Connect with us

À la Une

RDC-60 ANS APRÈS : la jeunesse sensibilisée et encouragée à initier des stratégies de développement durable

Published

on

En marge de la fête de l’indépendance, il s’est tenu un forum intitulé Forum du 30 juin avec comme thème « Du combat de l’indépendance à l’alternance : Enjeux, Opportunités et défis pour la jeunesse. Réflexion sur l’état de la République Démocratique du Congo ». Ce cadre, d’après les organisateurs, a permis de sensibiliser, d’encourager la jeunesse à développer des stratégies afin de contribuer au développement durable.

Ce forum qui s’est tenu à l’Université Protestante au Congo (UPC), dimanche 05 juillet 2020, se penchait sur trois secteurs savoir : Stabilité politique ; Politique économique et financière ; Diplomatie régionale et internationale.

En sa qualité de Conseillère Spéciale du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, en charge de la jeunesse et violences basées sur les genres, Chantal Yelu Mulope, a encouragé et exhorté les jeunes à travailler et à ne pas désespérer malgré l’état regrettable de la République Démocratique du Congo depuis son accession à l’indépendance jusqu’à nos jours.

Pour sa part, le Directeur Général du Journal Officiel de la République, Me Guy KABOMBO MUAMDIAMVITA,
a abordé la question sur le rôle des partis politiques, des mouvements citoyens dans le processus de stabilité politique en République Démocratique du Congo.

À l’en croire, le rôle des partis politiques et mouvements citoyens dans le processus de stabilité politique en RDC est primordial.

« Notre pays a besoin de la prise de conscience collective de chaque citoyen pour en faire un pays plus beau qu’avant », a souligné ce cadre de l’Union pour la démocratie et le progrès social.

À son tour Claude Ibalanky Ekolomba, coordonnateur du Mécanisme national de suivi et Haut Représentant du Chef de l’État au comité d’appui technique du MNS accord-cadre, se penchait sous le thème « 60 ans après, quelle diplomatie régionale pour la RDC dans la gestion des conflits de grands lacs? ».

D’entrée de jeux, il a d’abord rappelé que la RDC, au regard de sa position, représente une solution pour plusieurs pays sur tous les plans.
À lui de recommander : « Il est important de ne plus recourir à l’auto-victimisation. La RDC est sur la voix de relever les défis sécuritaires ».

La RDC et la Communauté Internationale : de l’orient à l’occident entre la recolonisation et le développement des coopérations internationales (état de la question, contraintes et défis à relever), le Ministre d’État, Ministre de la coopération internationale et régionale, Maître Pépin Guillaume Manjolo, est intervenu sur la question.

Pour lui, il faut injecter aux jeunes une dose de sentiment d’éviter de copier les échecs de nos aïeux. « La jeunesse doit être à la quête du savoir sans cesse au lieu du ressentiment. Aucun pays ne se construit sur base de l’inimitié, plutôt sur base du savoir », a-t-il fait remarquer.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising