Connect with us

À la Une

RDC : Ewanga fustige les injures des militants « LAMUKA » contre la famille Tshisekedi

Published

on

Lors du meeting du 28 avril à la place Sainte Thérèse de Ndjili, des militants de Lamuka ont tenu des propos outrageux et injurieux à l’endroit de la famille Tshisekedi. Ils ont chanté :  » Yahwe eeeh Yahwee sala, Yahwe sala Félix akufa, alanda tata na ye. » ( Ndlr, Yahwe agit pour que Félix meurt et qu’il rejoigne son père).

Plusieurs autres chansons et propos ont violemment été adressés à la veuve Tshisekedi.
Une attitude qui n’a pas plus à Jean Bertrand Ewanga.

Le Porte-parole adjoint de la coalition « LAMUKA » qui a porté la candidature de Martin Fayulu à la présidentielle de décembre 2018, Jean-Bertrand Ewanga a élevé la voix pour condamner, au nom de la coalition coordonnée actuellement par Moïse Katumbi, les propos grossiers proférés contre la famille du feu Etienne Tshisekedi notamment, la veuve Marthe Kasalu, lors du meeting du dimanche 28 avril dernier à la place Sainte Thérèse à Kinshasa.

Ce n’est pas une question tardive, souligne-t-il, les injures scandées par certains militants et qui se partagent à ce jour sur des réseaux sociaux, sont inadmissibles. Tout en le regrettant, il entend soulever la question à la coordination de la coalition pour décourager des comportements inciviques dans les prochains rassemblements.

Il a mis du temps pour réagir. Evidemment, il ne voulait pas suivre les spéculations, indique-t-il.

Le porte-parole adjoint de la coalition LAMUKA, Jean-Bertrand Ewanga, monte au créneau avec des preuves sonores à l’appui pour fustiger ce qu’il considère comme incivisme de la part des militants de certains partis politiques qui croient soutenir Martin Fayulu en proférant des invectives lors de rassemblements. Le dernier cas est celui du meeting de la coalition Lamuka à la Place Sainte Thérèse dans la commune de N’djili où parmi les personnalités victimes des grossièretés, a figuré le veuve du feu Etienne Tshisekedi, Madame Marthe Kasalu.

« Etienne Tshisekedi est l’icône de la lutte pour le changement. Et pendant sa longue lutte, il a été soutenu par son épouse, madame Marthe Kasalu. Et celle-ci mérite d’être considérée au même rang que Winnie Mandela en Afrique du Sud, etc. Et donc, nous ne pouvons en aucun cas accepter d’être entouré par des gens, des militants, qui ternissent l’image de notre coalition et de l’ensemble de la classe politique. Nous avons appris qu’il y avait des propos outrageux et maintenant que nous disposons les éléments sonores, nous ne pouvons pas rester indifférents », a-t-il dénoncé devant la presse mardi 14 mai à Kinshasa.

À la question de savoir pourquoi une réaction si tardive, Ewanga indique que sa réaction tombe à pic et surtout en perspective des prochaines manifestations de Lamuka actuellement sous la coordination de Moïse Katumbi. « Avec l’arrivée du coordonnateur le 20 mai prochain à Lubumbashi, nous allons soulever la question et trouver des mécanismes d’encadrement. C’est aussi pour ne pas donner l’impression que les insultes proférées sont voulues… », a-t-il déclaré.

TMB/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
1 Comment

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Le Salon des Médias et du Business ouvert ce jeudi à Kinshasa 

Published

on

C’est sur le thème: « Les médias, un atout pour la croissance des entreprises en RDC » que le Salon des Médias et du Business s’est ouvert ce jeudi 26 au 27 janvier 2023 à l’hôtel Fleuve Congo.

Événement incontournable de la scène des médias, le Salon des Médias et du Business est l’unique salon en RDC qui rassemble toute la presse et les opérateurs économiques pour discuter des possibilités d’une relation gagnant-gagnant.

Ce salon est organisé par l’Association des médias en ligne (MILRDC) en collaboration avec la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), avec l’appui technique d’Internews sur financement de l’Union Européenne dans le cadre du projet Medias Indépendants et Innovants (Medias 2I).

Prennent part à cette rencontre, environ une centaine de journalistes, communicateurs et chefs d’entreprises.

L’objectif visé par les organisateurs est double : « d’abord évaluer les avancées de l’écosystème médiatique et son impact éventuel sur la croissance des entreprises du pays et ensuite initier un espace d’échange sur diverses thématiques en vue d’améliorer la relation entre le secteur privé et les médias », a déclaré Noémie Kilembe, directrice adjointe d’Internews.

Durant les deux jours du Salon, les participants prendront part aux echanges à travers quatre panels. Les deux premiers prévus ce jeudi ont tablé sur « la réglementation de la publicité en RDC et son impact sur les revenus des médias »; et aussi « les médias face aux régies publicitaires et GAFAS ».

Pour ce vendredi, le premier panel traitera de la diversification des services et des offres des médias, alors que le deuxième planchera sur la gouvernance et la gestion des médias en tant qu’entreprise.

Ce Salon, convient-il de rappeler, rentre dans le cadre du projet M2I débuté en janvier 2020 et qui s’achève à la fin du mois de janvier 2023.

Déborah Kabuya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising