Connect with us

À la Une

RDC : attaque terroriste à l’Est, des ramifications à Kin

Published

on

L’accord signé entre l’administration américaine et le gouvernement congolais pour lutter contre le terrorisme vient de faire ses premières victimes.
Dans une vidéo diffusée le jeudi 18 avril, les terroristes de l’État islamique ont revendiqué une attaque meurtrière dans la région de Beni, dans le territoire de Kamango.

Cette vidéo n’indique pas clairement de quelle attaque il s’agissait ni le nombre de tués ou blessés.

C’est une première dans l’histoire de l’insécurité dans l’est de la RDC bien que le régime Kabila dénonçait les liens entre les activistes shebabs et les ADF/ NALU.

D’après les analystes sécuritaires, c’est une campagne médiatique très légère que ces islamistes veulent entreprendre contre Félix Tshisekedi parce que ce dernier a tissé de très bonnes relations avec les États-Unis d’Amérique, notamment dans le secteur militaire pour mettre fin à l’insécurité récurrente à l’Ituri, Nord et Sud-Kivu. Une démarche qui aboutira automatiquement à la disparition des mouvements rebelles comme le LRA et les ADF car, leurs leaders deviendront des apatrides et seront mis en prison.

Il est donc demandé à l’ensemble du peuple congolais de se mobiliser comme un seul Homme pour démontrer à ces « vauriens » criminels que la RDC de Lumumba et de Tshisekedi n’est pas à comparer aux pays dont ils se sont habitués à terroriser.

Entre-temps, le président de la République, Félix Tshisekedi devrait impérativement initier un contrôle sécuritaire systématique sur les activités commerciales de certains ressortissants des pays des Moyen et Proche Orient en RDC dont des bruits d’accointance avec certains milieux maffieux sont un secret de polichinelle à Kinshasa.

Cette menace de l’État Islamique est aussi économique car, ils savent que leurs activités commerciales en RDC ne pourront pas résister à la concurrence loyale des investisseurs américains qui se préparent à venir en RDC.

L’État congolais doit également avoir la capacité de nourrir ses populations, même sans ces entreprises dont certaines seraient en train de financer les activités des terroristes à travers le monde.

TMB/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Le Salon des Médias et du Business ouvert ce jeudi à Kinshasa 

Published

on

C’est sur le thème: « Les médias, un atout pour la croissance des entreprises en RDC » que le Salon des Médias et du Business s’est ouvert ce jeudi 26 au 27 janvier 2023 à l’hôtel Fleuve Congo.

Événement incontournable de la scène des médias, le Salon des Médias et du Business est l’unique salon en RDC qui rassemble toute la presse et les opérateurs économiques pour discuter des possibilités d’une relation gagnant-gagnant.

Ce salon est organisé par l’Association des médias en ligne (MILRDC) en collaboration avec la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), avec l’appui technique d’Internews sur financement de l’Union Européenne dans le cadre du projet Medias Indépendants et Innovants (Medias 2I).

Prennent part à cette rencontre, environ une centaine de journalistes, communicateurs et chefs d’entreprises.

L’objectif visé par les organisateurs est double : « d’abord évaluer les avancées de l’écosystème médiatique et son impact éventuel sur la croissance des entreprises du pays et ensuite initier un espace d’échange sur diverses thématiques en vue d’améliorer la relation entre le secteur privé et les médias », a déclaré Noémie Kilembe, directrice adjointe d’Internews.

Durant les deux jours du Salon, les participants prendront part aux echanges à travers quatre panels. Les deux premiers prévus ce jeudi ont tablé sur « la réglementation de la publicité en RDC et son impact sur les revenus des médias »; et aussi « les médias face aux régies publicitaires et GAFAS ».

Pour ce vendredi, le premier panel traitera de la diversification des services et des offres des médias, alors que le deuxième planchera sur la gouvernance et la gestion des médias en tant qu’entreprise.

Ce Salon, convient-il de rappeler, rentre dans le cadre du projet M2I débuté en janvier 2020 et qui s’achève à la fin du mois de janvier 2023.

Déborah Kabuya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising