Now Reading:
RDC/Beni: les femmes en sit-in pour exiger le départ de la Monusco
Full Article 2 minutes read

RDC/Beni: les femmes en sit-in pour exiger le départ de la Monusco

Ce vendredi 05 octobre 2018, les femmes de la ville de Beni issues des différentes organisations ont fait une marche pacifique et un sit-in au quartier général de la Monusco à Beni. Estimées à une centaine, mains sur la tête, pieds nus, elles chantaient des chansons hostiles à la Monusco et appellent au retour de la paix.
Elles se sont assis par terre devant la porte du quartier général de la Monusco en pleurant et en gesticulant.

Sur leurs calicots, l’on pouvait lire ceci: “nous réclamons l’implication effective de la communauté internationale dans la situation sécuritaire de Beni”.
Pour madame Chimène qui a pris la parole au nom des manifestantes: “les forces de la Monusco font preuve d’une complicité passive face à ces rebelles qu’ils laissent impunément nous massacrer.”
« Nous sommes massacrés et kidnappés chaque jour sans aucune réaction de la Monusco. Nous voulons qu’elle utilise ses chars de combat et les hélicoptères pour frapper l’ennemi. Au cas contraire,
elle doit quitté la ville de Beni car elle ne fait rien…», a expliqué à CONGOPROFOND.NET une manifestante.

Cette manifestation intervient une semaine après que la société civile aie exiger le départ de la Monusco de Beni pour ce qu’elle qualifie «d’inefficacité» dans la traque des groupes armés au Nord-Kivu.
Cette déclaration était couplée à une série des manifestants de colère durant 5 jours successifs où la société civile a appelé à une semaine ville morte.
Plusieurs activités ont tourné au ralenti durant ces jours des manifestations: écoles, marchés, etc.

La ville et le territoire de Beni sont victimes des massacres dont les FARDC et differentes autorités gouvernementales de la RDC attribuent aux rebelles ougandais de ADF/ NALU présents dans le parc de Virunga depuis 20 ans.
Plusieurs opérations militaires dont ” Sukola 2″ sont régulièrement lancées contre eux mais sans succès jusqu’à ce jour alors que les populations sont massaes et se sentent en insécurité.

DM/Congoprofond.net

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code

Input your search keywords and press Enter.
%d blogueurs aiment cette page :