Connect with us

À la Une

Paie des écoles désactivées: acculé par les enseignants, Tony Muaba cède à la pression !

Published

on

Les écoles abusivement désactivées depuis le mois de juillet 2021, par le ministre de l’EPST, Tony Muaba, ont organisé du mercredi 22 au jeudi 23 décembre 2021, un sit-in devant le siège du ministère, pour réclamer leur réactivation et le payement de leurs salaires.

Scandant des chansons hostiles à Tony Muaba et bloquant même la circulation, ces derniers viennent d’obtenir gain de cause.

Face à cette pression et pour éviter tout désagrément, l’ordre public étant déjà perturbé, l’autorité a proposé aux enseignants un début de solution, qui est le payement d’un mois de salaire.

Venus de toutes les quatre provinces éducationnelles de la ville de Kinshasa, ces enseignants ont été orientés vers leurs Directions provinciales du SECOPE, pour enfin toucher leurs salaires manuellement.

Dans la province éducationnelle de Kinshasa-Tshangu où la rédaction de CONGOPROFOND.NET est descendue, le jeudi 23 décembre 2021, la paie a bel et bien commencé.

Ce n’est que vers 19h, faute d’éclairage, que l’opération a été suspendue.

Certains enseignants trouvés sur place, n’ont pas hésité à nous manifester leur joie d’avoir réussi à faire revenir l’autorité à la raison.

Aussi, promettent-ils de continuer leur mouvement jusqu’à la solution totale de leur problème, ce qui va aboutir à la decrispation de la situation.

Rappelons qu’à la suite d’une opération dite de nettoyage du fichier paie des enseignants, lancée par le ministre Tony Muaba, dès son arrivée au Ministère de l’EPST, pour extirper des enseignants et écoles fictifs, certaines écoles opérationnelles avaient été désactivées au motif qu’elles étaient non viables, depuis le mois de juillet 2021.

Cette désactivation était qualifiée « abusive » par les différents Syndicats des enseignants, pour la simple raison qu’il s’agit des écoles qui sont opérationnelles.

L’on se souviendra que l’année scolaire 2021-2022 a démarré le 04 octobre 2021 sur fonds de grève des enseignants du secteur public.

Ces derniers revendiquaient, entre autres, la réactivation des écoles abusivement désactivées.

La question était aussi au centre des discussions de Mbuela Lodge à Kisantu, fin octobre et debut novembre 2021, entre Gouvernement et banc syndical des enseignants.

C’est une très bonne décision de payer ces enseignants qui souffrent, voilà aujourd’hui six mois.

Dossier à suivre.

Jules KISEMA/Congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some

À la Une

PPC Barnet RDC dément la rumeur de rachat par une autre cimenterie congolaise

Published

on

PPC Barnet souhaite apporter un démenti fort et clair aux rumeurs de marché qui circulent concernant un éventuel rachat de l’entreprise par Nyumba ya AKIBA/ marque CIMKO.

PPC Barnet procède à cette mise au point sans équivoque et qui doit ne laisser la place à aucun doute : Il n’existe aucune discussion avec d’autres entités. De plus, un changement dans la structure de propriété de PPC Barnet n’est pas à l’ordre du jour.

La stratégie de développement de PPC Barnet en RDC, au lendemain de la publication de résultats positif, reste inchangée. Ainsi, PPC Barnet RDC souhaite rassurer ses clients, partenaires et collaborateurs et assume son ambition d’être leader des matériaux de construction dans le pays, depuis le commencement de sa production en 2017.

La direction générale de PPC Barnet et son conseil d’administration, ainsi que ses actionnaires congolais démentent formellement cette rumeur, qui ne sert qu’à déstabiliser le marché de la construction.

PPCB continuera sa production, il n’existe aucun risque de rupture de stock. PPC Barnet affiche des résultats positifs et encourageants sur le premier semestre 2022 et continuera d’acheminer son ciment dans l’ensemble des régions du pays, au plus près de la demande, afin de contribuer au développement économique national.

PPC BARNET est une usine intégrée de production de ciment, disposant d’un outil de production de dernière génération avec une capacité de 1,2 million de tonnes de ciment par an. L’entreprise représente un investissement de 300 millions de dollars et produit du ciment de qualité supérieure sous la marque Surecem (32.5) et le Surcast (42.5). Il emploie 179 salariés avec quatre bureaux commerciaux à Mbuji Mayi, Kisangani, Mbandaka et Gemena et des représentations à travers ses revendeurs. PPC BARNET est au cœur du développement des infrastructures en RDC et rend le ciment accessible à un prix abordable sur le territoire national.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising