Connect with us

À la Une

RDC : Ilunga Ilunkamba veut des sanctions contre les magistrats qui ont arrêté le ministre Tunda

Published

on

Après l’arrestation du vice premier ministre, ministre de la Justice et Garde des sceaux,  ce samedi 27 juin 2020, le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a convoqué une réunion d’urgence à son bureau de travail. Y ont pris part, selon le communiqué officiel de la primature, les vice-premiers ministres et les ministres d’Etat.

Les membres du Gouvernement ont exprimé leur indignation pour l’humiliation subie par leur collègue, en violation des règles élémentaires d’un Etat de droit et ont exprimé leur solidarité à Célestin Tunda Ya Kasende, indique ledit communiqué signé par Albert Lieke, porte-parole du premier ministre.

Ainsi, poursuit-il, ils désapprouvent et condamnent cette arrestation qu’ils qualifient d’arbitraire et de brutale.

Ils ont également relevé que cette arrestation ne repose pas sur des faits infractionnels, et ne rencontrent pas les conditions de flagrance mais également, elle viole les secrets des délibérations du conseil des ministres.

Ilunkamba dit que cet incident grave et sans précédent est de nature à fragiliser la stabilité et le fonctionnement harmonieux des institutions, et à provoquer la démission du gouvernement.

Le premier ministre, a également demandé au président de la République, de garantir le bon fonctionnement des institutions, d’assurer le respect de l’Etat de droit, de veiller au respect des toutes les procédures constitutionnelles, légales et réglementaires, notamment les immunités dont sont couverts les membres du Gouvernement, ainsi qu’à leur sécurité physique et juridique.

En ce qui concerne les délibérations du conseil des ministres, Ilunkamba demande à Félix Tshisekedi, de garantir le respect du secret des délibérations du conseil des ministres, consacré par l’article 27 de l’ordonnance N°020/016 du 27 mars 2020, portant organisation et fonctionnement du Gouvernement, modalités de collaboration entre le président et les membres du Gouvernement.

Sylvestre Ilunga souligne également qu’aucun membre du gouvernement ne peut-être poursuivi pour des opinions émises au conseil lors des délibérations du conseil des ministres.

Le premier ministre demande également au chef de l’Etat, de saisir le Conseil Supérieur de la Magistrature pour l’ouverture d’une action judiciaire à charge des magistrats qui ont procédé à l’arrestation du vice premier ministre et ministre de la Justice et ce, en vertu des articles 47 et 49 de la loi organique N°06/020 du 10 octobre 2006 portant statuts des magistrats.

Ilunga Ilunkamba interpelle aussi les services de la police et de sécurité, en ce que leurs agissements doivent se baser sur le strict respect de la Constitution et des lois de la République.

Ilunkamba rappelle que dès que les responsabilités seront établies les auteurs seront punis.

Pour rappel, le vice premier ministre et ministre de la Justice Célestin Tunda Ya Kasende a été arrêté à sa domicile en procédure de fragrance pour avoir transmis sous sa propre initiative les observations du gouvernement en rapport avec les trois propositions des lois initiées par Minaku-Sakata sur la réforme judiciaire avant d’être acheminer manu militari à la Cour de cassation où il a été entendu, avant d’être relaxé. Notons également, les ministres et députés du FCC étaient présents à la cour de cassation pour assister leur camarade dont l’affaire a été renvoyé au lundi 29 juin.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising