Connect with us

Actualité

RDC: F. Tshisekedi, Bemba, Katumbi et Dokolo saluent le prix Nobel Denis Mukwege

Published

on

Le docteur Denis Mukwege est désigné Prix Nobel de la paix 2018. Les réactions viennent de partout pour féliciter ce gynécologue de renommée internationale.

Le sénateur Jean-Pierre Bemba dit exprimer toute son admiration et fierté envers le compatriote et l’homme de distinction Denis Mukwege , Prix Nobel de la Paix 2018, qui a su apporter une lueur positive et reconstructive aux femmes de la République Démocratique du Congo.

Aussi, a-t-il ajouté :”Merci Denis Mukwege d’avoir mis en exergue la RDC sur la scène internationale pour sa lutte sans faille et son travail de qualité envers le respect de l’humanité et la dignité de chacun”.

Félix Tshisekedi, candidat à la présidentielle du 23 décembre prochain, a souligné que les bienfaits sont et finissent toujours par être récompensés.

“Félicitations au docteur Denis Mukwege pour son prix Nobel. Le bienfait à autrui, finit toujours par être récompensé. Mes pensées vont à ses nombreuses patientes, victimes de la barbarie et dont les malheurs viennent d’être reconnus. Là, je peux le dire : je suis fière d’être Congolais”, a indiqué Félix Tshisekedi via son compte Twitter.

Moïse Katumbi Chapwe, ex gouverneur de l’ex Katanga, n’a pas mis du temps pour adresser ses félicitations au docteur Denis Mukwege, qui a reçu le prix Noble de la Paix, ce vendredi 5 octobre 2018.

“Félicitations au compatriote Denis Mukwege pour ce prix Nobel. Quelle reconnaissance pour son travail pour les femmes et la justice ! Il met la RDC à l’honneur sur le plan international. Il est temps qu’un nouveau leadership politique mette fin à la tragédie des femmes voilées”, a conclu Moïse Katumbi via Twitter.

Pour le président de l’UNC, Vital Kamerhe, c’est juste une récompense pour un noble combat en faveur de nos mamans, sœurs et filles violées. “Avec cette distinction, la RDC est dans les projecteurs du monde de façon positive. Le savoir-faire au service de l’humanité”, a dit le président de l’UNC.

Sindika Dokolo, leader du mouvement “Congolais debout” conclut à son tour: ” Félicitations au Docteur Denis Mukwege pour ce prix prestigieux. A travers lui, le monde reconnaît les atrocités faites aux femmes congolaises dont l’abus et le viol systématique sont devenus des armes de guerre et de terreur dans un Congo qui a perdu tout repère moral”.

 

MMC/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Politique

Expédition des affaires courantes par le gouvernement démissionnaire : Maître Nico Meyengele demande la démission de Tshisekedi pour “haute trahison”

Published

on

Dans une tribune politico-juridique percutante, Maître Nico Mayengele critique vivement la décision du Président Félix Tshisekedi d’autoriser le Premier Ministre SAMA et les membres de son gouvernement démissionnaire à expédier les affaires courantes en République démocratique du Congo (RDC). Selon lui, cette décision constitue une violation délibérée de la Constitution et une ignorance flagrante de l’histoire politique du pays.

Maître Mayengele met en avant l’arrêt R.Const. 2139 de la Cour constitutionnelle qui traite des incompatibilités entre la fonction exécutive et le mandat électif. Il souligne que cette décision de la Cour constitutionnelle, ainsi que les articles 110 al. 2 et 3, 97 de la Constitution et les articles 77 et 78 de la Loi électorale, interdisent clairement aux membres du gouvernement démissionnaire d’exercer simultanément un mandat électif.

L’avocat rappelle un précédent en 2012 lors de la guerre du M23, où le Premier Ministre démissionnaire Muzito avait été remplacé par Louis-Alphonse KOYAGIALO en tant que 1er Ministre intérimaire pour expédier les affaires courantes. Dans ce cas, les membres du gouvernement démissionnaire avaient renoncé à leur mandat électif. Maître Mayengele souligne que les mêmes causes devraient produire les mêmes effets sous l’administration de Félix Tshisekedi.

En critiquant l’attitude du Président Tshisekedi, Maître Mayengele le compare au Roi Louis XIV qui se déclarait “L’État c’est moi”. Selon l’avocat, en violant délibérément la Constitution, le Président Tshisekedi commet un crime de haute trahison. Il estime que la démission du Président est impérative pour permettre des poursuites pénales conformément à la Constitution.

En conclusion, Maître Nico Mayengele affirme que les ministres cumulards doivent renoncer à leur mandat électif, conformément à la Loi électorale. Sa tribune politico-juridique met en lumière les préoccupations entourant la décision du gouvernement démissionnaire d’expédier les affaires courantes et appelle à des actions pour préserver l’État de droit en République démocratique du Congo.

Désiré Rex Owamba /CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte