Connect with us

non classé

RDC/Ebola : 14 nouveaux cas confirmés et 9 décès pour la seule journée de jeudi !

Published

on

Les nouveaux confirmés de la maladie à virus Ebola se multiplient progressivement dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Selon le communiqué de presse du ministère de la Santé, pour la seule journée de ce jeudi 28 mars 2019, 14 nouveaux cas confirmés ( 6 à Katwa, 4 à Vuhovi, 1 à Beni, 1 à Lubero, 1 à Oicha et 1 à Mandima) ; ainsi que 9 nouveaux décès de cas confirmés, dont 4 décès communautaires( 3 à Vuhovi et 1 à Mandima) ; 5 décès au CTE( 4 à Butembo et 1 à Mabalako) ;1 nouveau cas probable validé à Vuhovi dont le décès est survenu le 1e mars 2019. Il s’agit du garde-malade d’un patient confirmé décédé le 14 février 2019 à Vuhovi.

1 nouveau patient guéri sorti du CTE de Mabalako ; 2 agents de santé parmi les nouveaux cas confirmés de Katwa, tous travaillant dans la formation sanitaire de l’aire de santé de Muchanga dans laquelle plusieurs cas confirmés sont passés depuis le 10 mars 2019.

Le cumul des cas confirmés/probables parmi les agents de santé est de 80 (7.7% de l’ensemble des cas confirmés/probables) dont 27 décès.

Réactivation de l’épidémie à Beni et Oicha suite à la mobilité de la population.

En raison d’un réseau routier relativement bien développé, la population du Nord-Kivu est très mobile et voyage fréquemment d’une zone de santé à une autre. Cette mobilité est la principale cause de réactivation de l’épidémie dans des zones de santé où la transmission du virus avait déjà été arrêtée.

Tel est notamment le cas de Beni qui n’avait enregistré aucun nouveau cas confirmé entre le 21 février et le 20 mars 2019. Depuis le 20 mars, le foyer de Beni a été réactivé après qu’une personne contaminée par le virus Ebola venant de Biakato Mine (Mandima) se soit déplacée à Beni pour se faire soigner. Les investigations préliminaires ont révélé que sur les sept nouvelles personnes confirmées notifiées à Beni depuis le 20 mars, six sont liées à une chaîne de transmission de Biakato Mine et une a été contaminée après avoir assisté aux funérailles d’un cas confirmé à Butembo.

Il en est de même pour les deux derniers nouveaux cas confirmés à Oicha. Ce sont les membres de la famille d’un enfant cas confirmé provenant de Biakato Mine décédé à Oicha le 20 mars.

Delphin Mupanda/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Santé

Nord-Kivu : 982.143 enfants attendus pour la phase 1 de la campagne de vaccination contre la poliomyélite à Butembo

Published

on

C’est parti pour la campagne de vaccination contre la poliomyélite dans la Division Provinciale de la Santé (DPS/Butembo). Les activités y relatives ont été lancées par le maire de Butembo, ce lundi 8 avril 2024, par le maire de ville, au centre de santé Matanda.

Dans son mot, le Commissaire Supérieur Principal, Mowa Baeki Telly Roger, a remercié le chef de l’État et le gouverneur de province pour leur volonté de lutter contre cette maladie dangereuse qui rend infirme toute la vie de l’enfant. Il a aussi salué l’appui des partenaires financiers et la DPS antenne de Butembo. Vue la dangerosité de la poliomyélite, l’autorité urbaine a montré la nécessité de renforcer l’immunité collective des enfants de 0 à 59 mois avant de d’appeler les parents et gardiens d’enfants de recevoir les équipes des vaccinateurs qui vont passer de porte à porte depuis ce lundi 8 avril jusqu’au mercredi 10 avril 2024 avec la possibilité d’une journée de récupération.

Je réitère mes remerciements à l’autorité provinciale du Nord-Kivu, le général-major Peter Cirimwami Nkuba pour son aimable engagement dans la lutte contre les différentes maladies au sein de la population de notre province.D’emblée, je présente mes sincères remerciements à la Division Provinciale de la Santé, à tous les partenaires techniques et financiers pour leurs appuis à la campagne contre la poliomyélite dans la partie grand nord et particulièrement dans la ville de Butembo. En effet, la poliomyélite est une maladie contagieuse et dangereuse qui rend infirme l’enfant toute sa vie.D’où la nécessaire de renforcer l’immunité collective des enfants de 0 à 59 mois contre cette maladie pour ainsi dire, je lance un appel vibrant à tous les parents et gardiens d’enfants de recevoir les équipes des vaccinateurs qui passeront de porte à porte durant les trois jours allant du lundi 8 au mercredi 10 avril 2024, y compris la journée de récupération à savoir le jeudi” a-t-il déclaré.

De son côté, le médecin chef de Division Provinciale de la Santé antenne de Butembo a indiqué que la pays a connu plusieurs cas de poliomyélite et a décidé d’organiser plusieurs campagnes de vaccination sur l’ensemble de 519 zones de santé que compte la RDC reparties dans plus au moins 50 antennes de Programme Élargie de vaccination (PEV).

Dr Bernardin Sivoholya a également précisé que la DPS antenne de Butembo va vacciner 982 143 enfants âgés de 0 à 59 mois.

Vue la persistance de ces cas, le pays a organisé une série de campagnes de vaccination sur l’ensemble de 519 zones de santé que constituent notre pays. Ces 519 zones de santé sont reparties dans plus au moins 50 antennes PEV. Ainsi pour notre antenne de Butembo, nous voulons travailler avec une population de 5.196.524 habitants dont une population de 897.778 comme population de la ville de Butembo et à cela, nous allons vacciner les enfants de 0 à 59 mois qui constitue une cible de l’antenne.L’antenne prend 17 zones de santé, de Kanyabayonga jusqu’à Oïcha, nous allons attendre 982.143 enfants âgés de zéro à 59 mois et au niveau de la ville de Butembo, dans les deux zones de santé de Katwa et Butembo, nous allons vacciner 169 680 enfants“, a-t-il précisé.

Précisons que cette campagne allait être lancée le 28 mars 2024 dernier mais elle avait été reportée pour des raisons liées à la logistique, a-t-on appris.

Dalmond Ndungo/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte