Connect with us

non classé

RDC : il faut créer des services de médecine intensive réanimation ( Par Tonduangu Daniel, Spécialiste en médecine intensive réanimation Rosoy, France )

Published

on

Je voudrais soumettre aux gens de bonne volonté une demande.

Chaque pays a les dirigeants qu’il mérite et ces derniers doivent apporter des réponses adéquates aux problèmes de société.

La pandémie covid-19 est une grande préoccupation pour tous les système de santé dans le monde entier. Tous les pays sont impactés et bouleversés. C’est maintenant que notre capacité de réaction et projection sera jugée.

La Covid-19 attaque principalement les poumons, une infirme partie des personnes infectées va développer une pneumonie grave, responsable de Syndrome de détresse respiratoire aiguë ou SDRA.

Cette entité pathologique est connue depuis 1969 (guerre de Vietnam) par les médecins intensivistes réanimateurs.

Sa prise en charge est maintenant bien codifiée : coma artificiel, respiration artificielle, paralysie musculaire par des curares et retournement de position( les patients sont mis sur le ventre). Pour la maladie covid-19, ce traitement prend en moyenne 2 semaines…

Notre pays est certes dans une situation de manque d’équipement médical généralisé mais au même moment il existe des équipes medicales en RDC ( Cliniques universitaires, Hôpital général, Clinique Ngaliema, Monkole, Hôpital de l’amitié sino-congolaise, Hôpital Biemba Marie Mutombo…) qui avec un renforcement de l’équipement existant ou l’installation en urgence des équipements réquis, peuvent être opérationnels, après une formation accélérée…

Au même moment, des dizaines des médecins et infirmières d’origine congolaise éparpillés à travers le monde et travaillant dans des services de médecine intensive réanimation sont prêts à apporter leur contribution ( pour le moment à distance grâce à internet).

Il est grand temps que les décideurs s’approchent des experts pour faire un état des lieux du matériel: achat des respirateurs ( au moins 100 ) pour la ville Kinshasa, des consommables utiles et médicaments…

Recensement des unités médicales et paramédicales avec expertise.

 

Les temps sont durs…

L’intelligentsia congolaise doit se concerter pour répondre, dans un esprit solidaire, à ce grand défi du 21 ème siècle…

Que tous les gens de bonne volonté nous aident à avoir des services de réanimation à Kinshasa, mais également à Lubumbashi, Kisangani…et enfin dans tous nos hôpitaux provinviaux de référence…il y a urgence !

On me dira que c’est une autopie…

Les utopies d’hier ne sont elles pas devenues de grandes réalisations d’aujourd’hui? Si on ne le fait pas aujourd’ hu, on le fera quand?

 

 

Tonduangu Kuezina Daniel, Spécialiste en médecine intensive réanimation Rosoy, France

%d blogueurs aiment cette page :