Connect with us

non classé

RDC-Foot : la conseillère du chef de l’Etat Chantal Mulop lance officiellement le projet « To Tombola Ndembo »

Published

on

Le projet « To Tombola Ndembo », initié par le manager Bob Makandalele, dont l’objectif est de subventionner le football congolais (ligue 1 et ligue 2) à la hauteur de 15 millions de dollars, a été officiellement lancé ce lundi 20 juillet par la conseillère spéciale du chef de l’Etat en charge de la jeunesse, Chantal Mulop. Cette cérémonie s’est déroulée à l’espace 19 situé dans la commune de la Gombe en présence du président de l’ADFCO, Lambert Ossango, ainsi que de Bob Makandalele.

La conseillère du président de la République en charge de la Jeunesse : Chantal Mulop au lancement du projet « To Tombola Ndembo »


Après l’ouverture, le 15 juillet dernier, du compte bancaire qui va recevoir ces fonds, c’était au tour de la conseillère spéciale du chef de l’Etat de lancer et de déposer à titre symbolique sa contribution.

Chantal Mulop renseigne que le président de la République veut à tout prix aider la jeunesse à s’épanouir. Et, poursuit-elle, des projets pareils peuvent matérialiser les idées du chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi.

Chantal Mulop a également appelé les Congolais, qui sont partout dans le monde, à contribuer pour faire décoller le football congolais.

« Ce lancement qu’on vient de faire est extrêmement important pour que la population comprenne cet engagement : pourquoi est-ce qu’il doit contribuer à ce programme qui va aider non seulement les jeunes qui sont dans des différents clubs, mais aussi des footballeurs qui sont souvent mal payés. Cela va un peu relever le niveau du football de notre pays. Et surtout que la population doit savoir que c’est un besoin que le président de la République sait. Il tient ça à coeur et voulait voir les jeunes s’épanouir. Je pense que ce programme leur permettra aussi de s’épanouir en même temps », a-t-elle martelé.

Le manager Bob Makandalele, la conseillère Chantal Mulop et Lambert Ossango, président de l’ADFCO


De son côté, dans le même ordre d’idée, le président de l’association des dirigeants de football du Congo(ADFCO), Lambert Ossango, a fait savoir que leur association va mettre toutes les batteries en marche pour sensibiliser ses supporters à contribuer.

« Je pense qu’il faudrait féliciter Bob pour cette initiative. Elle est importante pour nous les dirigeants des clubs réunis au sein de l’ADFCO. C’est un intérêt de tous les Congolais. A notre niveau, nous pensons que nous allons sensibiliser nos supporters et les autres Congolais qui ne sont pas dans le football et ceux qui sont en dehors du pays pour que ce sport-roi puisse être développé. Cela pourra être possible qu’avec l’appui de tout le monde. Le football a tant souffert, les autres sports également. Mais le football est le sport-roi et on ne doit que commencer par là. Nous pensons que le chef de l’État, qui ne cesse toujours d’accompagner les jeunes, au travers le contact qu’on a eu, va également s’y mettre pour que les choses aillent de l’avant », a-t-il dit.


Zoom sur le projet

Ce projet a été créé pour palier aux problèmes majeurs qui gangrènent le football congolais depuis la nuit de temps, notamment: la paie des salaires des joueurs de Ligue 1 et Ligue 2.

Cependant, il veut améliorer les conditions de travail des joueurs, en leur garantissant un minimum salarial leur permettant de planifier leur avenir, ainsi que celui de leurs familles respectives. Il va également aider les équipes pour les déplacements, surtout le transport aérien qui a toujours été un casse-tête pour plusieurs équipes. Cela a des répercussions sur le calendrier.

À travers ce projet, l’initiateur prévoit la signature d’un contrat avec un transporteur aérien.

Il faut noter qu’il va également payer les hommes en noir ( arbitres). Ce corps qui est devenu un obstacle majeur au bon fonctionnement d’une partie de football en RDC. La prise en charge de leur prime de prestation par match, s’avère plus qu’important pour dissuader les éventuelles tricheries.

Il sied de rappeler que les 15 millions pour subventionner le football congolais proviendront de la contribution de toutes les personnes intéressées par le sport-roi dans la capitale et ailleurs. Chacun devrait contribuer en commençant par un montant d’un dollar américain (1$) par an.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

non classé

Prétendu détournement des fonds à la RTNC : le cabinet Muyaya éclaire l’opinion

Published

on

Le cabinet du ministre de la Communication et médias Patrick Muyaya a, dans une mise au point, fait part de son indignation face à des informations relayées par certains médias, sans vérification à la source, sur un prétendu détournement de 18 millions de dollars de la Radiotélévision nationale Congolaise (RTNC).

Selon le cabinet du ministre, « les officines diaboliques contre le Président de la République démocratique du Congo continuent leur sale besogne, celui de ternir l’image du Gouvernement. Leur récente parade touche l’un des  »warriors », et pas le moindre, en la personne de Monsieur Patrick Muyaya Katembwe. Ce pamphlet accuse à tort, sans éléments de preuves, le Cabinet Muyaya d’avoir détourné 18 millions Usd destinés à la modernisation du site de la RTNC et renouvellement de son outil de travail, que ces fonds se retrouveraient entre les mains des fournisseurs sans appels d’offres, que la DGCMP n’ait pas donnée un Avis de Non Objection (ANO), que le Ministre de la Communication et Médias, Porte-Parole du Gouvernement, aurait donné à son Dircab 7 millions de dollars en cash et par la même occasion il aurait soutiré 11 millions des dollars restant », peut-on lire dans cette mise au point.

Face à ces accusations, le cabinet du ministre de la communication et médias a estimé judicieux de donner des réponses simples et claires contre ces affabulations :

1. Il n’a jamais été question d’un contrat de 18 millions de Dollars américains entre la RTNC et un quelconque partenaire, par conséquent, l’Etat congolais n’a jamais déboursé une somme de 18 millions de Dollars américains pour la modernisation de la RTNC.

2. Par contre, le projet de modernisation de la RTNC est sujet à un Contrat, N°15/06/022 intitulé « Collecte de la redevance des appareils récepteurs d’émissions audiovisuelles, acquisitions du matériel et réhabilitation de certaines infrastructures de la RTNC ».

3. Ce contrat a suivi toutes les étapes, notamment :

– L’avis du Conseil d’Administration de la RTNC en 2021, celui d’entamer la procédure légale et règlementaire en matière de passation des marchés publics ;

– L’obtention de deux documents à la DGCMP, à savoir, l’Autorisation spéciale N°1055/DGCMP/DG/DCP/D4/KL/2022 du 8 juin 2022, ainsi que l’Avis de Non Objection N°1056/DGCMP/DG/DCP/D4/BNJ/2022 du 10 juin 2022.

Cependant, il est important de rappeler que dans le contrat ci-haut cité, les partenaires préfinancent le contrat sur fonds propre, avec l’objectif de se faire rembourser le cout d’investissement à travers l’optimisation de la collecte de la redevance de la RTNC.

Il est clair qu’après cette lecture, que ces pourfendeurs comprendront qu’aucun fonds n’a été détourné.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising