Connect with us

À la Une

RDC/Beni: la machine à voter toujours un mystère pour la population

Published

on

À 6 jours de la tenue des élections en République démocratique du Congo, l’utilisation de la machine à voter n’est pas toujours vulgarisée en ville et territoire de Beni. En ville de Beni, par exemple, plusieurs habitants ont fait savoir à CONGOPROFOND.NET ne pas bien comprendre son usage.

«Moi, j’ai déjà expérimenté cette machine à voter, mais je crains pour ceux-là qui habitent les périphéries de la ville et qui ne savent rien sur cet outil. Je pense que le secret de vote ne sera pas respecté, surtout quand on nous dit que ceux qui ne savent pas manier cette machine se ferront guider par certaines personnes au bureau de vote et pourtant on dit que le vote est secret. De quel secret sera-t-il question ?», a indiqué un étudiant contacté par nous.

«Il y a une certaine méfiance dans le chef de la population suite à l’appel des leaders qui contestaient la machine à voter. Leurs bases ne se sont pas trop intéressés à cet outil. Nous pensons que ce report serait l’occasion pour renforcer sa vulgarisation…», a indiqué un adulte habitant de Beni.

Élections: la société civile toujours sceptique

Même si la Commission chargée des élections en RDC confirme la tenue des élections pour le 30 décembre prochain, en ville de Beni dans la province du Nord-Kivu, des doutes persistent sur sa bonne tenue suite à l’insécurité persistante.

Vue la situation qui s’accentue, la société civile de la coordination urbaine de Beni redoute des perturbations du scrutin si les autorités ne prennent pas les choses au sérieux.

Kizito Bin- Hangi, son président, s’inquiète de la virulence des groupes armés pendant le processus électoral.

« Nous sommes entrain de nous poser la question si réellement les élections se passeront en toute quiétude par rapport aussi à la presence massive des militaires dans la ville, au lieu qu’ils aillent poursuivre l’ennemi dans la brousse. C’est d’ailleurs depuis longtemps que la société civile dénonce la présence des groupes armés locaux. Ils ont installé une base près du bureau de quartier Lubahemba et sont visibles au quartier Lyakobo. Les autorités savent, on ne sais pas si elles sont en connivence avec eux. Nous avons toujours dénoncé, ils boivent de la boisson avec la population qui les observe…», s’inquiète t-il.

Delphin Mupanda/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Léandre Miema : Le nouveau DG à la tête de la Francophonie RD Congo pour bousculer les conventions

Published

on

Léandre Miema, le nouveau Délégué Général de la Francophonie en RDC, incarne la nouvelle génération de leaders déterminés à faire entendre la voix de leur pays sur la scène internationale. Avec un parcours atypique et des qualités indéniables, il se positionne comme un acteur clé pour relever les défis colossaux auxquels la RDC est confrontée.

Son parcours honorable et ses qualités exceptionnelles sont autant d’atouts dans ses nouvelles fonctions. Jeune mais talentueux, Léandre Miema se distingue par son patriotisme, sa foi inébranlable, son acharnement au travail et son professionnalisme exemplaire. Issu de l’École Nationale d’Administration en RDC et de l’ENA en France, il allie une solide formation d’ingénieur à une expertise en gouvernance publique.

Expert-conseil en numérique, il est fondateur du Kassiterit’s club et du start-up Technosoft.

Sa détermination et son engagement en font un leader résolu à défendre les intérêts de son pays. Les défis à relever et les objectifs à atteindre sont certes énormes mais pas insurmontables pour ce travailler acharné. En tant que DG de la Francophonie RDC, Léandre Miema a pour mission de redonner à son pays une place prépondérante sur la scène internationale.

Son dynamisme et sa volonté de faire bouger les lignes sont des atouts majeurs pour assurer la représentativité de la RDC dans les instances internationales. Malgré l’occupation et les agressions que subit la RDC depuis des décennies, il s’engage à porter haut et fort la voix de son pays.

Léandre Miema incarne l’espoir d’une nouvelle ère pour la RDC, où la jeunesse et l’audace se conjuguent pour relever les défis du présent et de l’avenir. Son parcours et ses qualités font de lui un leader iconoclaste, prêt à défier les conventions pour faire avancer son pays sur la voie de la prospérité et de la reconnaissance internationale.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain/Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte