Dev Solaire

Connect with us

Actualité

RDC/ ANGOLA : 14 Congolais tués à Lucapa à Lunda Norte

Published

on

Le comité des ressortissants congolais établis en Angola rapporte que 14 de nos compatriotes ont été tués ce weekend, entre samedi 6 octobre 2018 et dimanche 07 octobre, dans la municipalité angolaise de Lucapa, province de Lunda Norte.

«Les militaires et les policiers angolais ont fait le porte-à-porte tôt le samedi à la recherche des Congolais qu’ils disent être en séjour irrégulier.
Ils étaient accompagnés des jeunes garçons habillés en tenue civile et qui parlaient la langue Tchokwé.
Quand ils ont commencé à maltraiter les Congolais en les fouettant et en ravissant leurs biens, un groupe de Congolais s’est opposé avec des machettes, des bêches et des bâtons.
La police a ouvert le feu, il y a eu six morts sur le champ par balles et des blessés graves qui ont été abandonnés. Huit des blessés sont morts de l’hémorragie”,
explique René Tshibangu Kabongo, le chargé d’identification du comité des Congolais vivant en Angola basé à Dundo, capitale provinciale de Lunda Norte.

Depuis le mois d’avril, des centaines de Congolais vivant en Angola sont embarqués dans des camions Kamaz et reconduits à la frontière de Kamako par la police angolaise dans des conditions humanitaires “intenables”, affirme Musua Kapinga, administrateur assistant du territoire de Kamako.

“Les Angolais déversent des centaines de Congolais dans des conditions inhumaines.
Ils les sortent sans habits ni argent. Faute de camp d’hébergement ici (Kamako), je n’ai pas les chiffres exacts, mais ils sont nombreux qui arrivent dans ces conditions depuis plusieurs mois. Nous ne savons pas les raisons que nos frères angolais évoquent pour maltraiter nos compatriotes”, ajoute Musua Kapinga qui révèle que les Angolais ont initié l’opération “Opesi mbwa aboyi”
(tu donnes au chien il refuse) qui consiste à rechercher les Congolais partout où ils se trouvent sur le territoire angolais et les refouler.

“Le refoulement se fait avec beaucoup de brutalité de la part des forces angolaises. Des morts il y en a peut être plus de 14. Mais je n’ai pas de précision car ça se passe à l’intérieur de l’Angola “, a t-il dit.

Cette information est confirmée par Jean Kambamba, chef d’antenne du programme de l’hygiène aux frontières en poste à Kamako au Kasaï (RDC).
“Les policiers angolais qui convoient les camions à bord desquels les refoulés sont embarqués nous ont donné la même information mais ils disent que les congolais ont attaqué les Tchokwé d’Angola et qu’il y a eu mort de part et d’autre sans nous donner les chiffres », a t-il dit.

Jean Kambamba signale que depuis jeudi 4 octobre 2018 à ce jour, son service a enregistré 33.381 personnes refoulées dont 13.288 hommes, 9.312 femmes, 4.020 garçons et 3.761 filles.
“Ces chiffres concernent ceux qui sont passés par le poste de Kamako. Nombreux autres sortent par la brousse. Ceux là ne sont pas enregistrés. Kamako est inondé. Il n’y a pas d’assistance.
Les refoulés passent nuit dans des églises “,
ajoute Jean Kambamba.

Les autorités angolaises ont décidé de refouler les ressortissants étrangers en séjour irrégulier sur leur territoire. Sont plus visés ceux qui vivent dans les zones d’exploitation du diamant.

TMB/ CONGOPROFOND. NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

code

error:
%d blogueurs aiment cette page :