Connect with us

À la Une

RDC-COVID19 : la Chine tient parole, ses experts à Kinshasa pour soutenir l’équipe Muyembe

Published

on

La délégation des experts chinois (12) est arrivée ce mardi 12 mai 2020 par l’aéroport de N’Djili. Ce, à la suite de l’annonce de l’ambassadeur de la République populaire de Chine en RDC, Zhu Jing, lors d’une séance de travail avec les autorités congolaise à l’INRB représentées par le ministre congolais de la Santé Eteni Longondo, son vice-ministre et le Secrétaire technique du Comité multisectoriel de la riposte à coronavirus, Muyembe Tamfum.

Délégation des expert chinois

“Nous sommes au courant de votre besoin et nous nous sommes bien préparés. Nous allons organiser des formations en partageant les expériences en vue de renforcer les capacités de diagnostic et de traitement et nous allons guider les travaux sur place “, à déclaré Wang Junhui, chef de la délégation face à la presse réunie à leur descente à l’aéroport international de Ndjili, ce mardi 12 mai 2020.

Pour le diplomate chinois en RDC, les échanges sont importants par rapport aux “simples dons des matériels médicaux”.

“Nous aurons beaucoup de séances de travail avec l’équipe congolaise, J’espère que pendant les deux semaines qui vont suivre, ils vont vraiment donner un coup de main positif et concret pour aider les autorités sanitaires congolaises à renforcer leurs propres capacités de riposte contre le covid-19″, a laissé entendre l’ambassadeur de la Chine en RDC.

Les experts chinois, a-t-il ajouté, vont partager leurs savoir-faire, leurs expériences accumulées sur la première ligne en Chine.”Je pense que les échanges sont très efficaces que des simples dons des matériels médicaux”, a souligné Zhu Jing.

Signalons que bien avant cet appui chinois, l’Ambassadeur de la fédération de la Russie en RDC, Alexey Sentebov, a remis au ministre de la Santé, le Dr Eteni Longondo, en présence du Secrétaire technique de la riposte contre le Covid-19, le Prof. Jean-Jacques Muyembe Tamfum, un lot important d’équipements de protection individuelle (EPI), combinaisons de protection, respirateurs, masques complets réutilisables, filtres et gants.

Pour rappel, depuis le début de l’épidémie déclarée en RDC, le cumul de cas confirmés est de 1102. Au total, il y a eu 44 décès et 146 personnes guéries.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central «DGRKAC» : La Commission Kayombo dédouane le gouverneur sortant John Kabeya de l’enquête

Published

on

La gestion du gouverneur sortant du Kasaï Central, John Kabeya Shikayi, n’a pas fait l’objet d’une enquête de l’Assemblée provinciale. C’est ce qu’a révélé le député provincial Bob Kayombo, président de la Commission spéciale mise en place par l’organe délibérant du Kasaï Central pour enquêter sur la gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central, «DGRKAC». Il l’a dit dans une interview accordée à la presse au lendemain de l’adoption des recommandations issues de cette enquête, le vendredi 14 Juin.

D’après cet élu de Kazumba, le travail effectué par sa Commission a été sapé. Bob Kayombo s’indigne de constater que les responsables directs cités dans son rapport ne soient pas mis en justice et parle d’un acharnement de certains élus provinciaux sur la personne de John Kabeya Shikayi.

” L’enquête que nous avons menée ne concerne nullement la gestion du Gouverneur Kabeya. J’ai été sidéré, séance tenante, de voir certains députés provinciaux citer le Gouverneur sortant et estimer qu’il soit déféré devant la justice pour des raisons que j’ignore jusqu’à présent. Mes regrets c’est de voir les dirigeants de la DGRKAC que nous devrions blâmer être blanchis pour des raisons inavouées. Mais les gens qui n’ont même pas fait objet d’une enquête soient assimilés aux gestionnaires directs de la DGRKAC. Nous n’avons pas enquêté sur la gestion du gouverneur Kabeya…”, explique-t-il sous un ton fort.

Concernant la gestion de la DGRKAC qui a fait l’objet de l’enquête de sa Commission instituée par la Première institution du Kasaï Central, le député Bob Kayombo s’est indigné des révélations recueillies lors de cette enquête et met plutôt en cause l’équipe dirigeante de cette régie financière provinciale.

On ne peut pas accepter que notre seule source de revenus soit dirigée avec légèreté et amateurisme. Nous avons constaté un dysfonctionnement dans l’appareil de gestion de cette régie, commençant par la Direction générale jusqu’aux agents commis aux postes de péages. Nous sommes allés sur terrain, où les agents se servent à souhait les fonds de l’État. Il y a eu exactement des détournement sûrement, les fonds perçus dans les centres Kazumba et Luiza n’ont pas été tracés.”, martèle-t-il.

Pour rappel, c’est après son départ de Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central le 30 avril passé, qu’un cafouillage a été constaté dans la gestion de la régie financière entretenue, d’une part, par le ministère provincial des Finances, les responsables de la DGRKAC et le gouverneur ad intérim.

J.M.(C.P.)/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte