Connect with us

À la Une

RDC/ Football : Ces étoiles congolaises qui ont fait flop en Europe

Published

on

La vie de footballeur n’est pas faite que des roses. Des périodes cauchemardesques peuvent aussi survenir. Le rêve de tout jeune footballeur africain est sans doute de briller dans un grand club européen. Chacun souhaite être le mieux rémunéré et le mieux connu sur la scène mondiale. Certains sont heureusement parvenus à leurs fins. D’autres, par contre, se sont heurtés à un mur. Voici donc une courte liste de joueurs congolais promis à un bel avenir, mais qui ont fait flop en Europe.

Kasongo Banza dit Jean Mukul

Kasongo Banza dit Jean Mukul


Il connait un brillant parcours avec son club, l’AS V.Club de Kinshasa, puis l’équipe nationale de la RDC à la CAN Burkina 1998.
La RDC sortie 3e, en battant sur pénalty, le pays hôte, le joueur fut transféré au C.S Sfaxien puis au VFL Wolfsburg. C’est qui fut à l’époque l’un des meilleurs transferts africains. “Kuluwe”, comme on le surnomme, décevra seulement après une seule saison (1999-2000). Depuis, c’est fut la descente aux enfers.
Transféré à MSV Duisbourg, il ne révéla pas tout son talent.
Il rentra en Afrique où il rejoua pour CS Sfaxien, puis sa carrière s’arrêta à Olympique de Beja, après la saison 2002-2003.

Mbala Mbuta Biscotte dit “pied de Jésus

CAN Égypte 2006 : Biscotte Mbala Mbuta


Après avoir connu plusieurs succès au DCMP, il débarque en Hapoel Tel Aviv en 2004.
Il y passe six mois avant de débarquer en Europe ou il jouera pour Yverdon FC en Suisse. Il est inconnu des Européens, mais c’est déjà une star en RDC.
En 2006, son club est relégué en deuxième division suisse. Le Grasshopper de Zurich décide alors d’acheter ce joueur très prometteur. Le 20 août 2014, le SO Cholet annonce avoir recruté le joueur pour la saison à venir.
Ainsi pris fin la carrière de ce joueur que l’on avait surnommé: ” le pied magique.”

Matumona Zola dit “Room”

Matoumona Zola Roum


Apres avoir débarqué à l’AS V. Club, il devient rapidement le chouchou des supporters du club vert et noir. Ils le surnomment “Room” en référence à son jeu comparable à celui du joueur allemand, Karl-Heinz Rummenigge. Il y passe cinq saisons, puis Il atterrit au FC Brussels, en 2007 pour une somme de 60 000 euros.
Il s’engage par la suite au RAEC Mons, un club de deuxième division. L’entraîneur Rudi Cossey décide de l’incorporer au sein de son noyau pour la saison 2009-2010.
« J’ai signé à Mons, car j’apprécie les ambitions affichées au sein du club. Je n’ai suivi à ce jour que deux entraînements avec le groupe, mais cela s’est très bien passé. L’ambiance est très bonne. À présent, nous attendons sereinement le début de saison. C’est à ce moment qu’il faudra gagner des matches », confiait le néo Dragon après avoir paraphé son contrat.
Puis, c’est la chute libre.
Après un passage à Primerio de Agosto, il revient à Mons puis il rentre au pays et signe à Renaissance du Congo.

Firmin Mubele dit ” Kata Fumbwa”

Co-meilleur buteur africain lors de la campagne africaine 2014 de l’AS V.Club, Mubele Ndombe est transféré à Al Ahli Doha, en 2015.

Le 30 janvier 2017, il est transféré au Stade rennais, avec lequel il signe un contrat de trois ans et demi. Le 30 janvier 2018, il est prêté à Toulouse FC jusqu’à la fin de la saison avec option d’achat.

Le 7 juin 2018, il est officiellement transformé féréau Toulouse FC. Depuis lors, c’est la descente aux enfers, et le joueur ne joue presque plus.
Il a même perdu sa place en équipe nationale.

Albert Milambo Mutamba

Albert Milambo

Milieu défensif de l’AS V.Club, il a été transféré en 2005, au Havre FC. Après 3 saisons, le joueur fut transféré à l’as Cannes puis à Beauvais, un club amateur.
Fin de carrière pour cet ancien du FC lupopo.

Patou Kabangu Mulota

Patou Kabangu

Il s’est révélé lors de la ligue des champions de la CAF 2010, gagnée par son club, le TP Mazembe, ainsi que lors de la Coupe du monde des clubs de la FIFA 2010, où Le TP Mazembe à croisé en finale l’Inter Milan. Il a rejoint le club belge du RSC Anderlecht, le 1er janvier 2012. Son prêt n’a pas été prolongé et il est revenu au TP Mazembe en juin 2012.

Héritier Luvumbu Nzinga

Héritier débute sa carrière à l’AS Rojolu en 2011. Grâce à de bonnes performances, il est repéré par Florent Ibenge, l’entraîneur de l’AS Vita Club. En 2013, il signe en faveur de l’AS Vita Club. Il joue 2 Ligue des Champions, dont une finale en 2014 contre l’ES Setif.

Il signe au Royale Union saint-gilloise au mercato estivale 2017, après un test de 1 mois pour un prêt d’une saison, avec option d’achat. Après son flop en Europe, il est rentré en Afrique et joue pour les FAR du Maroc.

Joyce Lomanisa Mutambala dit ” le Marcello congolais”

Lors du mercato estival 2016, il déclare être courtisé par des club français et belges, mais reste finalement à V. Club.

L’hiver 2016, il était courtisé par le TP Mazembe et un club de D2 turc, selon un média congolais.
Il reste finalement dans son club pour avoir l’éspérance de disputer la CAN 2017.

En juillet 2017 il est courtisé par le Standard de Liège et par KSC Lokeren mais, c’est finalement au Waasland-Beveren où il pose ses valises. L’essai s’avère non concluant. Le 31 août 2017, il est prêté 1 ans avec option d’achat par l’As. V. Club au Royal Excel Mouscron. Ce prêt intervient après une période d’essai concluant. Après une saison, il a été radié du club et évolue, depuis, dans un club angolais.

TMB/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kin, Goma et L’shi accueillent le 14ème Congrès de l’Union des Architectes d’Afrique en fin juin 2025

Published

on

Plus de 1500 délégués, provenant de tous les coins du continent noir, sont attendus dans 3 villes de la RDC ( Kinshasa, Goma et Lubumbashi), vers la fin du mois de juin de l’année prochaine, afin de prendre part au 14ème Congrès de l’Union des Architectes de l’Afrique autour du thème :«la résilience des villes africaines dans les zones industrielles et sismiques ».

Le lancement officiel de la campagne de ce 14ème Congrès a bel et bien eu lieu ce jeudi 24 mai depuis l’hôtel Hilton de Kinshasa.

Une journée riche en programme qui a permis aux participants ainsi qu’aux journalistes présents de s’imprégner des contours de cette édition 2025 qui se déroulera sur 3 villes congolaises.

Ce congrès sera une occasion en or pour présenter le potentiel inestimable de la RDC au monde comme le souligne l’architecte Fiyou Ndondoboni, président de l’Ordre national des architectes ( ONA). « La tenue de ces rencontres dans mon pays constitue un événement diplomatique majeur, contribuant non seulement à son rayonnement international mais aussi s’intégrant harmonieusement dans les efforts menés par le Président de la république Félix Tshisekedi Tshilombo sur le plan diplomatique », a-t-il appuyé.

Le président de l’union des architectes d’Afrique, l’architecte Donatien Kasseyet-Kalume, est, quant à lui, revenu sur le constat amère de la situation de l’architecte congolais qui est souvent oublié, voire pas considéré. « La présidence se rend chaque année aux différentes Conférences des Parties
(COP) sans architecte ni urbaniste pour discuter de l’avenir de notre nation en termes d’Environnement et d’environnement bâti(…). Le Premier Ministre, chef du Gouvernement, n’a jamais convoqué les architectes congolais lors des consultations qu’il organise à l’échelle de la Nation. Le ministère de l’Urbanisme, notre ministère de tutelle, a signé récemment un contrat de construction de 100.000 cités intégrées à ériger sur le territoire national, avec un groupe kenyan, certes, mais pas congolais… Y avait-il un impératif ? Si notre ministre de tutelle ne croit pas en nous, qui le fera ?”, s’est-il interrogé.

Aux partenaires multilatéraux de la RDC, l’architecte a interrogé : ” Oserions-nous vous demander le rôle réservé à l’architecte congolais dans le cadre de l’exécution de vos programmes d’aide ou de partenariat ?”.

Enfin, à ses consœurs et confrères architectes congolais, Donatien Kasseyet-Kalume a adressé son interpellation : ” Sommes-nous suffisamment organisés, préparés, outillés pour prendre la charge de notre rôle de conseil ?».

Représentant du Premier ministre, le ministre de l’Aménagement du Territoire de la République Démocratique du Congo, a fait savoir son espoir de voir les questions architecturales qui gangrènent la société congolaise trouver les réponses nécessaires. « Je suis certain que ce congrès va poser les prémices et les fondamentaux pour l’édition 2025. Je souhaite également que cela soit une occasion d’échange avec les partenaires sur les questions essentielles comme les opérations minières et les projets de développement de nos pays africains…»

A noter que ce lancement officiel de plus d’un an en avance a été voulu pour préparer ensemble une célébration réussie de cet événement mais également l’occasion de lancer l’appel à contribution au niveau du continent sur les thématiques choisies pour une matérialisation tangible du concept de coopération Sud-Sud tant souhaitée.

Dorcas Ntumba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte