Connect with us

À la Une

Pr Kambayi Bwatshia : « Nous n’avons rien hérité de l’esclavage, de la traite négrière encore moins de la colonisation ! »

Published

on

En marge de la deuxième conférence internationale sur le tourisme Mémoriel en Rd-Congo, organisée par présidence de la République et la fondation Eric IMPION Foundation, le Professeur Jean Kambayi Bwatshia a, au cours de son intervention, insisté sur le fait que nous devons savoir que nous n’avons rien hérité de l’esclavage, de la traite négrière encore moins de la colonisation.

 » Nous en subissons les conséquences. Raison pour laquelle ils ont modifié le programme de l’histoire en enlevant la partie qui parle de la traite négrière. L’histoire n’est pas l’étude du passé mais plutôt l’étude d’aujourd’hui en se posant la question : «Comment et pourquoi ?», a-t-il déclaré.

Ces assises qui interviennent après celles de mai dernier réunissent dans la salle de conférence du ministère des affaires étrangères des experts pour parler de l’«héritage de la traite négrière en Afrique Centrale». Durant trois jours, ils vont échanger sur les possibles plans d’action pouvant valoriser l’héritage de la traite négrière.

Dans son discours d’ouverture, madame Kathungu Furaha Catherine, ministre de la culture, art et patrimoine a appelé les participants de profiter de ces assises pour réfléchir sur le lien de l’esclavage et la Rumba, un héritage de la traite négrière que la RDC souhaite voir être inscrit sur la liste du patrimoine immatériel universel de l’UNESCO.

Selon elle, les recommandations attendues de cette conférence internationale sur le tourisme mémorial devront soutenir le combat du pays pour la  «reconnaissance internationale de ce qui est ignoré ou de ce qui est mal raconté dans nos manuels d’histoire qu’il faut émanciper des tares du colonialisme».

Benjamin Kapajika/ Congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Goma: Sur recommandation du Premier ministre, le couvre-feu est levé !

Published

on

Le couvre-feu a été levé ce lundi 26 septembre sur toute l’étendue de la ville de Goma. En revanche, il reste en vigueur dans le reste de la province du Nord-Kivu « en attendant l’amélioration des conditions sécuritaires ». Cette mesure avait été décrétée dans cette province dans le but de protéger la population pendant la période des fêtes de fin d’année en 2021, caractérisée par un pic inhabituel d’insécurité.

La levée de cette mesure dans le chef-lieu du Nord-Kivu intervient peu après la mission de suivi-évaluation de l’état de siège « en vue de réorienter les actions pouvant contribuer à rétablir la paix et la sécurité durables dans cette partie de notre territoire national », effectuée par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde en Ituri et au Nord-Kivu

A cet effet, il avait été demandé au gouverneur militaire d’évaluer son efficacité, après les nombreuses plaintes des populations exaspérées par les tracasseries.

« Nous devons nous assurer avec les autorités militaires que nous puissions mettre fin à toutes ces questions, surtout des questions des tracasseries qui ont été mentionnées. Nous estimons que nous, en tant qu’autorités, devons suivre ce que la population nous dit et travailler dans le sens de lui garantir son bien-être. C’est une population qui n’a que trop souffert et donc nous sommes très sensibles aux messages qui nous sont donnés. Nous avons eu aussi cette demande qui nous a été faite, particulièrement pour la ville de Goma, en ce qui concerne les restrictions en termes de déplacements. Nous avons discuté avec le Gouverneur militaire et donné une indication pour qu’il puisse très vite, réunir le conseil de sécurité et voir les modalités, tout en garantissant la sécurité ici dans la ville de Goma », avait ajouté le Premier ministre Sama Lukonde.

Signalons qu’une première journée ville morte a été observée ce lundi 26 septembre à Goma à l’appel des forces vives et de la société civile en protestation de l’occupation depuis plus de 3 mois de la cité de Bunagana par le M23 et de l’état de siège, jugé inefficace.

Franck Kaky/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising