Connect with us

Actualité

Nouvelle agression rwandaise : ” Kigali s’apprête à envoyer officiellement ses troupes au Nord-Kivu”, alerte l’armée congolaise

Published

on

 

Dans un communiqué publié ce mercredi 19 juillet 2023 et parvenu à Congoprofond.net, les Forces Armées de la RD Congo alertent de nouveau l’opinion publique que Kigali veut déployer d’autres troupes de son armée (RDF) sous prétexte de vouloir faire une offensive contre rebelles de Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) qui veulent attaquer le territoire rwandais, à partir de la République démocratique du Congo.

“Le Gouvernement rwandais s’apprête à envoyer ses troupes sur le territoire congolais. Selon les autorités rwandaises, l’incursion ainsi annoncée serait justifiée par l’imminence d’une attaque supposée des FDLR/FOCA contre le Rwanda à partir du territoire congolais”, lit-on dans ledit communiqué écrit par le Général Sylvain Ekenge, porte-parole des FARDC.

Pour les FARDC, l’acte que le régime de Kigali s’apprête à poser ne sera qu’une manière d’officialiser la présence de ses militaires au Congo afin de cacher et effacer la mémoire de tous les crimes et autres atrocités déjà commis. Ceci, tout en rappelant que l’armée rwandaise œuvrent sur le sol congolais par les territoires de Masisi, Rutshuru et Nyirangongo sous le label du M23.

“Face à ce fallacieux prétexte, les FARDC déclarent qu’il s’agit d’une fuite en avant destinée à préparer l’opinion à admettre et comprendre la commission, par les RDF, d’autres crimes crapuleux et actes de violence ignobles pour pérenniser mort et désolation ainsi que l’insécurité et la terreur dans la population congolaise”, indique ledit communiqué.

Par la même occasion, les FARDC prennent en témoin la communauté nationale et internationale et promettent de ne laisser à aucune armée d’un pays étranger se servir de la République démocratique du Congo comme une base-arrière.

Notons que le dernier rapport du groupe d’experts de l’ONU publié en juin dernier confirme l’appui du Rwanda au M23.

Rappelons-le, les deux premières semaines du mois de juillet encore en cours ont été émaillées par des sanglants affrontements entre les terroristes du M23 et les groupes d’auto-défenses dénommés “Wazalendo ” dans les territoires de Rutshuru et de Masisi.

Cedrick Sadiki Mbala


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

La corruption à son paroxysme : Quand le pouvoir corrompt même les plus hauts organes de décision

Published

on

Dans un récent scandale révélé au grand jour, le camp du candidat déclaré provisoirement Gouverneur de la province du Haut-Uélé Jean Bakomito Gambu malgré les irrégularités et la fraude industrielle orchestrée lors des élections du 29 Avril 2024 a été pris en flagrant délit de tentative de corruption au sein du Conseil d’État, dépassant ainsi tout ce que l’on aurait pu imaginer. Après une audience décisive, les membres de ce camp se sont retrouvés dans l’impasse financière, manquant des fonds nécessaires pour soudoyer les membres du Conseil d’état.

Face à cette situation critique, ils se sont tournés vers un allié de poids, l’ancien Gouverneur Christophe Baseane Nangaa, mais ce dernier a refusé de prêter la somme colossale exigée. Sans alternative, ils ont décidé de s’endetter auprès de la principale entreprise minière de la province, Kibali Gold Mine compromettant ainsi leur intégrité et leur légitimité.

Cette affaire d’une gravité extrême a attiré l’attention de toutes les autorités de la république, mettant en lumière l’étendue des ravages causés par la corruption dans les rouages du pouvoir. Elle soulève des questions essentielles sur l’éthique et la transparence des processus politiques, et appelle à une réaction ferme et sans équivoque de la part des institutions chargées de veiller à l’intégrité de notre démocratie.

Cette affaire révèle une triste réalité : la corruption a atteint des sommets insoupçonnés, menaçant les bases mêmes de notre système démocratique. Il est temps de prendre des mesures radicales pour lutter contre ce fléau qui gangrène notre société et compromet notre avenir collectif.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte