vers 2h00 dans L’entrepôt de la Ceni situé sur l’avenue haut commandement dans la commune de la Gombe.

Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kasumbalesa : L’EPST Haut Katanga 1 déclenche la campagne d’assainissement en milieu scolaire, le Maire de la ville donne le go

Published

on

Ce mercredi 21 février 2024, le maire de la ville de Kasumbalesa, Maître André Kapampa, a lancé la campagne d’assainissement en milieu scolaire dans l’enceinte de l’école primaire Nyali de la Sodimico.

Ce projet, initié par l’EPST Haut Katanga 1, vise les écoles publiques et consiste en la désinfection des installations sanitaires afin de prévenir les différentes maladies liées à l’hygiène scolaire.

Dans son discours, le maire de la ville de Kasumbalesa a rendu un vibrant hommage au Président de la République démocratique du Congo pour la mise en place de la gratuité de l’enseignement primaire. Il a également exprimé sa gratitude envers la Division provinciale de l’EPST Haut Katanga 1 pour son initiative de soutien aux écoles publiques en partenariat avec l’Office Humanitaire pour la Communauté Africaine (OHCA) dans l’assainissement des milieux scolaires, y compris les salles de classe et les toilettes. André Kapampa a souligné l’importance de cette initiative pour la protection sanitaire des enfants, notamment en cette période où la ville est confrontée à une épidémie de choléra. Il a appelé les responsables des écoles à s’investir pleinement dans ce projet.

Le sous-proved a confirmé que ce projet, qui débute gratuitement dans les écoles publiques, sera également étendu au secteur privé.

Joseph Malaba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte