Connect with us

À la Une

RDC/Goma : des médecins non mécanisés dans la rue

Published

on

 

Les médecins non mécanisés travaillant dans les structures sanitaires reconnues par l’Etat ont été visibles l’avant-midi dans les rues de Goma (Nord-Kivu) ce lundi 29 avril. Avec leurs stéthoscopes suspendus au cou, ils manifestaient contre leur non reconnaissance par le gouvernement congolais et pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Ils reclament donc la prime de risque au même titre que les autres médecins avec qui, ils prestent.

Les manifestants sont partis du bureau provincial de l’ordre de médecins pour aller chuter devant la porte du gouvernorat de province en passant par la route du musée, appeléé communément “Entrée président”. Devant la porte de la clôture du bureau de l’exécutif provincial Nord-Kivu, ils ont y été bloqués pendant environ une heure par la police commise à la garde. Chose qui les a indignés jusqu’à procéder à la lecture sur place du mémorandum adressé au président de la République, contenant leurs différentes revendications, malgré l’absence d’une autorité provinciale ou son représentant.

Dans ce document, ces prestataires de santé rappellent à la plus haute autorité sa ferme décision exprimée de mécaniser et de prendre en charge la prime de risque sur toute l’étendue du pays, de 4.500 nouveaux médecins en ce mois d’avril. Pour eux , cette décision viserait à améliorer leurs conditions de vie et ainsi continuer à abattre un travail de qualité. Mais, ils regrettent que cette volonté rencontre des obstacles.

Ces disciples d’Hippocrate rappellent également l’environnement difficile, notamment causé par l’insécurité, dans lequel ils travaillent; plus de 500 médecins non reconnus qui, en dépit de cette situation, ne veulent pas baisser la garde. Outre cela, la maladie la plus mortelle, selon eux, l’épidémie à virus Ebola est venue s’ajouter au clavaire qu’ils traversent. Ils pensent que tous ces éléments feraient que leur mécanisation et leur alignement soient automatique et plus rapidement comptés par le numéro 1 pour récompenser leur sacrifice.

Le président de la société civile santé en province s’est dit très touché par cette activité des professionnels de santé qui selon, Emmanuel Bitangalo, impacte négativement sur le bon fonctionnement de certains hôpitaux avec une incidence sur le patient. Cet acteur de la société civile santé qui a tout de même accompagné ces blouses blanches dans leur démarche, veut qu’une solution urgente soit trouvée avec l’Etat.

Il convient de noter que les manifestants ont pris des précautions pour assurer un service minimum pouvant permettre de soigner les patients pendant leur mouvement de grève qu’ils viennent de déclencher donc ce même lundi 29 avril.

Tous nos efforts pour entrer en contact avec la Division Provinciale de la Santé(DPS) ainsi que l’exécutif provincial du Nord-Kivu n’ont pas abouti afin d’avoir leur son de cloche à ce sujet.

Dalmond Ndungo/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Léandre Miema : Le nouveau DG à la tête de la Francophonie RD Congo pour bousculer les conventions

Published

on

Léandre Miema, le nouveau Délégué Général de la Francophonie en RDC, incarne la nouvelle génération de leaders déterminés à faire entendre la voix de leur pays sur la scène internationale. Avec un parcours atypique et des qualités indéniables, il se positionne comme un acteur clé pour relever les défis colossaux auxquels la RDC est confrontée.

Son parcours honorable et ses qualités exceptionnelles sont autant d’atouts dans ses nouvelles fonctions. Jeune mais talentueux, Léandre Miema se distingue par son patriotisme, sa foi inébranlable, son acharnement au travail et son professionnalisme exemplaire. Issu de l’École Nationale d’Administration en RDC et de l’ENA en France, il allie une solide formation d’ingénieur à une expertise en gouvernance publique.

Expert-conseil en numérique, il est fondateur du Kassiterit’s club et du start-up Technosoft.

Sa détermination et son engagement en font un leader résolu à défendre les intérêts de son pays. Les défis à relever et les objectifs à atteindre sont certes énormes mais pas insurmontables pour ce travailler acharné. En tant que DG de la Francophonie RDC, Léandre Miema a pour mission de redonner à son pays une place prépondérante sur la scène internationale.

Son dynamisme et sa volonté de faire bouger les lignes sont des atouts majeurs pour assurer la représentativité de la RDC dans les instances internationales. Malgré l’occupation et les agressions que subit la RDC depuis des décennies, il s’engage à porter haut et fort la voix de son pays.

Léandre Miema incarne l’espoir d’une nouvelle ère pour la RDC, où la jeunesse et l’audace se conjuguent pour relever les défis du présent et de l’avenir. Son parcours et ses qualités font de lui un leader iconoclaste, prêt à défier les conventions pour faire avancer son pays sur la voie de la prospérité et de la reconnaissance internationale.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain/Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte