Connect with us

À la Une

RDC/Assemblée nationale : défis et attentes de la première session ordinaire sous Tshisekedi

Published

on

Essentiellement budgétaire, la toute première session ordinaire de l’Assemblée nationale sous l’ère Félix Tshisekedi a été ouverte ce lundi 16 septembre 2019.

Face aux urgences sociales tous les yeux de la population sont braqués sur les instances dirigeantes de l’État.

Jeannine Mabunda Lioko, présidente de l’Assemblée nationale, a, à cette occasion, fixé à ses pairs les attentes de la population et les défis qui attendent les élus du peuple. “Le député ne construit pas des stades, logements, ponts, etc. pour la population, car cela n’est pas sa mission ; Seul le gouvernement détient ces moyens nécessaires y afférents”, a-t-elle martelé.

Par ailleurs, elle a interpellé également ses collègues à œuvrer activement pour redorer l’image ternie de l’Assemblée nationale, qui, pour certains, est un lieu où les députés amassent de l’argent gratuitement.

“Sur une liste de plus de dix-huit mille personnes, la population a porté sa confiance sur cinq cents. Elle attend de vous des actions concrètes pour l’avancement du pays, et non des discours amphigouriques”, a appuyé Jeannine Mabunda rappelant la paralysie et la grogne sociale qui frappent davantage la vie des Congolais.

Les députés conscients de la 1ère attente : LE SOCIAL.

Pour la députée nationale, Geneviève Inagosi, élue de Wamba, l’élément central qui est placé sur la table des priorités, c’est le social. ” Ce gouvernement est appelé à présenter un budget capable d’assouvir les préoccupations du peuple, dont la construction des infrastructures routières, la gratuité de l’enseignement, la sécurité alimentaire, etc.
Nous attendons voir la proposition du budget que le premier ministre viendra brandir, si elle sera à la hauteur des attentes énormes de la population”, a-t-elle fait savoir.

Bon nombre de deputés ont appélé le gouvernement à la rigueur dans le travail.

Notons que cette cérémonie s’est déroulée en présence du premier ministre Sylvestre Ilunga ainsi que toute son équipe gouvernementale, sans oublier le président de la chambre haute du parlement, Alexis Thambwe Mwamba, les responsables des institutions du pas ainsi que des diplomates accrédités en RDC.

Ci-jointe, l’intégralité de la communication de la présidente de l’Assemblée nationale

Jean-Eude’s Miense/CONGOPROFOND.NET

%d blogueurs aiment cette page :