K-WA Advertising

Connect with us

Actualité

RDC/Beni: l’insécurité s’accroît, les écoles fermées !

Published

on

Les enseignants de la ville et du territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu optent pour la suspension des cours suite à l’insécurité qui a élu dans ce coin de la RDC.
Ils ont pris cette décision au cours d’une assemblée générale extraordinaire à la quelle les deux syndicats: syndicat des enseignants du Congo (SYECO) et Syndicat des enseignants des écoles catholique (SYNECAT) ont résolu de rester à la maison jusqu’au rétablissement de la paix.

« Nous décidons de rester à la maison pour attendre que la sécurité soit rétablie en ville comme en territoire de Beni. Nous avons constaté que cette situation est à la base des perturbations des cours. S’il n’y a pas de sécurité, nous ne saurons pas reprendre parceque le moment où nous allons reprendre, les enfants des écoles qui se trouvent dans la commune de Rwenzori viendront encore nous perturber. Il risque d’avoir des casses et même des dégâts humains…», a expliqué à CONGOPROFOND.NET le responsable d’un de ces syndicats de la ville de Beni.

Ces enseignants appellent l’UNESCO et l’UNICEF de se saisir du dossier pour permettre aux enfants de bien étudier dans cette zone de Beni.

Cette décision intervient alors que plusieurs écoles de la commune Rwenzori ont déjà fermées les portes depuis un moment suite à la persistance de l’insécurité.

CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Actualité

Grave révélation du bandit Ben Wata à Kasumbalesa :”Certains policiers nous fournissent des armes pour opérer…”

Published

on

L’insécurité persiste à Kasumbalesa, malgré les efforts fournis par les autorités locales pour y mettre fin.

Dans la nuit de ce dimanche 15 à lundi 16 mai 2022, la police a réussi un gros coup de filet en mettant la main sur un jeune d’une vingtaine d’années.

“Ben Wata”, sous une pression accrue de la police et de la population, faits des révélations graves sur le réseau qui sème désolation chaque nuit dans cette partie du pays.

Au grand étonnement de tout le monde, il cite nommément certains éléments de la police bien connus du public, d’être à la base de l’insécurité en fournissant les armes aux jeunes.

” Pardon, aujourd’hui nous allons vous dire rien que la vérité. Personnellement, j’opère avec deux armes, qui me sont données par le policier SADAM et nous sommes un réseau des civils qui opèrent en complicités avec certains policiers de Kasumbalesa qui nous fournissent des armes”, déclare le présumé bandit Ben Wata.

La population réclame, après toutes ces révélations , l’arrestation des policiers en question pour une audience publique.

Joseph Malaba/Congoprofond.net

Continue Reading

K-WA Advertising