Now Reading:
RDC/Elections: Henri Mova met en garde Fayulu et “Lamuka”
Full Article 3 minutes read

RDC/Elections: Henri Mova met en garde Fayulu et “Lamuka”

Henri Mova, vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur et cadre du Front Commun pour le Congo(FCC), voit en Martin Fayulu, “un cheval de Troie qu’on veut insérer comme un virus dans le processus “.

Au cours d’une conférence tenue le 3 décembre 2018 à Kin Plazza à Gombe, Henri Mova, a indiqué que le candidat de “LAMUKA” serait en mission commandée, celle de perturber le processus électoral en cours.

“Si le Monsieur qui a parlé, a reçu mission de Genève d’empêcher le processus pour que ses commanditaires rentrent dans le processus parce qu’ils estiment qu’ils ont été exclus ad vitam aeternam, si les commanditaires du plan plus global qui ont financé ces différentes rencontres ont trouvé un cheval de Troie qu’ils veulent insérer comme un virus dans le processus… Il faut leur dire que la mèche est trop grosse et nous savons et nous allons donc empêcher que les empêcheurs de tenue d’élections ne puissent sévir. Tout le monde est avisé, l’Etat veille au grain et la machine politique FCC est suffisamment rodée pour empêcher que ceux qui ont honte de boycotter les élections, qui veulent les boycotter sans les boycotter, donner l’impression qu’ils vont y aller… ces gens n’étaient pas prêts “, a dit le ministre de l’Intérieur et Sécurité.

Dans le même registre, le coordonnateur du FCC, Me Néhémie Mwilanya, a fait savoir que “S’il y a de l’irresponsabilité dans les discours des hommes politiques, nous sommes dans l’obligation de les freiner”.

Politiquement, poursuit-il, le FCC a pris une résolution grave de considérer le Congo. “D’abord et le Congo, c’est plus que ce que nous sommes. C’est ce qui a été, ce qu’il y a et ce qu’il y aura. C’est l’héritage reçu, c’est l’héritage à léguer. On ne peut laisser des troublions qui ont reçu mission depuis Genève d’empêcher la tenue de l’élection venir se fourvoyer avec un tel processus qui a nécessité quand-même de l’investissement pour que le 23 décembre on envoie des casseurs pour empêcher que les Congolais puissent exprimer leur volonté politique”, a martelé le Coordonnateur du FCC.

Evaluant le processus électoral, le FCC s’est dit satisfait de la manière dont son candidat à l’élection présidentielle a engagé la bataille démocratique depuis que la campagne électorale a commencé. “L’évaluation faite du premier espace géographique qui a été visité, celui du Katanga montre qu’il y a une forte adhésion à son programme et nous pensons que cela sera relayé bien-sûr dans les autres blocs “, a déclaré Néhémie Mwilanya.

Pour lui, la concrétisation de cette étape a été rendue possible grâce à la ténacité du président de la République et Autorité morale du FCC, Joseph Kabila Kabange.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code

Input your search keywords and press Enter.
%d blogueurs aiment cette page :