Connect with us

À la Une

Obsèques « Ndaye Mulamba » : « Seigneur » Kibonge et « Roi » Saïo Mokili à Kinshasa !

Published

on

Ils ont fait la pluie et le beau temps ensemble, ils sont venu pleurer un des leurs, Ndaye Mulamba Pierre Volvo dit « Mutumbula », décédé en Afrique du Sud depuis le 26 janvier dernier. « Seigneur » Kibonge Mafu et Saïo Mokili sont bel et bien, depuis le samedi 16 février dans la soirée, à Kinshasa en provenance de l’Europe pour assister aux obsèques du recordman africain.

« Il était comme mon petit-frère », a lâché, Jeff Kibonge Mafu. « Dans d’autres pays, on peut mettre sa statue dans un panthéon… », a renchéri Saïo Ernest Mokili Yenga dit « Roi Saïo ».

Présents au stade des Martyrs ce dimanche 17 février pour assister au match de l’ancienne équipe du défunt, l’AS VClub, qui jouait face à Sanga balende (3-0) ces deux icônes n’ont pas manqué des mots pour exprimer leurs relations avec Ndaye Mulamba.

« C’est moi qui ai pris Ndaye. Il était trop petit en provenance de Tshinkuku et était comme mon petit frère. Moi j’étais comme le cuisinier, je lui donnais à manger. C’est-à-dire moi je ne marquais pas, j’étais comme le garçon de salle de tous les avant-centres de VClub, notamment Ndaye Mulamba Pierre Volvo dit Mutumbula », raconte Seigneur Kibonge.

Et de continuer : « Malheureusement, s’il y avait un bon suivi, Ndaye ne serait pas parti. C’est que Ndaye a fait pour le Congo, c’est vraiment grand. Jusqu’au aujourd’hui personne n’a marqué 9 buts en une seule compétition de la CAN. Il a mis la barre très haut. Ndaye, il était toujours avec moi, il passait tout son temps avec moi, mais le destin a choisi autrement », a-t-il conclu avant de faire couler des larmes.

« On ne venu pour lui. Sinon, on n’allait pas venir. On connaît tous son histoire, c’est un joueur qui a fait la fierté de la RDC au niveau africain. Dans d’autres pays, on peut mettre sa statue dans un panthéon. C’est quelqu’un que la République doit respecter », a martelé Saïo Mokili.

Décédé depuis le 26 janvier dernier en Afrique du Sud après une longue période de maladie, la dépouille mortelle de Ndaye Mulamba arrive ce mercredi 20 février à Kinshasa. Elle sera exposée au palais du peuple le jeudi 21 févier et l’enterrement interviendra le jour suivant au nécropole « Entre Ciel et Terre « .

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising