Connect with us

Actualité

RDC : 2.400.000 enfants bientôt dotés des actes de naissance

Published

on

C’est l’objectif du projet rattrapage des naissances à l’état civil du gouvernement congolais et financé par la Banque Mondiale.
Ce projet est conduit par le consortium civipol, UNFPA, Caritas Congo, Digitech, Idiema et Transitec qui apporte un appui technique conséquent au processus de reforme du système d’enregistrement des faits d’état civil et de production des statistiques vitales initié par la RDC en 2016. Le lancement de la campagne de rattrapage scolaire a eu lieu ce mardi 30 avril au siège de l’UNFPA.

Selon Jean Tshikuna, représentant du gouvernement dans le projet intitulé ” renforcement des systèmes de développement humain (PRSDHU), il est question d’améliorer l’indice de développement humain en RDC.

Actuellement, seuls 25% des enfants de moins de 5 ans sont enregistrés à l’état civil. Uniquement dans ce lot, 14% possèdent un acte de naissance d’après l’enquête démographique et de santé de 2013-2014. Or un enfant qui n’est pas enregistré n’est pas reconnu légalement.

La RDC est actuellement classée 176e pays au monde en terme d’IDH sur 189 pays. Or ce projet va doter le pays d’un système d’enregistrement fiable, numérique et biométrique. Ce qui va permettre à la population d’avoir un identifiant unique.

Il a également précisé que dans le cadre de la sous composante relative à l’état civil, il est prévu l’établissement de 2.400.000 actes de naissance à 600.000 élèves de la maternelle et du primaire ainsi que leur fratrie.

La phase pilote va se dérouler à Kinshasa selon Olivier Barnouin, Chef de mission de CIVIPOL.

La commune de Limete servira de zone d’expérimentation.
Elle a été choisie par ce qu’elle réunie les conditions matérielles et possède des archives.

400.000 actes de naissance seront établis pour 100.000 élèves et leur fratrie dans le cadre du premier projet.

Le volet rural va être expérimenté au Maniema et ici les NTIC seront appliquées pour l’établissement des registres civils.

Le second projet va appuyer la modernisation du système de l’état civil en RDC. Et ce, à travers la collecte des données dans plus de 1200 bureaux d’état civil.

S’agissant de la mise en oeuvre de ce projet, Antoine Banza, chargé de programme suivi et évaluation à l’UNFPA, a affirmé que la collecte des données se sont déroulés de mars à avril 2019. ” Au total, 11 superviseurs ont déployés sur terrain pour réaliser la cartographie.
Il s’agit des statisticiens et des démographes.
Ils vont s’appuyer sur 100 enquêteurs recrutés localement,” a-t-il déclaré.

Brigitte Kiaku, chargée de communication de l’UNFPA, a demandé aux participants et particulièrement aux journalistes de sensibiliser la population sur l’enregistrement des enfants à l’état civil.

Rappelons que la mise en oeuvre de ce projet est assuré par les ministères de l’EPSP, de l’intérieur et de la justice. Ils vont intervenir à différentes étapes de l’opération.

Ayant obtenu un financement initial de 15.000.000$, le projet a bénéficié de la Banque Mondiale un financement additionnel de 41.000.000$.
Il encoure jusqu’au mois d’août 2020.

TMB/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Léandre Miema : Le nouveau DG à la tête de la Francophonie RD Congo pour bousculer les conventions

Published

on

Léandre Miema, le nouveau Délégué Général de la Francophonie en RDC, incarne la nouvelle génération de leaders déterminés à faire entendre la voix de leur pays sur la scène internationale. Avec un parcours atypique et des qualités indéniables, il se positionne comme un acteur clé pour relever les défis colossaux auxquels la RDC est confrontée.

Son parcours honorable et ses qualités exceptionnelles sont autant d’atouts dans ses nouvelles fonctions. Jeune mais talentueux, Léandre Miema se distingue par son patriotisme, sa foi inébranlable, son acharnement au travail et son professionnalisme exemplaire. Issu de l’École Nationale d’Administration en RDC et de l’ENA en France, il allie une solide formation d’ingénieur à une expertise en gouvernance publique.

Expert-conseil en numérique, il est fondateur du Kassiterit’s club et du start-up Technosoft.

Sa détermination et son engagement en font un leader résolu à défendre les intérêts de son pays. Les défis à relever et les objectifs à atteindre sont certes énormes mais pas insurmontables pour ce travailler acharné. En tant que DG de la Francophonie RDC, Léandre Miema a pour mission de redonner à son pays une place prépondérante sur la scène internationale.

Son dynamisme et sa volonté de faire bouger les lignes sont des atouts majeurs pour assurer la représentativité de la RDC dans les instances internationales. Malgré l’occupation et les agressions que subit la RDC depuis des décennies, il s’engage à porter haut et fort la voix de son pays.

Léandre Miema incarne l’espoir d’une nouvelle ère pour la RDC, où la jeunesse et l’audace se conjuguent pour relever les défis du présent et de l’avenir. Son parcours et ses qualités font de lui un leader iconoclaste, prêt à défier les conventions pour faire avancer son pays sur la voie de la prospérité et de la reconnaissance internationale.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain/Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte