Connect with us

À la Une

RDC : André Lite condamne la désacralisation des symboles de l’État

Published

on

Le ministère des Droits humains a, dans un communiqué signé le 08 septembre 2019, condamné les actes commis par certaines personnes en désacralisant quelques symboles de l’État, notamment le drapeau national. Ces personnes, selon le communiqué, le font au nom d’une acception tronquée de la liberté.

Selon le ministre des droits humains, André Lite, le vivre-ensemble harmonieux propice à la protection des droits humains ne peut se garantir que si les dépositaires du pouvoir public bénéficient d’un minimum de considération de la part des citoyens.

Ce communiqué ferait suite aux dernières attaques de l’ambassade de la RDC en Belgique où certains congolais de la diaspora, avec le chanteur Boketshu 1er en tête, se sont livrés à déchirer les drapeaux de leur pays de provenance prenant pour prétexte loufoque, le combat contre le nouveau régime de Félix Tshisekedi nouvellement et légitimement installé. Non seulement en déchirant le drapeau mais aussi en proférant des injures à l’égard des institutions de la République établies.

Ces actes barbares de Boketshu et ses disciples n’ont pas été appréciés par des Congolais qui l’ont trouvé comme un manque de patriotisme. Alors qu’il est de devoir de tout congolais de respecter et protéger les emblèmes du pays.

Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET

%d blogueurs aiment cette page :