Connect with us

Actualité

Patrick Muyaya:”Aucun centimètre carré de la RDC ne sera cédé aux terroristes du M23!”

Published

on

Ministre de la Communication et des médias, porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya a animé ce lundi 31 octobre 2022, un briefing hebdomadaire sur la situation sécuritaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Patrick Muyaya a, de prime abord, brossé le tableau des suggestions issues du dernier conseil supérieur de la défense présidé par le Président de la République, Félix Tshisekedi après de récentes attaques menées par le M23 contre les positions des FARDC. Des demandes ont dû être formulées notamment l’expulsion de l’ambassadeur du Rwanda en RDC, Vincent Karega.

“À ce propos, le Président de la République a réuni samedi d’abord les membres du gouvernement originaires de cette partie du pays. Ensuite, le Président de la République avait présidé la réunion du conseil supérieur de la Défense dans lequel il y a eu le compte-rendu des décisions qui ont été prises à l’occasion. Des demandes qui avaient été formulées au gouvernement il y en une que vous avez suivi aujourd’hui, parce que le vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères a été instruit pour notifier à l’ambassadeur rwandais son expulsion, ce qui a été fait aujourd’hui”, a rapporté Patrick Muyaya.

Le ministre de la Communication et des Médias a également évoqué la restriction de certaines mesures dans les frontières suite à cette nouvelle série de violences. Il a, par ailleurs, rassuré que dès ce mardi 1 novembre 2022, les membres du gouvernement vont se rendre dans les parties touchées pour apporter une assistance humanitaire.

Face aux arguments de Kigali fondés sur du mensonge en prétextant que les FARDC avec les FDLR travaillent à attaquer le Rwanda et en prétextant qu’il existe un discours de la haine contre les populations rwadophones porté par les autorités publiques en RDC, ce qui est totalement faux, Patrick Muyaya a au nom du gouvernement de la République démocratique du Congo, dénoncé l’attitude belliqueuse de Kigali.

“Ici, nous dénonçons cette attitude belliqueuse de Kigali pour laquelle nos forces armées répondront jusqu’au sacrifice suprême pour qu’aucun centimètre carré de la République démocratique du Congo ne puisse être cédé”, a-t-il dit.

Il a ajouté : “Vous avez aussi suivi que le Président de la République devra prendre la parole dans les prochains jours pour fixer l’État parce qu’il est question pour nous de défendre l’intégrité de notre territoire.”

Pour rappel, le M23 soutenu par le Rwanda a, le samedi 29 octobre 2022, fait incursion à Kiwandja et Rutshuru-Centre provocant l’insécurité dans cette partie de la RDC.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Actualité

Lemba/Righini : Le personnel du Centre médical “Mwinda ya Lobiko” abandonne un corps sans vie devant un poste de police !

Published

on

Les habitants du quartier Righini, dans la Commune de Lemba (Kinshasa), ont découvert, cette matinée de lundi 17 juin 2024, le corps sans vie d’un trentagénaire devant un poste de police. La dépouille de cet homme, non encore identifié, y serait déposée depuis la nuit de ce dimanche 16 juin 2024.

Selon les informations fournies par la police, la victime proviendrait du Centre médical “Mwinda ya Lobiko, accompagné d’un personnel soigant, une garde et un policier pour être transféré aux Cliniques Universitaires où l’accès leur serait refusé avec cet homme à bout du souffle qui va succomber peu après. Le corps de cet infortuné va être déposé devant ce poste de police.

Ce serait précisément dans la soirée (23h) de ce même jour que cet homme rendrait l’âme. Le personnel soignant et la garde du Centre médical précité auront pris fuite. « Les Cliniques n’ont pas traité cet homme alors qu’il était en vie parce qu’il n’y avait aucun membre de sa famille sur place. C’est pendant la discussion qu’il est décédé. En entrant au bureau pour faire une réquisition au médecin, l’A.G et la garde de ce centre médical ont rapidement déposé son corps et ont pris la poudre d’escampette…», a confié le major Bela à CONGOPROFOND.NET.

Seul la nuit, cet officier de permanence a relayé cette information à ses supérieurs qui, aussitôt arrivés ce lundi matin, ont sécurisé la zone du drame avant que les secouristes ne viennent évacuer son corps.

Effectuant immédiatement une descente au Centre médical “Mwinda ya Lobiko”, situé sur l’avenue Malula n° 15 dans le même quartier de la même agglomération, notre reporter a une réceptionniste qui n’a fourni la moindre information à ce sujet. “C’est aujourd’hui que je suis arrivée. Les membres du collectif ayant fonctionné hier sont tous partis…», a-t-elle appuyé.

Signalons que quelques volontaires de la Croix-Rouges sont arrivés à ce poste de police vers 11h en attendant la réponse à la convocation de la police envoyée au parquet de Matete. Ce dernier, a-t-on appris, a toute de suite dépêché son substitut pour constater les faits. Dossier à suivre.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte