Connect with us

À la Une

PADMPME : signature du contrat de mise en œuvre de la sous-composante chargée de la réforme des textes de lois en faveur de la femme entrepreneure

Published

on

PADMPME et ONUFEMMES RDC ont signé, ce jeudi 11 mars au siège de l’UCP à Kinshasa, le contrat pour la mise en œuvre de la sous-composante dédiée à la réforme des textes de lois en faveur de l’entrepreneuriat féminin, dans le cadre de ce projet. Alexis Mangala Ngongo, coordonnateur de l’Unité de coordination du PADMPME et Awa Ndiaye Seck, représentante résidente de l’ONUFEMMES en RDC, ont apposé leurs paraphes au bas de l’accord devant les experts des deux institutions, réunis pour la circonstance.

Le mandat confié à ONUFEMMES vise à proposer des réformes des textes de lois discriminatoires à l’égard de la femme. Il s’agira aussi de travailler à la dissémination des textes et lois favorables à la promotion de l’autonomisation économique de la femme.

ONUFEMMES, agence spécialisée des Nations-unies dédiée à la promotion de la femme va renforcer les capacités de l’Unité de Coordination du PADMPME et de ses partenaires d’exécution en matière d’intégration du genre et dans la lutte contre les violences basées sur les différences de genre. Les résultats de ce mandat faciliteront l’amélioration de l’environnement des affaires et la sensibilisation aux textes et lois favorables à l’entrepreneuriat féminin.

Pour rappel, le PADMPME est une initiative du Gouvernement congolais, piloté par le Ministère des Classes Moyennes et PMEA, avec le soutien technique et financier de la Banque mondiale, pour appuyer les initiatives entrepreneuriales des jeunes et des femmes entrepreneurs dans les villes de Kinshasa, Matadi, Goma et Lubumbashi. Il introduit une clause de discrimination positive à l’égard de la femme à qui est réservé d’office 40% de ses financements.

Le contrat avec ONUFEMMES est l’une des dernières de la série pour la mise en œuvre des composantes du PADMPME, après le concours des plans d’affaires confié au consortium Deloitte-KivuEntrepreneurs-I&F Entrepreneuriat, les Centres des PME sous-traité au groupement KPMG-I&F entrepreneuriat-ESP, et les services de développement des PME piloté par l’association momentanée IBF-CongoChallenge-JPCouvreur.

Le Coordonnateur national


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kaniama Kasese : 200 volontaires de Kasumbalesa en route pour le Centre de formation “Félix Tshisekedi”

Published

on

Après ceux de Kinshasa, Mbuji-Mayi et Lubumbashi, c’est au tour de quelques jeunes de Kasumbalesa de se voir doter de la tenue bleue et jaune, symbole du Service National, fièrement portée par les “Bâtisseurs” de la République. Parmi ces jeunes, 60 % sont des volontaires désireux de servir la nation à travers cette structure étatique. Ils seront soumis à une formation paramilitaire, laquelle sera suivie d’un apprentissage des métiers au sein du Centre de formation “Félix Tshisekedi” à Kaniama Kasese.

C’est dans une ambiance des chants, des cantiques de remerciements aux autorités que chacun de ces jeunes volontaires a reçu des tenues bleues et jaunes, symbole du service national, et ont embarqué pour Kaniama Kasese en vue d’un séjour qui vise une transformation civique.

Ces volontaires viennent donc tordre le coup aux rumeurs qui laissaient croire que leurs prédécesseurs, récemment transférés à Kaniama Kasese, ont été victimes de l’arbitraire et seraient sous le coup de la torture.

Éduqués aux métiers, ces jeunes seront envoyés à travers le pays afin de contribuer au développement de la nation en cultivant, en construisant des écoles et des hôpitaux après leur temps de rééducation et de formation à Kaniama Kasese.

De son côté, le général major Jean-Pierre Kasongo Kabwik, commandant du Service National, rassure que tout est fait selon les instructions du Président de la République, c’est-à-dire celles relatives au respect des droits de l’homme.

Ces nouveaux pensionnaires du centre de formation et d’encadrement Félix Antoine Tshisekedi rejoignent une autre vague de Lubumbashi pour Kaniama Kasese. À leur arrivée, ces nouveaux locataires du Centre d’Instruction et de Formation Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo seront soumis à des formations élémentaires sur le civisme, la maçonnerie, l’électricité, la mécanique automobile. Ces formations seront sanctionnées par des brevets.

Il sied de rappeler que ces nouveaux pensionnaires venus du Haut-Katanga et de Kasumbalesa rejoignent les groupes qui sont déjà arrivés de Kinshasa et du Kasaï oriental. L’objectif de cette fusion est de consolider l’unité et la cohésion nationale, mission capitale du Service National, qui est directement liée à la présidence de la République.

Monica Bubanji/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte