Connect with us

Actualité

PFBC : les médias appelés à contribuer dans la protection des forêts du Bassin du Congo

Published

on

 

 

La Ministre d’Etat en charge de l’Environnement et du Développement durable de la République Démocratique du Congo et les professionnels de la presse ont échangé ce mercredi 4 juin 2024 à Kinshasa sur le rôle du journaliste pour contribuer à la protection des forêts du Bassin du Congo. Ces échanges s’inscrivent dans le cadre de la clôture de la 20ème réunion des Parties du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

 


Dans son adresse, Éve Bazaiba a appelé les professionnels des médias à jouer leur rôle, notamment pour la visibilité du bassin du Congo.

« Comme nous disons que le bassin du Congo est le poumon du monde, nous avons intérêt à ne pas fumer le poumon, c’est-à-dire lutter contre la propagation des gaz à effet de serre, quoi qu’il n’est pas interdit à des États de produire ou dégager les gaz à effet de serre pour le besoin de l’économie. Mais, comme je l’ai toujours dit, il faut savoir concilier le besoin du pain et celui de l’oxygène, nous avons besoin de l’oxygène pour vivre et du pain pour survivre, et c’est avec les médias », a déclaré ce membre du gouvernement congolais.
La ministre de l’Environnement appelle les médias à aussi interpeller les autorités sur la mise en œuvre des engagements pour la préservation des forêts, notamment en ce qui concerne les pays pollueurs.
Pour sa part, le directeur des affaires globales du ministère français de l’Europe et des affaires étrangères et co-faciliateur du PFBC pour la France, Christophe Guilhou, a appelé à l’intensification de la mobilisation pour faire connaître les services que les forêts du bassin du Congo rendent à l’humanité en vue de leur protection.

Notons que le PFBC qui est né en 2002 lors du sommet mondial du développement durable de Johannesburg, en Afrique du Sud, est une plateforme de dialogue entre responsables politiques, experts, acteurs du secteur privé et membres de la société civile. Cette 20ᵉ réunion a été précédée par le Forum de la jeunesse pour les forêts d’Afrique centrale qui a réuni 150 jeunes d’Afrique centrale et d’Europe. Les discussions ont porté sur les stratégies de préservation des forêts et des eaux, ainsi que sur les moyens de tirer parti de ces richesses naturelles pour stimuler le développement économique tout en protégeant l’environnement. Le Partenariat pour les forêts du bassin du Congo joue un rôle crucial dans la coordination des efforts visant à protéger l’une des régions les plus biodiversifiées du monde. La collaboration entre les pays de la région est essentielle pour relever les défis environnementaux et promouvoir un avenir durable pour les générations à venir.

Cephas Kabamba


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Actualité

Lemba/Righini : Le personnel du Centre médical “Mwinda ya Lobiko” abandonne un corps sans vie devant un poste de police !

Published

on

Les habitants du quartier Righini, dans la Commune de Lemba (Kinshasa), ont découvert, cette matinée de lundi 17 juin 2024, le corps sans vie d’un trentagénaire devant un poste de police. La dépouille de cet homme, non encore identifié, y serait déposée depuis la nuit de ce dimanche 16 juin 2024.

Selon les informations fournies par la police, la victime proviendrait du Centre médical “Mwinda ya Lobiko, accompagné d’un personnel soigant, une garde et un policier pour être transféré aux Cliniques Universitaires où l’accès leur serait refusé avec cet homme à bout du souffle qui va succomber peu après. Le corps de cet infortuné va être déposé devant ce poste de police.

Ce serait précisément dans la soirée (23h) de ce même jour que cet homme rendrait l’âme. Le personnel soignant et la garde du Centre médical précité auront pris fuite. « Les Cliniques n’ont pas traité cet homme alors qu’il était en vie parce qu’il n’y avait aucun membre de sa famille sur place. C’est pendant la discussion qu’il est décédé. En entrant au bureau pour faire une réquisition au médecin, l’A.G et la garde de ce centre médical ont rapidement déposé son corps et ont pris la poudre d’escampette…», a confié le major Bela à CONGOPROFOND.NET.

Seul la nuit, cet officier de permanence a relayé cette information à ses supérieurs qui, aussitôt arrivés ce lundi matin, ont sécurisé la zone du drame avant que les secouristes ne viennent évacuer son corps.

Effectuant immédiatement une descente au Centre médical “Mwinda ya Lobiko”, situé sur l’avenue Malula n° 15 dans le même quartier de la même agglomération, notre reporter a une réceptionniste qui n’a fourni la moindre information à ce sujet. “C’est aujourd’hui que je suis arrivée. Les membres du collectif ayant fonctionné hier sont tous partis…», a-t-elle appuyé.

Signalons que quelques volontaires de la Croix-Rouges sont arrivés à ce poste de police vers 11h en attendant la réponse à la convocation de la police envoyée au parquet de Matete. Ce dernier, a-t-on appris, a toute de suite dépêché son substitut pour constater les faits. Dossier à suivre.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte