Connect with us

Actualité

Pour diffusion frauduleuse de la finale de la LDC: 3 chaînes de TV suspendues*

Published

on

 

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (Csac) a suspendu trois chaînes de télévision émettant en République démocratique du Congo. Ce, après examen de la plainte du diffuseur par satellite Canal + international.

Il s’agit de Nsingi TV, Dondja TV et C2tv Sport. Il leur est reproché le non-respect et la diffusion frauduleuse des programmes non acquis par le droit.

Dans sa plainte, Canal + international avait fait observer au Csac qu’il reste le seul diffuseur à avoir acquis le droit exclusif en Afrique pour la diffusion de la finale de la Ligue des champions européenne auprès de la Fédération européenne de football.

Interrogé par rapport à cette décision, l’Ingénieur Cédrick Lualaba appelle les chaînes concernées d’amener plus de preuves auprès de l’instance étant donné que c’est une mesure conservatoire susceptible d’être levée. Il encourage les éditeurs des programmes à placer suffisamment d’accent sur les productions maisons.

Mais ce technicien espère que les autorités locales dans le domaine des médias prendront également des mesures fortes contre des personnes et les entreprises privées qui diffusent elles aussi des programmes de certains médias dans leurs bouquets payants, sans autorisation préalable ni protocole d’accord. Ce, depuis plus de trois ans, sans être inquiétés.

Il martèle que la majorité des éditeurs dont les programmes sont diffusés chez les opérateurs TNT, ne gagnent pratiquement rien, alors que ce sont des bouquets payants. De ce fait, ils sont tenus de payer des taxes à l’État. Surtout que la presse congolaise ne bénéficie pas d’exonération.

Pour rappel, la RDC est en plein processus de migration à la Télévision numérique terrestre (TNT) qui est déjà effective dans la capitale Kinshasa. Mais il importe de mettre de l’ordre pour assainir cet environnement.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Actualité

Lemba/Righini : Le personnel du Centre médical “Mwinda ya Lobiko” abandonne un corps sans vie devant un poste de police !

Published

on

Les habitants du quartier Righini, dans la Commune de Lemba (Kinshasa), ont découvert, cette matinée de lundi 17 juin 2024, le corps sans vie d’un trentagénaire devant un poste de police. La dépouille de cet homme, non encore identifié, y serait déposée depuis la nuit de ce dimanche 16 juin 2024.

Selon les informations fournies par la police, la victime proviendrait du Centre médical “Mwinda ya Lobiko, accompagné d’un personnel soigant, une garde et un policier pour être transféré aux Cliniques Universitaires où l’accès leur serait refusé avec cet homme à bout du souffle qui va succomber peu après. Le corps de cet infortuné va être déposé devant ce poste de police.

Ce serait précisément dans la soirée (23h) de ce même jour que cet homme rendrait l’âme. Le personnel soignant et la garde du Centre médical précité auront pris fuite. « Les Cliniques n’ont pas traité cet homme alors qu’il était en vie parce qu’il n’y avait aucun membre de sa famille sur place. C’est pendant la discussion qu’il est décédé. En entrant au bureau pour faire une réquisition au médecin, l’A.G et la garde de ce centre médical ont rapidement déposé son corps et ont pris la poudre d’escampette…», a confié le major Bela à CONGOPROFOND.NET.

Seul la nuit, cet officier de permanence a relayé cette information à ses supérieurs qui, aussitôt arrivés ce lundi matin, ont sécurisé la zone du drame avant que les secouristes ne viennent évacuer son corps.

Effectuant immédiatement une descente au Centre médical “Mwinda ya Lobiko”, situé sur l’avenue Malula n° 15 dans le même quartier de la même agglomération, notre reporter a une réceptionniste qui n’a fourni la moindre information à ce sujet. “C’est aujourd’hui que je suis arrivée. Les membres du collectif ayant fonctionné hier sont tous partis…», a-t-elle appuyé.

Signalons que quelques volontaires de la Croix-Rouges sont arrivés à ce poste de police vers 11h en attendant la réponse à la convocation de la police envoyée au parquet de Matete. Ce dernier, a-t-on appris, a toute de suite dépêché son substitut pour constater les faits. Dossier à suivre.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte