Connect with us

Actualité

RDC/Diplomatie: 7 nouveaux ambassadeurs dont celui des États-Unis, entrent en fonction

Published

on

Au total, sept ambassadeurs ordinaires et plénipotentiaires, nouvellement accrédités auprès de la République Démocratique du Congo, ont présenté leurs lettres de créance au président de la République Joseph Kabila Kabange.

Il s’agit des ambassadeurs du Soudan, Elamin Elfadil Hussein; de la Tunisie, Bouzekri Rmili; de Cuba, Mme Eva Yelina Silva Walker; de la Corée du Sud, Kim Kie-Joo; de la Namibie, Uulenga Simeon; de l’Egypte Hamdy Shaaban Abdelhlim Mohamed et Michaël Hammer des États-Unis d’Amérique.

C’était au cours d’une cérémonie organisée ce samedi 22 décembre 2018, au Palais de la nation à Kinshasa, en présence des certains membres de la présidence notamment Barnabé Kikaya Bin Karubi, chef du collège diplomatique, mais aussi d’Alexis Thambwe Mwamba, ministre d’État en charge de la Justice et Garde des sceaux qui joue l’intérim du vice premier ministre en charge des Affaires étrangères Léonard She Okitundu encore en campagne électorale dans la province de Sankuru où il est candidat aux législatives nationales.

Dans le livre d’or, le nouvel ambassadeur des Etats-Unis en RDC a affirmé que c’est un grand honneur et un privilège de représenter son pays à Kinshasa.

Aussi, s’est-il dit conscient de la période historique que traverse la RDC, à l’approche de l’organisation des élections. Celles-ci pourraient représenter le premier transfert pacifique et démocratique du pouvoir. Promettant que les Etats-Unis sont prêts à apporter leur soutien.

Et de poursuivre: ” des élections crédibles et transparentes offriraient l’occasion d’ouvrir de nouvelles possibilités de coopération entre nos deux pays”.

Il a rappelé que “tout comme notre coopération en matière de santé, s’étendant sur plusieurs décennies, a réussi à contrôler les flambées d’Ebola précédentes tandis-que nous luttons pour contenir une nouvelle épidémie, nous avons ensemble sauvé d’innombrables vies”.

Affirmant que c’est cet esprit de coopération qui caractérise nos missions, une mission axée sur le renforcement du lien entre les peuples américain et congolais, alors que nous partageons l’objectif commun de promouvoir des principes, la prospérité, les droits de l’homme et l’État de droit.

Pour rappel, a-t-on appris le nouvel ambassadeur des États-Unis a été confirmé à ce poste depuis le 6 septembre dernier et après près de 3 mois qu’il va officiellement exercer ses fonctions à Kinshasa. À ce poste, Il remplace Monsieur James Swan.

MUAKAMU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Politique

Lucain Kasongo : « Aucun membre du bureau de l’Assemblée nationale n’a moins de 50 000 USD le mois »

Published

on

« Aucun membre du bureau de l’Assemblée nationale n’a moins de 50 000 USD le mois. A cela s’ajoutent les avantages comme logement, transport, communication, carburant, … », a indiqué lundi 20 mai le président honoraire de la commission politique, administrative et judiciaire (PAJ) de l’Assemblée nationale, Lucain Kasongo.

Il l’a dit dans un entretien accordé à Radio Okapi.

Ce sont ces avantages qui poussent la plupart des députés à s’accrocher aux postes au sein du bureau au point de bloquer le bon fonctionnement de tout un pays, estime-t-il.

Pour le coordinateur du Centre de recherche en finances publiques et développement local (CREFDL), Valérie Madianga, l’engagement des élus nationaux d’appartenir à ce bureau est motivé par leur propre intérêt plutôt que par le bien de la nation.

« C’est l’argent qui attise des convoitises des acteurs politiques. Si vous calculez les 20 millions USD qu’on donne aux cabinets et les 100 millions autres qu’on donne au bureau, ça vous fait une marmite de 120 millions USD au moins par an, manipulés par le bureau de l’Assemblée nationale. C’est une véritable affaire », a-t-il expliqué.

Les députés nationaux attendent encore le nouveau calendrier pour élire les membres du bureau définitif. C’est devant les membres de ce bureau que le Gouvernement sera investi.

A l’Assemblée nationale, près de cinq mois après l’ouverture de la session inaugurale de cette nouvelle législature, l’élection et l’installation du bureau définitif se fait attendre.

Après plusieurs tractations pour dégager la liste consensuelle de l’Union sacrée de la nation, le présidium a renseigné que la nouvelle liste attend validation du Président de la République.

L’ancienne liste étant contestée par des députés qui dénonçaient le clientélisme et le népotisme dans le choix du présidium. Quelques proches et membres de famille de certains membres du présidium de l’Union sacrée de la nation étant proposés à ces postes.

Radiookapi.net


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte