Connect with us

Actualité

RDC-Angola (0-0) : un nul de trop, la CAN s’éloigne des Léopards…

Published

on

De nouveau décevants ! Les Léopards de la RDC n’ont pas fait mieux ce samedi 14 novembre face aux Palanca Negras d’Angola, au stade des Martyrs de la Pentecôte. Ils ont concédé un troisième match nul de suite dans ces éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2021.

0-0, c’est le score qui a sanctionné cette rencontre de la troisième journée. N’sengi Biembe et ses joueurs s’enfoncent, minimisant ainsi leur chance de qualification pour cette messe africaine du football.

Avec une équipe de départ remaniée avec la titularisation de Joël Beya à la pointe, les Léopards ont fait une première période moyenne face à une équipe angolaise aussi moins inspirée, mais fort en bloc bas.

Il fallait attendre la seconde période, après l’entrée de Bolasie, Kakuta et Bakambu pour voir la première action nette. Et c’était l’œuvre de Yannick Bolasie à l’heure de jeu (60e) sur une frappe enveloppée qui touche la barre transversale.

La seconde occasion nette des Léopards est arrivée vers la fin du temps réglementaire sur Cédric Bakambu, dans une action un peu décalée, mais ce dernier va également buter devant cet gardien angolais qui a bien fait son travail de dernier rampart.

Léopards concèdent donc un nul de trop, le troisième en autant de sortie, depuis le début de cette campagne des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations. Soit 3 points sur 9 possible.

Signalons par ailleurs que la tête du groupe est assurée par le Gabon qui a 7 points, suivi de la Gambie 4 points, la RDC désormais 3 points et l’Angola une unités seulement.

Il sied aussi de rappeler qu’il n’y aura pas de repos pour les deux équipes. Déjà ce mardi 17 novembre, les Léopards seront reçus par les Palanca Negras à Luanda en Angola pour la 4e journée.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Politique

RDC : les femmes politiques réclament 50% de participation aux processus électoraux

Published

on

Ce Vendredi 14 juin 2024, à Memling Hôtel, les femmes politiques, les activistes de la société civile et les personnes vivant avec handicap (PVH) ont réclamé leur droit de participation à 50% dans la sphère politique de République Démocratique du Congo.

Au cours d’un atelier organisé par Kinshasa NEWSLAB, avec la participation d’Internews et LePouvoirdesfemmes, ils ont abordé la question liée aux “Réformes du cadre légal”.

Les intervenants à cet échange étaient respectivement, Germain Kuna, professeur à l’UNIKIN, Grâce Lula du CAFCO, Dorcas Vualelo, activiste de la jeunesse féminine et Ferdinand Kapanga de la CENI.

Dans son allocution, Ferdinand Kapanga a brossé le système proportionnel à listes ouvertes, système électoral actuel, qui d’après lui, “bloque les quotas des femmes dans les processus électoraux“.

Il a invité les autorités compétentes à la réforme du système électoral en RDC, passant au système proportionnel à listes bloquées pour permettre aux femmes, jeunes et personnes vivant avec handicap d’avoir des sièges réservés.

De son côté, le professeur Germain Kuna a martelé sur la socialisation des jeunes filles aspirant à la politique afin de renforcer leur éducation. Ceci leur donnera aussi du respect et de la considération, car dit-il “53% de la société congolaise est composé des femmes“.

Grâce Lula du cadre permanent de concertation des femmes congolaise (CAFCO) et Dorcas Vualelo ont confié que “la constitution du pays et l’article 13 de la loi électorale donnent des opportunités aux femmes mais pas les hommes”

L’homme devrait supporter la femme auprès d’elle comme sa partenaire de travail“, a déclaré Grâce Lula.

Quant à Dorcas Vualelo, elle a proposé quelques pistes de solution, entre autres, changer les considérations culturelles (conceptions), inculquer aux enseignants la mentalité qu’il n’existe pas de disparité entre homme et femme et outiller financièrement la femme pour lui permettre une campagne électorale réussie.

Retenons que ces assises ont constitué de réunir les efforts visant à mettre la femme dans sa place méritée en terme de gestion de la République.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte