Connect with us

Justice

Nouveaux magistrats à nommer en 2024 : une solution pour la maladie dont souffre la justice congolaise

Published

on

Dans sa récente déclaration médiatique, le Président de la République démocratique du Congo a constaté que la justice congolaise était malade.

La majorité du peuple congolais estime qu’il est nécessaire de rajeunir le pouvoir judiciaire dans le pays.

Ainsi, le récent recrutement de 5000 nouveaux magistrats par le Conseil Supérieur de la Magistrature, sous l’initiative du Président FATSHI, est l’une des solutions envisagées.

Il convient de rappeler que les nouveaux magistrats issus de ce recrutement devraient être nommés au cours de l’année en cours (Magistrats M24), selon le calendrier publié le 7 février 2024 par le Secrétaire Permanent du CSM. Ils demandent également la transparence dans le traitement de leurs dossiers :

– Publication de la liste des candidats magistrats M24 contrôlés du 22 novembre au 6 décembre 2023 pour le contrôle et l’identification physique, notamment à Kinshasa.
– Possibilité de faire appel dans le cas de litiges et d’obtenir un suivi…

Par conséquent, un grand espoir règne parmi le peuple congolais quant au nouveau sang que ces jeunes futurs acteurs de la justice apporteront pour relever le défi et guérir cette institution de sa maladie, car on dit que la justice élève une nation.

Elyane Mukuna/congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Justice

Coup d’état avorté à Kinshasa : Katumbi condamne l’acte, l’A/A-UNC et A-V/VK 2018 exigent un procès public des assaillants arrêtés !

Published

on

Après le drame produit ce dimanche 19 mai 2024 très tôt matin et dont les enquêtes sont toujours en cours pour éclairer l’opinion nationale sur l’identité de ces assaillants, les réactions n’ont pas tardé et continuent à affluer, mettant en avant plan différents points de vue.

Si le Camp « ECIDE » de Martin Fayulu réclame un renfort de sécurité du bâtiment Faden House et de leur leader, le président du parti « Ensemble pour la République » s’affiche en homme d’État avec un message de soutien au régime actuel.

Par le biais d’Olivier Kamitatu, son directeur du Cabinet, Moïse Katumbi avec sa casquette d’opposant condamné avec la dernière énergie cet acte contre le Palais de la Nation, bureau de Félix Tshisekedi, président de la République.

Moise Katumbi condamne le coup de force opéré hier au Palais de la Nation ainsi que la tentative d’assassinat de Vital Kamerhe. Toute la lumière doit être établie et les responsabilités dressées sur la nature des événements qui ont provoqué ces pertes en vies humaines dans notre capitale“, a-t-il déclaré.

Très en colère, il déplore le fait que le sang des congolais soit versé par ces compatriotes sous prétexte de recherche de vérité, de paix, de stabilité et développement auxquels aspirent tous les congolais.

Quelle que soit la nature des revendications politiques, le recours à la violence ne peut être une option pour la bonne option,… La recherche de la vérité ne peut conduire à des arrestations arbitraires et des jugements expéditifs. Faute de quoi, jamais la RDC ne sortira du cycle de violences dans lequel elle est enlisée“, a-t-il conclu.

Dans une déclaration lu ce matin, les regroupements politiques A/A-UNC et A-V/VK 2018 à leur tour exigent un procès public de toutes les personnes citées dans cette affaire.

Nous demandons à la justice congolaise de mener également des enquêtes sérieuses afin d’identifier les différents commanditaires directs et indirects” a déclaré Deocarde CAMUNANI, député national et doyen du groupe Audiovisuel.

Ils appellent par ailleurs la population à se mobiliser comme un seul homme autour du Président de la République, Chef de l’État Félix Tshisekedi pour barrer la route à tout plan de déstabilisation des institutions de la R.D.C.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte