Connect with us

Actualité

RDC-Beni: 6 morts dans une attaque visant la position des FARDC à Isale

Published

on

Les forces armées de la RDC ont été attaquées ce jeudi 18 octobre 2018 à Isale en territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu.

Il y a eu un violent combat entre les FARDC et les miliciens Maï Maï, auteurs de l’attaque.
Le porte parole militaire de l’opération Sukola 1 dresse un bilan provisoire de 6 personnes tuées dont un soldat loyaliste et 5 assaillants.

Il précise qu’un autre militaire FARDC a été blessé au cours de cette attaque.
Les FARDC ont récupérés deux armes en feu auprès des assaillants.
«Ce matin, les Maï Maï ont attaqué notre position de Isale. Nous avons enregistré un blessé dans nos rangs et nous avons perdu un militaire. Mais nous avons réussi à récupérer deux armes aux mains des assaillants. Nous avons aussi neutralisé 5 de ces assaillants » a expliqué le capitaine Mack Hazukay porte parole militaire de l’opération Sukola 1.

Les forces armées estiment que ces Maï Maï sont instrumentalisés par certaines personnalités.
Le Capitaine Hazukay pense que ces derniers n’ont fait que répondre au mot d’ordre de ces personnalités.

Un groupe Maï Maï en mouvement de Lubero pour Beni

Dans un communiqué officiel publié par le Général Major Mbangu Mashita Marcel commandant de l’opération Sukola 1, un mouvement des Maï Maï est signalé à Lubero pour Beni, sous prétexte de venir combattre les ADF.

Le commandement du secteur operationel Sukola 1 se dit préoccupé par «l’accentuation relative à la politisation de la situation sécuritaire dans la ville et territoire de Beni à la quelle se livrent, depuis ce dernier temps, certaines personnes qui ont choisi la politique comme leur secteur de prédilection »

Le haut commandement des FARDC rappelle que ces Maï Maï sont responsables de plusieurs abus et exactions sur la population et sur les membres des services de sécurité dans plusieurs localités et villages.

Les groupes armés sont aussi appelé à déposer leurs armes selon ce communiqué du Chef d’État major de l’opération Sukola 1.

Les différents membres de ces milices doivent être orientés dans les centres d’instructions militaires pour servir leur pays sous le drapeau. Et que toute progression armée en direction de Beni, sera considérée comme provocation, conclu le communiqué.

Delphin Mupanda/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Actualité

Kibali Gold Mine : Dr Mark Bristow dévoile les défis de l’an 2023 

Published

on

Le leadership de la société d’exploitation d’or Kibali Gold Mine a animé, ce lundi 30 janvier 2023, sa 47ème conférence de presse trimestrielle afin d’éclairer l’opinion publique sur ses activités en RDC. 

En somme, a rappelé Dr Mark Bristow, les investissements de Kibali en RDC, depuis 2009 à ce jour, dépasse les 4,4 milliards de dollars américains. A l’en croire, la plus grosse part, soit 2,36 milliards USD, a été consacrée au paiement aux entrepreneurs et fournisseurs. 1,21 milliard USD a permis de payer les redevances, impôts et permis d’exploitation. Quant aux salaires, ils ont bénéficié d’une enveloppe de plus de 610 millions USD, alors que 194,7 millions USD ont permis de construire des infrastructures et de soutenir les communautés locales.

Fort de ses solides performances et réalisations de 2022, Kibali va continuer, en 2023, à se concentrer sur l’extension de la durée de vie de la mine de Kibali avec des programmes d’exploration et de conversion des ressources de classe mondiale à Kibali.

Cette société, affirme son numéro 1, poursuivra, durant cette nouvelle année, l’exploration pour des réserves supplémentaires afin de remplacer les ressources épuisées.

Elle tient à augmenter l’automatisation au sein de sa mine souterraine avec l’installation du Multi-Lite à tous les niveaux de la mine souterraine.

Kibali promet de poursuivre le perfectionnement professionnel des Congolais afin d’augmenter le nombre de dirigeants et techniciens nationaux.

Il va compléter le PAR (Plan de Réinstallation) Kalimva/lkamva et développer des programmes économiques alternatifs dans les zones de Watsa/Durba et étendre son partenariat avec les agences de développement (USAID, GIZ).

 » Nous allons renforcer notre partenariat avec les entrepreneurs locaux et dynamiser la frontière économique déjà établie et continuer à établir des partenariats avec les communautés et maintenir notre licence sociale d’exploitation », a conclu le Dr Mark Bristow.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising