Connect with us

À la Une

RDC : Gueda Yav défie la justice et organise sa propre remise et reprise à Mwant Jet !

Published

on

Ce jeudi 21 juillet, Gueda Amani Wicht, ancienne gérante de la société Mwant Jet, a organisé une nouvelle remise et reprise dans les locaux du bâtiment. Selon les informations parvenues à CONGOPROFOND.NET, Gueda Amani a demandé quelques documents, “ notamment les créances à la banque, Engen, salaire du personnel, loyer, RVA et autres redevances”, indique une source interne.

C’est elle même en personne qui s’est présentée pour faire cette remise et reprise, foulant aux pieds toutes les décisions de justice !

“On croirait que Gueda Amani Wicht est au dessus de la justice. Elle ne respecte rien. Ni les jugements, ni les arrêts, elle passe au dessus alors qu’elle parle d’Etat de droit. Visiblement, elle ne respecte rien. Mais la justice devra faire son travail face une personne qui ne respecte rien”, insiste Maître Jean Serge Jabur Makierba, l’un des avocats qui défend Michael Yav Tshikung.
Et pourtant dans le procès verbal d’installation de l’administrateur provisoire signé le 31 mai dernier, Gueda Amani Wicht avait effectué la remise et reprise avec l’administrateur provisoire Benjamin Nzailu, en exécution du jugement RCE 1947.

La question qu’on se pose aujourd’hui est celle de savoir quelle remise et reprise organise-t-elle encore et en quelle qualité?”, confie un proche du dossier.

Une source interne dans la société d’aviation affirme que l’ancienne gérante se serait basée sur le jugement rendu le délivré le 18 juillet. Dans le jugemetnt RFC 147, le tribunal de Commerce de la Gombe a prononcé la dissolution de la société Mwant Jet, sur demande de Gueda Amani Wicht. Un jugement en première instance frappé de l’appel introduit par Michael Yav.

Son avocat confie aussi s’être opposé à l’exécution de la liquidation par une défense à exécuter. Bien plus “j’ai écrit une correspondance aux liquidateurs ce jeudi 21 juillet. Je les ai invités à s’abtenir de poser des actes de quelle que nature que ce soit pour le compte de la société Mwant Jet en se fondant sur le jugement, jusqu’à l’aboutissement de la procédure d’appel”, observe Maître Jean Serge Jabur Makierba, l’un des avocats qui défend Michael Yav Tshikung.

Malgré toutes ces précautions prises pour veiller au respect des règles et procédures, l’ancienne dirigeante passe outre, comme un défi lancé à la justice. Un bras de fer qu’elle lance, sans ménagement, à la justice et à l’associé qui veille au respect des règles.

Dorcas Ntumba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

CSAC : Appelle à l’utilisation de la profession responsable et respectueuse des journalistes sur les réseaux sociaux

Published

on

Le mercredi  dernier 12 juin 2024 ,a marqué le début du lancement de la Campagne de lutte contre la délinquance sur les réseaux sociaux et de promotion de la citoyenneté numérique , lancé par le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC) , à l’hôtel du fleuve , dans la commune de la Gombe .

Au cours de cette activité , quelques grandes personnalités du pays sont intervenus , notamment le procureur général près de la cour de cassation , monsieur Firmin Mvonde , le premier vice président de l’Assemblée nationale , Isaac Tshilumbayi et Anne Marie Ndongi , directrice adjointe de la commission des droits de l’homme en RDC .

Dans son discours , le procureur général près de la cour de cassation , Firmin Mvonde a évoqué le point des déontologies journaliques , qui pour lui , celles-ci a des principes directeurs .

« La déontologies des journalistes , comportent égalements un canal à suivre , si vous sortez de ce canal , vous rencontrez ce qu’on appelle la loi . Et cette loi , vous met dans le canal pour que vous soyez de nouveau entrain de marcher sur le vrai cours . » a expliqué Firmin Mvonde , procureur général près de la cour de cassation .

Il a également parlé de la de la loi sur la liberté de la presse dans ses articles 124 à 38 , qui a été promulguée le 13 mars 2023 , d’où y’a panoplie d’autres textes , qui ne sont pas des textes spéciaux de la presse , mais qui sont contenus dans les codes pénaux , supplémentaires et complémentaires qui organisent la profession des journalistes .

Le tout premier magistrat de la RDC , Firmin Monde a insisté sur le bon usage d’un professionnel de médias sur les réseaux sociaux .

« Le journaliste n’est ni juge ni avocat . La protection des données personnelles, la prévention du cyberharcèlement, la vérification des informations en ligne, et les bonnes pratiques pour une utilisation éthique des réseaux sociaux.» a-t-il insisté

En effet , le président du CSAC , Christian Bosembe a également expliqué le but de cette campagne.

«Le CSAC vise à informer et éduquer les hommes des médias sur les enjeux liés à l’utilisation responsable des technologies numériques, en mettant l’accent sur les réseaux sociaux et la sécurité en ligne.» a expliqué Christian Bosembe .

Par ailleurs , le premier vice président de l’Assemblée nationale , Isaac Tshilumbayi , encourage le CSAC sur le travail qui fait dans le sens de révolutionner la manière de communiquer, surtout d’engager la responsabilité des journalistes lorsqu’ils sont surpris dans le travers .

Notons que , cette sensibilisation fera un mois ici à Kinshasa et le CSAC encourage la participation active de tous les journalistes en particulier pour promouvoir une culture de responsabilité en ligne et pour contribuer à un environnement numérique plus sûr et respectueux pour tous.

Glody Bukasa Mawila / CongoProfond. net


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte