Connect with us

À la Une

Présidentielle 2018 : le FCC en prière

Published

on

Le Front Commun pour le Congo (FCC) a consacré sa campagne électorale entre les mains de Dieu. Ce samedi 24 novembre à Kinshasa et dans le Congo profond, ses cadres sont allés rendre grâce à Dieu et solliciter auprès de lui un soutien spirituel afin d’affronter avec succès la présidentielle du 23 décembre 2018.

Outre son candidat numéro 13, Emmanuel Ramazani Shadary, qui a pris part à la messe dite à la cathédrale Notre-Dame du Congo à Lingwala, Néhémie Mwilanya, coordonnateur du Comité stratégique de cette mégastructure électorale dont l’autorité morale est le président Joseph Kabila, a conduit une délégation à l’église Anglicane du Congo de la Communauté baptiste au centre du Congo, située dans la commune de Kalamu. Dans sa suite, Azarias Ruberwa, vice-premier ministre ministre de la Décentralisation ; Ingele Ifoto, ministre de l’Energie et Ressources hydrauliques, etc.

Culte rehaussé de la présence du révérend André Bokundoa, président et représentant légal de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), c’est le révérend Ipuma Munkina Jean-Pierre, qui a exhorté l’assistance sur le sacrifice de Noé. Ce patriarche biblique, a-t-il rappelé, avait rendu grâce à Dieu pour apaiser sa colère après le déluge. Il a été béni par la suite. D’où, l’appel de l’officiant à la classe politique d’avoir le sens de la reconnaissance de la grandeur de Dieu.

Pour sa part, le révérend André Bokundoa, président de l’ECC, a fait savoir à ses hôtes son vœu le plus profond : Que les élections réunissent le peuple congolais et non le diviser.

Interrogé, à l’issue du culte, sur le sens de cette démarche, le directeur du cabinet du Chef de l’Etat, Néhémie Mwilanya Wilondja, a indiqué qu’ils ont voulu placer la campagne du FCC et du candidat Emmanuel Ramazani Shadary et des candidats à la députation nationale et provinciale sous la bénédiction de Dieu, car c’est une responsabilité. « Je voudrais aussi rappeler que l’autorité morale du FCC a donné des instructions claires au sujet de la campagne : le FCC va se présenter à cette campagne sous le signe de l’humilité. Puisque gérer ce pays, c’est ne pas une aventure. Et nous allons beaucoup insister à ce sujet, nous voulons compter sur l’appropriation de la population à adhérer à notre projet de société et le rassemblement de toutes celles et tous ceux qui veulent l’unité du pays, la cohésion nationale, la poursuite du développement économique et social de notre pays. Et pour cela, nous devons partir de quelque part. C’est ce que nous avons commencé, qui n’a pas été achevé nous le reconnaissons. Mais également rester à l’écoute de notre peuple, pour savoir ce qu’il nous a reproché… prendre en compte ses desideratas en ordre utile. C’est donc d’une part la grâce du Seigneur sur la plateforme et tous ses candidats et d’autres parts pour honorer les orientations et instructions de l’autorité morale du FCC, qui a exigé de placer cette campagne électorale sous le signe de l’humilité“, a conclu Me Néhémie Mwilanya.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

%d blogueurs aiment cette page :