K-WA Advertising

Connect with us

Actualité

Palu : les partisans de G. Mayobo et Dorothée Gizenga sur le pied de guerre !

Published

on

Depuis que le vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières, Gilbert Kankonde, a pris acte du changement à la tête du Parti Lumumbiste Unifié (PALU), les esprits sont surchauffés chez leurs partisans et une vive tension y est observée à son siège du Pont Matete.

En effet, l’autorité établie a décidé de reconnaitre l’ancien ministre près le Premier ministre honoraire, Feu Antoine Gizenga, comme seul Secrétaire Permanent ad intérim et Porte-parole du PALU. Considéré comme un affront, cet acte a irrité le camp du duo Dorothée Gizenga/Sylvain Ngabu lequel a rejeté en bloc cette officialisation. Pour la fille aînée de la figure emblématique du parti et le Sg intérimaire Sylvain Ngabu, seul le Congrès désignera le successeur de Lugi Gizenga et rien d’autre !

Notons qu’avant de rendre l’âme, Lugi Gizenga avait institué une commission spéciale préparatoire à la tête de laquelle se trouve Dorothée Gizenga et dont la mission consistait à restructurer, réorganiser le parti. Objectif final, a-t-on appris, c’était de préparer le Congrès extraordinaire qui allait aboutir à la désignation du Secrétaire Général, ainsi que de ses collaborateurs dans la direction du parti.

Ainsi, selon la présidente de ladite commission spéciale, il n’était donc pas permis à quiconque de désigner un Secrétaire Général sous toute autre formule. « Aller dans un sens contraire, serait nul et de nul effet », ont fait savoir les partisans de Dorothée Gizenga qui ne jurent que de faire triompher la légalité et la légitimité.

A l’heure actuelle, les militants du Palu sont visiblement désarçonnés et tiraillés de part et d’autre à la recherche d’un éclairage. Qui dirige le parti et qui contrôle le siège du parti ? Dossier à suivre.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET

Actualité

Grave révélation du bandit Ben Wata à Kasumbalesa :”Certains policiers nous fournissent des armes pour opérer…”

Published

on

L’insécurité persiste à Kasumbalesa, malgré les efforts fournis par les autorités locales pour y mettre fin.

Dans la nuit de ce dimanche 15 à lundi 16 mai 2022, la police a réussi un gros coup de filet en mettant la main sur un jeune d’une vingtaine d’années.

“Ben Wata”, sous une pression accrue de la police et de la population, faits des révélations graves sur le réseau qui sème désolation chaque nuit dans cette partie du pays.

Au grand étonnement de tout le monde, il cite nommément certains éléments de la police bien connus du public, d’être à la base de l’insécurité en fournissant les armes aux jeunes.

” Pardon, aujourd’hui nous allons vous dire rien que la vérité. Personnellement, j’opère avec deux armes, qui me sont données par le policier SADAM et nous sommes un réseau des civils qui opèrent en complicités avec certains policiers de Kasumbalesa qui nous fournissent des armes”, déclare le présumé bandit Ben Wata.

La population réclame, après toutes ces révélations , l’arrestation des policiers en question pour une audience publique.

Joseph Malaba/Congoprofond.net

Continue Reading

K-WA Advertising