Connect with us

À la Une

Polémique autour des ports privés : Pour la FEC/Kongo Central, les opérateurs économiques sont accusés à tort

Published

on

En marge de son séjour à Boma dans la province du Kongo Central le 02 décembre dernier où il a présidé la cérémonie officielle de réception de la nouvelle drague appelée MANZANILLO 2 de la Congolaise des Voies Maritimes( CVM), acquise sur fonds propres du Gouvernement Central, Sylvestre Ilunga Ilunkamba a accordé sur place une série d’audiences à quelques catégories socio professionnelles. C’est le cas des notables, des opérateurs économiques et même du Conseil d’Administration de la CVM.

Tout d’abord, la délégation de la CVM conduite par la Présidente du Conseil d’Administration, Marie Madeleine MIENZE, qui salue le geste posé par le Chef du Gouvernement Central ILUNGA ILUNKAMBA et plaide pour le renforcement des capacités des matelots de la CVM pour faire face à la haute  technicité de cette nouvelle drague MANZANILLO 2.

Du côté de la Fédération des Entreprises du Congo( FEC) Section Kongo Central, son vice-président Michel SAMBA a saisi l’occasion de la présence du Premier Ministre ILUNGA ILUNKAMBA à Boma pour poser les problèmes liés autour de la polémique sur les ports privés qui sont, selon le vice-président de la FEC provinciale, faussement accusées alors que ces opérateurs économiques contribuent à la croissance économique par le paiement des taxes et autres redevances dûes à l’État Congolais, affirme Michel SAMBA.

Voilà pourquoi, a-t-il dit, les opérateurs économiques du Kongo Central font l’objet de harcèlement.
Toufois ils disent merci au Chef du Gouvernement Central ILUNGA ILUNKAMBA pour son implication dans l’acquisition de la nouvelle drague MANZANILLO 2 qui va, à coup sûr, relancer la production des recettes nationales.

Pour boucler, le chef du gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba a reçu également en audience la délégation des chefs coutumiers du Kongo Central, conduite par son président MALELE PANZU MALONGA,  venue soumettre au chef du gouvernement central quelques difficultés de la province inscrites dans leur mémorandum.

L’occasion faisant le larron, les autorités traditionnelles du Kongo Central remercie aussi le 1 er Ministre ILUNGA ILUNKAMBA pour son implication dans l’acquisition de la nouvelle drague tout en saluant l’Autorité Morale du FCC Joseph KABILA KABANGE qui a favorisé la passation pacifique et civilisée du pouvoir au sommet de l’État congolais avec son successeur le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Rappelons-le, le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, a encouragé la fermeture de tous les ports privés illégaux et clandestins dont ceux de Kinshasa qui violent les principes régissant le domaine public de l’Etat en Rd Congo.

“Cette situation porte, entre autre, atteinte au monopole de gestion et d’exploitation des ports dans le bief maritime du pays accordé à la Société Commerciale de Transport et Ports (SCTP) par l’Ordonnance n° 71-307du 3 décembre1971. Ce texte permettait à celle-ci de gérer jadis 90% de tous les frets maritimes congolais. Le constat est que la SCTP a aujourd’hui, perdu sa compétitivité depuis la mise en opération des ports privés susvisés », avait rapporté le porte-parole du gouvernement, David-Jolino Makelele, au terme de la réunion du Conseil des ministres tenue le vendredi 28 août 2020.

 

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kaniama Kasese : 200 volontaires de Kasumbalesa en route pour le Centre de formation “Félix Tshisekedi”

Published

on

Après ceux de Kinshasa, Mbuji-Mayi et Lubumbashi, c’est au tour de quelques jeunes de Kasumbalesa de se voir doter de la tenue bleue et jaune, symbole du Service National, fièrement portée par les “Bâtisseurs” de la République. Parmi ces jeunes, 60 % sont des volontaires désireux de servir la nation à travers cette structure étatique. Ils seront soumis à une formation paramilitaire, laquelle sera suivie d’un apprentissage des métiers au sein du Centre de formation “Félix Tshisekedi” à Kaniama Kasese.

C’est dans une ambiance des chants, des cantiques de remerciements aux autorités que chacun de ces jeunes volontaires a reçu des tenues bleues et jaunes, symbole du service national, et ont embarqué pour Kaniama Kasese en vue d’un séjour qui vise une transformation civique.

Ces volontaires viennent donc tordre le coup aux rumeurs qui laissaient croire que leurs prédécesseurs, récemment transférés à Kaniama Kasese, ont été victimes de l’arbitraire et seraient sous le coup de la torture.

Éduqués aux métiers, ces jeunes seront envoyés à travers le pays afin de contribuer au développement de la nation en cultivant, en construisant des écoles et des hôpitaux après leur temps de rééducation et de formation à Kaniama Kasese.

De son côté, le général major Jean-Pierre Kasongo Kabwik, commandant du Service National, rassure que tout est fait selon les instructions du Président de la République, c’est-à-dire celles relatives au respect des droits de l’homme.

Ces nouveaux pensionnaires du centre de formation et d’encadrement Félix Antoine Tshisekedi rejoignent une autre vague de Lubumbashi pour Kaniama Kasese. À leur arrivée, ces nouveaux locataires du Centre d’Instruction et de Formation Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo seront soumis à des formations élémentaires sur le civisme, la maçonnerie, l’électricité, la mécanique automobile. Ces formations seront sanctionnées par des brevets.

Il sied de rappeler que ces nouveaux pensionnaires venus du Haut-Katanga et de Kasumbalesa rejoignent les groupes qui sont déjà arrivés de Kinshasa et du Kasaï oriental. L’objectif de cette fusion est de consolider l’unité et la cohésion nationale, mission capitale du Service National, qui est directement liée à la présidence de la République.

Monica Bubanji/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte