Connect with us

Actualité

RDC : des élus nationaux de Tshopo et de l’Ituri en tête-à-tête avec Guillaume Manjolo

Published

on

Des députés nationaux, élus de la province de la Tshopo, ont été reçus ce mardi 25 février 2020 par le ministre d’État en charge de la Coopération internationale, Me Guillaume Manjolo. Au menu des échanges: l’état actuel des Cliniques Universitaires de Kisangani, de l’Université de Kisangani et d’autres sujets liés au développement de cette province.

L’université de Kisangani a été réfectionnée mais souffre du manque d’équipements pour une université publique digne de son nom. Ils ont demandé au ministre d’État à la Coopération Internationale, Intégration Régionale et Francophonie, Me Pépin Guillaume MANJOLO, d’activer davantage la coopération avec d’autres universités. La même requête a été formulée pour la maternité de Kisangani dont l’état laisse à désirer.

Ces élus ont sollicité au patron de la Coopération son implication sur ces préoccupations qui profiteront directement à la population de cette partie du pays.

Surpris par le pragmatisme du ministre d’État à l’égard des recommandations soulevées par la bouche de leur porte-parole BOLIKI BOKOTA ABRAHAM, député national élu de Kisangani province de la Tshopo, s’est adressé à la presse : ” Nous avons été voir le ministre et lui parler de l’état actuel de la province. Nous avons été agréablement surpris par son pragmatisme car il n’a pas promis mais a trouvé vite des solutions à notre plaidoyer et nous en sommes vraiment satisfaits”.

Le développement de la province de la Tshopo  passe aussi entre autres par la relance du secteur de l’Education à travers la construction et la réabilitation des infrastructures modernes, indique-t-on. Me Pépin-Guillaume Manjolo, très à l’écoute des doléances des  ressortissants de cette province, a assuré ses interlocuteurs de sa participation efficace.

Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Politique

Lucain Kasongo : « Aucun membre du bureau de l’Assemblée nationale n’a moins de 50 000 USD le mois »

Published

on

« Aucun membre du bureau de l’Assemblée nationale n’a moins de 50 000 USD le mois. A cela s’ajoutent les avantages comme logement, transport, communication, carburant, … », a indiqué lundi 20 mai le président honoraire de la commission politique, administrative et judiciaire (PAJ) de l’Assemblée nationale, Lucain Kasongo.

Il l’a dit dans un entretien accordé à Radio Okapi.

Ce sont ces avantages qui poussent la plupart des députés à s’accrocher aux postes au sein du bureau au point de bloquer le bon fonctionnement de tout un pays, estime-t-il.

Pour le coordinateur du Centre de recherche en finances publiques et développement local (CREFDL), Valérie Madianga, l’engagement des élus nationaux d’appartenir à ce bureau est motivé par leur propre intérêt plutôt que par le bien de la nation.

« C’est l’argent qui attise des convoitises des acteurs politiques. Si vous calculez les 20 millions USD qu’on donne aux cabinets et les 100 millions autres qu’on donne au bureau, ça vous fait une marmite de 120 millions USD au moins par an, manipulés par le bureau de l’Assemblée nationale. C’est une véritable affaire », a-t-il expliqué.

Les députés nationaux attendent encore le nouveau calendrier pour élire les membres du bureau définitif. C’est devant les membres de ce bureau que le Gouvernement sera investi.

A l’Assemblée nationale, près de cinq mois après l’ouverture de la session inaugurale de cette nouvelle législature, l’élection et l’installation du bureau définitif se fait attendre.

Après plusieurs tractations pour dégager la liste consensuelle de l’Union sacrée de la nation, le présidium a renseigné que la nouvelle liste attend validation du Président de la République.

L’ancienne liste étant contestée par des députés qui dénonçaient le clientélisme et le népotisme dans le choix du présidium. Quelques proches et membres de famille de certains membres du présidium de l’Union sacrée de la nation étant proposés à ces postes.

Radiookapi.net


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte