Connect with us

À la Une

Présidentielle: le FCC accuse Fayulu d’être en “mission commandée”

Published

on

La plateforme électorale dont le président Joseph Kabila est initiateur et autorité morale a, au cours d’une conférence de presse tenue le lundi 3 décembre à Kin Plazza à Gombe, dénoncé et condamné un plan de sabotage du processus électoral concocté par la coalition ” Lamuka “.” Cette démarche visant à anéantir les efforts de toute une nation pour que le peuple ne puisse pas s’auto-déterminer le 23 décembre prochain. Le FCC ne laissera personne saboter le processus électoral en cours”, a prévenu le coordonnateur du Comité stratégique du FCC, Néhémie Mwilanya.

À l’en croire, en effet, “certains acteurs ont fait manifestement le choix de travailler contre le processus électoral”. Pour preuve, révèle-t-il, le dernier développement reste marqué par certaines interviews des leaders de la plateforme Lamuka qui font l’apologie de la violence contre le processus électoral. ” Nous les avons suivi déclarer ouvertement que le 23 décembre nous ne devrions pas avoir des élections avec le système proposé par la CENI, la machine à voter “, a-t-il indiqué.

En clair, il s’agit tout simplement d’un appel à la violence. “Le candidat de LAMUKA a appelé ses militants à empêcher l’organisation de la tenue d’élections le 23 décembre dans ce pays, au motif qu’il ne serait pas d’accord avec l’utilisation de la machine à voter. Cela est extrêmement grave. C’est un déni de démocratie. Ce processus est porté par tout un peuple”, a-t-il fait remarquer.

Rappelons que le candidat porte-étendard de la coalition “LAMUKA”, Martin Fayulu, avait appelé, lors d’une interview sur RFI, ses partisans à rejeter la machine à voter.
“J’ai dit au peuple congolais : ne permettez pas à quiconque d’organiser des élections avec la machine à voter, parce que c’est illégal ! La fraude est préparée. Nous devons, à partir de ces élections, commencer à établir un Etat de droit (…). Nous demandons à nos électeurs qu’on n’installe même pas la machine à voter dans les bureaux de vote. Que personne ne puisse organiser les élections en utilisant la machine à voter”, avait-il déclaré.

Pour le Coordonnateur du Comité stratégique du FCC, “ces propos sont extrêmement graves voire inadmissibles”.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Urgent/ Kasaï : Une femme tuée par un camion en pleine ville à Tshikapa

Published

on

Une femme non identifiée a été tragiquement heurtée par un camion sur le boulevard Lumumba, au centre-ville de Tshikapa, dans un accident de la circulation survenu ce samedi 2 mars 2024.

Selon les témoins, la dame se trouvait à bord d’un taxi-moto en provenance du marché Kamalenga. Il y a eu une collision entre la moto et le camion qui venait de la commune de Dibumba. La dame a malheureusement perdu la vie sur place, tandis que le conducteur du taxi-moto, gravement blessé avec les deux jambes fracturées, a été conduit à l’hôpital général de Tshikapa.

Les témoins indiquent que l’excès de vitesse de la part des deux conducteurs est la principale cause de cet accident.

Entre-temps, le conducteur du camion, qui tentait de s’échapper, a été appréhendé par la population à Kamalenga.

À l’heure actuelle (18h à Tshikapa), le corps sans vie de la dame gît sur le sol, suscitant un profond regret au sein de la population du Kasaï.

Clementus Lusamba Lua Mbombo/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte